mardi 27 septembre 2016

La Peste, elle aime pas trop la droite

Et je ne suis pas loin de penser comme elle. Ce matin, j'ai entendu Juppé. Il paraît qu'il se trouve des gens "de gauche" prêts à voter pour lui aux primaires de la droite juste pour contrer le chef des laids républicains. Il paraît même qu'il faut que les gens "de gauche" aillent voter (et payer deux euros) pour ces primaires. Moi, j'irai pas. Je ne vois pas en quoi Juppé serait moins pire que les autres cons.

La Peste, elle est un primate

lundi 26 septembre 2016

Qu'y a-t-il à l'intérieur d'une BMW ?

Ce n'est pas la peine de râler. D'abord, je fais ce que je veux, ensuite je fais comme je peux. Il ne faut pas croire que je passe mon temps à penser à ce blog, j'ai aussi une "vraie" vie par ailleurs. Alors, de temps en temps, je puise dans les réserves pour produire le billet du jour et parfois, ça navigue pas loin de l'indigent. C'est la vie.
Alors oui, je l'ai remarqué moi aussi, il y a beaucoup trop de photos de véhicules depuis déjà trop longtemps. Je vais essayer de passer à autre chose. Le problème pour moi, c'est que j'ai des tas de photos d'automobiles et de motocyclettes à utiliser, encore. Il faut que j'épuise un peu ce que j'ai d'avance et je passerai à d'autres sujets. Enfin on verra, je ne promets rien non plus.
D'un côté, j'aime bien tout ce qui touche aux moyens de locomotions motorisés et terrestres. Je m'intéresse très peu à ce qui va sur l'eau et pas beaucoup plus à ce qui vole. C'est mon côté très terre à terre. Ce bon vieil esprit terrien du monde paysan. Ça a dû m'arriver avec des gênes, cette affaire. Je n'aime pas que les vieilleries. D'accord, j'ai de l'affection pour les motos, autos et utilitaires des années 30 mais je sais aussi voir ce qui peut être intéressant dans une production actuelle. Et d'ailleurs, c'est de ça que je vais vous parler aujourd'hui.
L'autre jour, donc, il y avait un rassemblement de véhicules hybrides ou électriques. Plusieurs concessions de l'agglomération périgourdine avaient répondu à l'appel et j'ai particulièrement été intéressé par une voiture de chez BMW. C'est que je la trouve très réussie d'un point de vue esthétique, cette i8 ! Il n'y a aucun risque pour que je l'achète, le tarif affiché n'est pas en adéquation avec mon budget. Je le regrette un peu parce qu'elle me plairait bien. C'est une voiture à l'allure sportive, un brin agressive. Ce n'est pas une voiture purement électrique. Elle est équipée d'un moteur trois cylindres de 1,5l et de 231 cv. Ce n'est pas mal du tout, déjà. En plus, elle est pourvue de deux moteurs électriques, un par essieu. Ce doit être assez amusant de perdre des points à son volant.

BMW i8

dimanche 25 septembre 2016

Ecolo à la sauce nucléaire

Récemment, j'ai pu voir un peu le panorama de ce qu'il existe en matière de voiture électrique et hybride. C'était à Périgueux et c'était une étape du "Nouvelle-Aquitaine Electrique Tour". Des Renault, Peugeot, Volkswagen, BMW, Tesla, des propriétaires d'automobile électrique, le SDE24, des bornes de recharge partout et même un tapis rouge. Bien, bien, bien.

Renault Twizy
Il y avait aussi deux bicyclettes à aide électrique que l'on pouvait essayer. Je ne l'ai pas fait. Tout cela est très bien et très propre. Très "écolo". Très dans l'air du temps. Très anti Diesel, surtout. Et franchement, c'est bien, la voiture électrique. Ce n'est pas bruyant, c'est nerveux, c'est simple à conduire, ça ne demande pas trop d'entretien. Il n'y a que la question de l'autonomie mais on ne peut pas tout avoir et c'est surtout une question de déploiement de bornes de recharge. On a enlevé tous les parcmètres au profit des horodateurs, ils vont peut-être revenir sous la forme de bornes de recharge. On paiera son stationnement en rechargeant ses batteries. Pourquoi pas ?

