Entries list

Peugeot et BSA jouent à cache-cache

Lorsque j'ai vu cette petite Peugeot devant la boulangerie-pâtisserie de la rue Limogeanne, le patron était en pleine conversation avec un badaud, en train de lui expliquer que la moto était une Terrot des années 50. Je m'immisce dans la conversation pour proposer qu'il s'agirait, peut-être, plutôt d'une 125 Peugeot. Dénégation outragée de l'artisan qui, à mots couverts, me fait comprendre qu'il sait ce qu'il dit étant entendu que ce qu'il dit, il se l'est entendu dire et que moi je n'étais pas là en cet instant privilégié. Je m'étonne et m'excuse, avoue avoir pensé d'abord à une Peugeot, reconnais que s'il le dit, il doit avoir raison, que c'est peut-être bien une Terrot, finalement.

Lire la suite

Des Volkswagen

Avec ses 21 529 464 exemplaires, on ne peut pas dire que c'est une automobile rare. Elle est, de toute l'histoire de l'automobile, celle qui a été le plus largement diffusée. Née de l'alliance entre Ferdinand Porsche et le régime nazi, elle n'a pas eu à souffrir de son passé et a été adoptée partout et par tous. Ce n'est certainement pas une automobile exempte de défauts mais je la considère encore aujourd'hui comme l'une des voitures les plus amusantes à conduire.

Lire la suite

France terre d'énergie

On le sait, en France, si on n'a pas de pétrole, on a des idées à foison. Une "jeune pousse" parisienne a fait sensation lors du dernier conseil des ministres en présentant son invention spectaculaire et innovante permettant, au prix d'une légère adaptation, de faire fonctionner une 2cv Citroën au vin de France (blanc ou rouge). De nombreux partenariats sont déjà évoqués avec les vignerons du Bordelais et de Bourgogne pour les aider à écouler leur production qui, faute d'attirer la jeunesse de France, reste dans les caves.
Gageons que nous verrons très bientôt de nouveau ces belles 2cv Citroën fleurir sur les belles routes du pays. Quelque oreille indiscrète glissée là où il fallait nous rapporte qu'au sein du groupe PSA on parle sérieusement de créer une nouvelle marque (New Deuche) chargée de réintroduire dans nos villes et nos campagnes ce joyau de la technique d'antan.
Plus écologique que le pétrole, moins radioactif que le nucléaire, la procédé Œnauto s'installe en quelques heures pour quelques centaines d'euros. Economique sur la distance, éco-responsable et favorisant les circuits courts, l'aménagement de votre bicylindre préféré par des équipes spécialement formées vous garantit de nombreux kilomètres avec un seul plein. Finalement, le seul risque est que l'on siphonne votre réservoir pour étancher une petite soif !

Lire la suite