mercredi 7 décembre 2016

C'est pas trop que j'aie le cœur à rire mais...

... il y en a qui vont recevoir ça. Et je remercie les acheteurs de cet ouvrage indispensable et je rappelle que l'on peut passer commande (et recevoir un joli dessin fait à la main) en allant sur la boutique de l'éditeur !

Dédicaces

mardi 6 décembre 2016

Faisons le tri

Tri Peugeot Limoges

lundi 5 décembre 2016

La chute d'un géant et la revanche des minables

Alors que Gotlib est passé de vie à trépas, alors qu'il est considéré tantôt comme un génie de la BD tantôt comme un amuseur iconoclaste, j'entends une voix pour proclamer qu'il n'existe guère plus de bons dessinateurs dans le monde de la bande dessinée. Je ne suis absolument pas d'accord avec ce constat assassin et définitif. Bien sûr que les bons dessinateurs sont là, bien sûr qu'il y en a même de meilleurs que ceux d'antan !
Il faudrait voir à arrêter de dire des conneries. Les personnes qui critiquent les dessinateurs d'aujourd'hui sont ceux qui reconnaissent à Gotlib et d'autres d'avoir renouvelé le genre. Il admettent donc que le dessin de ce qu'ils appellent "l'âge d'or" de la BD franco-belge a balayé les anciens noms de ce mode d'expression. Et aujourd'hui, ces vieux cons refusent que le genre se renouvelle une fois encore. Tant pis pour eux. Qu'ils vivent dans leur passé poussiéreux et qu'ils crèvent la bouche ouverte !
Les mauvais dessinateurs d'aujourd'hui seront sans doute ceux qui paraîtront classiques dans quelques décennies et c'est comme ça.

Meilleurs et plus mauvais

dimanche 4 décembre 2016

Gotlib a mouru

Il est dit qu'il ne dessinait plus depuis 1986. Il avait choisi de prendre sa retraite, disait qu'il avait assez bossé comme ça. De son œuvre, je retiens en particulier les Dingodossiers et la Rubrique A Brac. Alors il est mort et c'est un peu triste. A sa manière, il aura marqué l'histoire de la bande dessinée.
Comme je n'ai pas eu le temps de réfléchir à ce que j'allais pouvoir vous proposer pour le billet du jour, je vais dire avec beaucoup de mauvaise foi que la tristesse qui m'accable m'empêche de faire un dessin.

samedi 3 décembre 2016

Atmosphère

Ambiance matinale

vendredi 2 décembre 2016

La pine et l'attraction

Alpine

jeudi 1 décembre 2016

Hollande force le respect

Il y a quelques minutes, le président de la République a annoncé sa décision de ne pas se présenter à sa succession après avoir fait un bilan de ce quinquennat finissant.
On aura beau dire, je ne suis pas hollandiste, cette décision est un acte fort. Il y a quelque jours, des personnalités lançaient un appel pour arrêter ce que l'on appelle en bon français le "Hollande bashing". Je ne suis pas hollandiste mais je n'étais pas loin de penser depuis déjà longtemps qu'il était bien trop simple de taper sur ce président. D'accord, il n'a pas tenu ses promesses, d'accord, il a déçu, d'accord il a été maladroit, d'accord il a plu à chaque fois qu'il voulait faire quelque chose d'un tant soit peu grand. D'accord. Mais il m'a toujours semblé beaucoup trop facile de taper sur Hollande.
J'ai entendu des personnes critiquer l'action (ou l'inaction) de ce président. On lui a tout reproché. Le mariage homosexuel et l'existence du chômage, les attentats et les guerres, Taubira et le réchauffement climatique. Tout. On ne lui pardonne rien et on l'accuse de tout. On m'a dit que l'on allait voter F-Haine par dépit. L'une des personnes à m'avoir dit cela, sans rire, je le sais, avait voté F-Haine aux deux tours de 2012. Je le dis, il est lamentable de taper sur François Hollande et même s'il a fauté, failli.
Au moins, aura-t-il eu la clairvoyance de comprendre qu'il était devenu un handicap majeur pour la gauche. Cette gauche qui va avoir du mal à se relever, cette gauche du parti socialiste qui ne s'en remettra peut-être pas. Ou pas tout de suite.
Alors bon, voyons le bon côté de l'annonce. On sait déjà que nous n'aurons pas à voter pour ce candidat honni. On ne sait rien des candidats des primaires de "la gauche". On sait que Mélenchon veut y aller, on sait que plusieurs autres on envie de jouer leur carte. Il est probable que l'on aura même pas le choix d'un candidat(e) de gauche à l'heure du deuxième tour... si deuxième tour il y a.

- page 1 de 491

Haut de page