Renault ZOE
La question de l'écologie est mise en avant et là on peut se permettre de tiquer un peu. Certes, la voiture électrique ne pollue pas (ou pollue moins). Ça, c'est une certitude. Moins de pollution par les gaz d'échappement, moins de pollution sonore aussi ! Et c'est important. Mais la production de l'électricité et des batteries (ainsi que leur inévitable recyclage) peut faire dire que le bilan écologique n'est pas si positif que ça. On le sait, la France est très dépendante de son parc de réacteurs nucléaires. On peut voir la production électrique par filière sur le site de RTE en temps réel. 76% au moment où j'écris ces lignes. Mon ordinateur est donc alimenté pour les ¾ en électricité nucléaire.
Je ne suis pas contre l'électricité nucléaire parce que je suis bien content d'avoir de l'électricité. Je ne suis pas non plus un défenseur de cette production électrique et pense qu'il est sans doute bon de pousser les énergies renouvelables. Le nucléaire pose tout un tas de problèmes que nous connaissons tous. Les déchets, les coûts cachés, la sécurité. A côté, une éolienne est moins problématique. Elle produit moins aussi. Bref.

ZOE nucléaire
Le problème de la voiture électrique, c'est que ça ne résout rien à la problématique de la voiture. La vraie question, en matière d'environnement, c'est de savoir si l'on peut se passer de nos véhicules, accepter de moins se déplacer, de se déplacer plus intelligemment, plus propre, plus écologique, plus économique, aussi. Ce n'est pas sûr mais on sera sans doute obligés d'y arriver. On nous a poussé à avoir notre véhicule personnel, on a poussé l'industrie automobile et nous nous y sommes bien habitués.
Il se trouve que, aujourd'hui, les automobiles n'ont pas le droit de rouler dans Paris. Sans doute est-ce la voie à suivre. Sans aller dans les extrêmes et parce qu'il y aura toujours des personnes pour soulever des particularités, il faudra éduquer les gens à mieux réfléchir à leurs déplacements. J'aime bien pouvoir prendre la bagnole pour aller où bon me semble lorsque j'en ai envie mais des fois je me demande tout de même si ça pourra durer longtemps.

Peugeot ION Mitsubishi
Parmi les véhicules présents, il y avait beaucoup de "citadines". Ce sont elles que je vous présente aujourd'hui. Il y avait aussi des Tesla, une BMW i8, une Volkswagen XL1. J'aime bien la BMW, je la trouve aguicheuse avec ses airs de voiture sportive bien agressive. J'aime aussi la XL1. Les Tesla sont plus classiques. Quoi qu'il en soit, on ne me fera pas croire que l'on roule avec ces autos pour des raisons de préservations de la bonne santé de la planète. N'empêche que la BMW me plairait bien.

Renault ZOE
Si je ne laisse pas tomber la 405 Diesel que j'aime d'amour pour passer à une voiture électrique, vous me croirez si vous le voulez, c'est pour une question financière et aussi parce que ça serait tout un pataquès pour installer le dispositif de recharge dans mon garage où je ne pourrais de toute manière pas faire entrer la voiture. Avec une ZOE, je pourrais faire l'aller-retour Périgueux. Il serait plus délicat d'aller me promener sur les bords de la Dordogne ou partir à l'aventure sur les petites routes du département. Le truc aussi, c'est le temps de recharge. Je ne sais pas si l'automobile électrique a vraiment un avenir pour les peuplades des campagnes. Je ne pense pas que ce soit très bien adapté.
Il y a quelques années, on parlait de stations-service où l'on pourrait procéder à un remplacement des batteries. Ce serait une bonne idée. Bien sûr, il faudrait passer par une unification des batteries pour toutes les marques. Déjà que j'ai vu que toutes les prises n'étaient pas standardisées (et c'est scandaleux)...
Ou alors, un jour, peut-être, on arrivera à faire de l'électricité liquide et on pourra faire le plein comme avec du vulgaire gazole ?

