vendredi 13 janvier 2017

Un citoyen respectueux

Bien garée

lundi 14 novembre 2016

Hippophagie

Liaan, gentil lecteur de ce blog qui nuit (très) grave, nous fait part dès potron-minet ce matin du fait qu'une revue bien connue des amateurs de 2cv Citroën fait de la pub pour ce blog qui nuit (très) grave dans un encart diffusé sous la forme d'un fichier pdf.
Toujours soucieux de capitaliser mon pouvoir de nuisance, je n'hésite pas à vous faire subir la vision d'une photo déjà publiée ici mais traitée, pour l'occasion, en noir et blanc.
La question est de savoir si François Brun, boucher-charcutier à Limoges (Haute-Vienne) se sert de sa 2cv pour transporter de la viande chevaline, bien entendu.

2cv à Brive

mercredi 7 septembre 2016

Le cul et un dessin

On me l'a demandé, je l'ai. La décoration des portes arrière de la 2cv fourgonnette Salers est aussi jolie que la partie avant ou les flancs. Je vais continuer à traiter les photos prises lors de ces Vintage Days. Je ne les présenterai pas toutes, certaines ne sont vraiment pas intéressantes, mais il en reste tout de même un bon paquet.

2cv Salers

Se déguiser

lundi 5 septembre 2016

On ne boit pas sans peine

C'était à Périgueux et c'était les Vintage Days. Vous n'ignorez pas l'intérêt que je porte à l'endroit des 2cv et particulièrement les modèles anciens et particulièrement les fourgonnettes. Et justement, une d'entre-elles était présente parmi les véhicules exposés. Il était difficile de ne pas la voir. Il s'agit d'une AZU de 1955 superbement restaurée et décorée.C'est jean do, peintre en lettres diplômé qui a assuré de main de maître le lettrage. A l'intérieur de la 2cv, on pouvait trouver des caisses de boissons apéritives de la marque corrézienne.

2cv Salers

2cv Salers

2cv-salers-18.jpg

2cv Salers

vendredi 12 août 2016

Une 2cv qui abat du bois

Une 2cv de bûcheron

vendredi 8 juillet 2016

Coucou l'aéroplane volant

2cv volante

lundi 18 avril 2016

Segonzac en noir et blanc

Et cela donnerait quoi en noir et blanc ? m'a-t-on demandé. Pour le savoir, j'ai essayé sur trois images.

SIMCA 8 et 2cv

Sourire au volant

Sourire au volant

En passant par Segonzac

Aussi peu bizarre que cela puisse être, je n'étais jamais passé par Segonzac, petite commune de deux-cents âmes du Périgord située vers Ribérac. Parce qu'il devait y avoir un rassemblement de véhicules anciens qui passait par là, je m'y suis rendu et j'en suis revenu avec quelques images que je vous présente aujourd'hui.

SIMCA, Jaguar, Fiat, Peugeot et Citroën
Des populaires françaises comme il se doit dans toute bonne manifestation du genre avec son lot de représentantes de l'industrie automobile nationale. Les Renault, Citroën, Peugeot et SIMCA étaient représentées. Parmi elles, on notait la présence d'une rare SIMCA 8 Coupé de 1949. Cette voiture a été la première à s'affranchir, du moins pour sa ligne, de la production FIAT au sein de cette marque. L'animateur de la rencontre nous apprenait que cette auto avait connu l'honneur de la première page du magazine LVA.
Généralement, dans la voiture ancienne, les auto prestigieuses et celles plus communes se côtoient dans un esprit bon enfant. Ainsi, on pouvait voir une très belle Jaguar XK 150 aux côtés de la SIMCA citée précédemment ou d'une FIAT-SIATA (ou plutôt ORSA, il me semble) Spring amusante.

Traction tous feux allumés Produite sur une longue période, la Traction Avant de chez Citroën est souvent bien présente dans ce genre de manifestation et c'est toujours un plaisir de la voir. Plusieurs modèles étaient là.

Traction 11 BL
SIMCA Ariane 4
Sous ses faux airs de voiture américaine, l'Ariane faisait de l'effet. Mécaniquement, elle n'innovait en rien. Une Baulieu équipée du V8 à soupapes latérales était également présente.

Une berline nette ?
Mythique et aujourd'hui excessivement chère, une berlinette Alpine équipée de jantes Gotti réveillaient bien des souvenirs et faisait envie. Plus récente et déjà considérée comme "collectionnable", on pouvait voir une appétissante Opel Speedster.

Opel Speedster
Sportive également mais dans un tout autre style, la Jaguar XK 150 étalait tout son charme britannique et imposait une certaine forme de respect. Celle-ci était magnifiquement restaurée et le son du six cylindres de 4 litres ravissait les oreilles. Dans un autre genre, il y avait une jolie BMW 3.0 CS qui n'est plus si courante sur nos routes.

Jaguar XK 150
SIMCA 8 et 2cv
BMW 3.0 CS
Et puis, il y avait une sorte de réplique de Bugatti basée sur une plate-forme de coccinelle Volkswagen. Elle était déjà présente à l'exposition de Marsac-sur-l'Isle. Bon. Ce n'est pas un véhicule particulièrement intéressant. Ce n'est même pas une belle réplique. Elle n'est pas fidèle à un modèle ayant existé. Mais après tout, pourquoi pas, finalement ? La personne qui semble en être propriétaire paraît bien s'amuser avec et n'est-ce pas le plus important ?

Fausse Bugatti ou vrai jouet motorisé ?

dimanche 21 février 2016

Salon du véhicule ancien

Aujourd'hui encore et contre quatre euros, vous pouvez découvrir les véhicules exposés au salon du véhicule ancien qui se tient au parc des expositions de Marsac-sur-l'Isle, à côté de Périgueux. Beaucoup de véhicules, automobiles et motocyclettes à voir. Des plus anciennes qui datent du tout début du 20e siècle aux plus récentes des années 80. Le temps passe, on vieillit. Si l'on peut voir des modèles "convenus" il y a là aussi de vraies raretés. Je regrette un peu que l'exposition soit trop tassée mais ça a été la condition pour exposer un maximum de pièces. Les motocyclettes sont trop peu présentes et bien trop peu mises en valeur et je le regrette beaucoup d'autant plus qu'il y a quelques très beaux et intéressants modèles.
Pour aujourd'hui, je vous propose une première rapide sélection des photographies réalisées avec un Canon 60D, un flash Canon 580 EX et un zoom 10-20 Sigma.

Entrailles de 2cv

DS Citroën sans toit

Deux Gordini

Oh lord !

Bombinette NSU

Triumph TR3 A

DDR power

mardi 5 janvier 2016

Mais où sont les neiges d'antan ?

2cv des neiges

jeudi 3 décembre 2015

Le pinard, ça devrait être obligatoire

Un dessin qui était pourtant mal parti. Hier, alors que j'essayais d'en faire un autre et que je pataugeais péniblement, j'ai eu l'idée de prendre une nouvelle feuille de papier pour conjurer le sort funeste. Parfois, je fais comme cela. Lorsque je ne parviens pas à mes fins, je passe à autre chose et, pas toujours, ça me permet de me vider la tête et de revenir à la première idée et de la mener à bien. Cette fois-ci, j'ai eu l'idée de me changer les idées avec une 2cv. Mais ça n'a pas marché du premier coup. Impossible de dessiner cette putain de bagnole ! Nom de dieu. Ce n'est pourtant pas si difficile de dessiner cette voiture ! J'avais un problème, voilà que je devais faire face à un nouveau. Ce n'est pas bien malin. Je me suis agacé, j'ai gommé, j'ai pesté et râlé. J'ai tout effacé et je suis reparti de zéro. Quelques traits, quelques courbes et la forme générale apparaissait enfin ! Et là, une idée chassant l'autre, un dessin est apparu. Et je me suis pris au jeu et j'ai ajouté ceci et cela, une barrique et une maison, du texte et des détails. Cette fois, le dessin prenait réellement forme et je m'amusais à laisser le crayon le faire apparaître. Alors que ce n'était vraiment pas le but premier, j'ai décidé de le terminer tout à fait et puis je suis allé jusqu'à prendre le pinceau et l'encre de chine et alors que je le terminais je m'apercevais qu'il était déjà l'heure de penser à faire cuire le poulet.
Il n'est sans doute pas nécessaire de préciser que je n'ai pas fait le dessin que je devais faire ?