Electricité liquide

Premier billet du jour

Ce matin, je me suis réveillé avec un sentiment un peu bizarre, comme si j'étais mort au cours de la nuit. Vraiment étrange. Il était un peu plus de 4 heures et je me suis fait du café que j'ai bu dans la foulée parce que c'est exactement ce que j'ai l'habitude de faire lorsque je me réveille. Je ne me sens pas bien en forme, un peu comme si j'avais mangé un truc que j'aurais du mal à digérer ou comme si j'avais trop picolé hier soir. Et là, il y a deux cas. Ou alors j'ai tellement picolé que je ne m'en souviens même plus ou, comme je le pense, je n'ai rien bu du tout. Je me souviens avoir mangé des spaghetti parce que j'avais la flemme de me faire autre chose. Ah oui, j'ai mangé une pomme, aussi. Ça ne peut pas rendre malade une pomme avec des spaghetti. Si ? Pourquoi pas après tout. Il n'y a pas de raison. Une intolérance soudaine à la pomme ou aux nouilles. Me voilà bien si c'est le cas ! Je ne sais pas comment je vais pouvoir survivre à une pareille malédiction.
Parce que j'étais réveillé, j'ai fait un dessin et puis je l'ai encré. Il est terminé, il est à côté de moi. Je vous le présenterai tout à l'heure, un peu plus tard dans la journée, pour illustrer un sujet dont j'ai prévu de vous parler. Mais avant, il va falloir que j'écrive ce que j'ai à dire et que je traite quelques images qui viendront illustrer elles aussi ce billet. Et puis j'ai aussi un truc à faire. Et enfin, il n'est pas impossible que je retourne me coucher pour prendre un nouveau départ.
Ça m'étonnerait tout de même beaucoup que je me sois réveillé mort. Je ne sais même pas si c'est possible. Si c'est le cas, possible que je sois dans un monde parallèle et que vous ne puissiez pas lire ce que je suis en train d'écrire. Vous me direz ce qu'il en est à l'occasion, si vous passez par ici.

Et puis, pour en terminer pour le moment, il y a un truc qui m'a bien énervé ce matin sur France Inter. La journaliste[1] en charge de présenter le journal, tout à l'heure, a parlé du meurtre par des flics d'un homme à Charlotte, en Caroline du Nord. Cette journaliste a ouvert son sujet en parlant d'un noir tué à Charlotte. Ça m'a agacé qu'elle le désigne ainsi par sa couleur de peau. Je veux bien croire qu'elle ait voulu signifier par là qu'il s'agissait peut-être d'un crime raciste mais elle aurait au moins pu parler d'un "homme noir". Enfin je ne sais pas mais ça m'a énervé. Dans le fond, il n'est pas plus grave que le mort soit noir ou blanc ou vert. Il y a eu mort d'homme et énième bavure policière. C'est un peu comme lorsque, dans le cas d'un fait divers, on insiste sur le fait que la victime ou la coupable est une femme. Je ne vois pas ce que ça peut changer à l'affaire. Qu'il faille le signaler, sans doute. Que l'on dise qu'une femme a tué ou qu'une femme a été tuée ; que l'on dise qu'un homme a tel âge ou telle couleur de peau, pourquoi pas mais que l'on en fasse pas un élément majeur de l'information, selon moi. Sauf si l'on a de solides présomption pour penser que la couleur de peau ou le sexe aient été déterminants. Dans le cas de ce meurtre policier en Caroline du Nord, venant de flics américains, je ne pense pas que nous puissions réellement douter du caractère raciste qu'il y a derrière tout ça mais alors que, au moins, on prenne la peine de mentionner cette couleur de peau associée au fait que la personne est (était) avant tout un être humain.

Note

[1] Bernadette Chamonaz, il me semble

samedi 24 septembre 2016

La Peste, elle veut pas qu'on lui fasse de l'ombre

La Peste elle veut pas qu'on lui vole la vedette

vendredi 23 septembre 2016

Ah mais ! Ricaine !

SOFTAIL SLIM® S

jeudi 22 septembre 2016

Cailloux

Cailloux

- page 1 de 481

Haut de page