2cv et vinasse
2cv et vinasse

lundi 31 août 2015

Deux chevaux et focus stacking

Ce matin, j'ai encore tenté une photo en empilage. Donc, pour aller plus vite, je me suis contenté de neuf images à f:5,6 et à 400 ISO. Bien sûr, les photos ont été faites sur pied. Donc, neuf images, passage par Photoshop et voilà le résultat. Je commence à bien comprendre l'utilisation assez peu instinctive de Magic Lantern pour cette application. Ce firmware propose aussi et surtout des extensions de fonctionnalités pour la vidéo. Je ne fais pas de vidéo. Pour la photo, il propose cependant quelques gadgets bien amusants ou utiles.

focus stacking 2cv Franklin

samedi 29 août 2015

Test peu probant bien que pas totalement foiré

Depuis que j'ai installé le firmware alternatif Magic Lantern sur la Canon EOS 60D, si certaines nouvelles fonctionnalités me sont parfois d'une réelle utilité il en est une que je n'étais pas parvenu à faire fonctionner. Il s'agit de celle qui permet de réaliser des images en "focus stacking". Qu'est-ce que le "focus stacking" ? En matière de photo, on peut parfois être confronté aux limites de la profondeur de champ. Selon l'ouverture choisi, la zone de netteté apparente va s'étendre plus ou moins loin en avant et en arrière de la mise au point. On a même calculé que cette profondeur de champ s'étend de ⅓ en avant et ⅔ en arrière de ce point où l'on peut dire que la netteté est "vrai". Plus le diaphragme est fermé, plus la profondeur de champ est grande. Il peut arriver que l'on cherche à obtenir une zone de netteté incompatible avec l'appareil photo et l'objectif. C'est là qu'intervient le procédé de "focus stacking". Il est question de réaliser plusieurs photos en mettant au point le premier plan puis tout un tas d'autres en allant peu à peu jusqu'au dernier plan souhaité. Ensuite, on passe tout ça dans un logiciel qui se charge de conserver et assembler les zones nettes de chacune des photos.
Avec Magic Lantern, un superbe outil réservé aux boîtiers Canon, on peut faire cela d'une manière automatique, du moins pour la succession de photos à prendre. J'avais essayé sans succès. Ce matin, je me suis repenché sur la question et j'ai compris. Du coup, j'ai fait un essai. Pour l'assemblage des photos, parce que je n'avais pas envie d'installer un nouveau logiciel, j'ai utilisé Photoshop qui permet de le faire. Le résultat est moyen. Je vous montre les deux photos extrêmes d'une série de 37 images.

focus-stacking_3.jpg

focus-stacking_2.jpg

Donc, vous importez toutes les photos dans Photoshop, vous faites ce qu'il faut et vous obtenez, en théorie, une fusion des images avec les meilleures zones conservées. Le résultat n'est pas aussi bon qu'espéré mais le principe est bien là. Ce n'est qu'un premier essai, j'ai peut-être merdé quelque part. J'essaierai prochainement avec un sujet plus intéressant.

focus-stacking_1.jpg

Et exceptionnellement et pour Liaan, un essai avec la 2cv

2cv Franklin

samedi 15 août 2015

Toc toc et mirabelles

J'aime bien être un peu méchant, me moquer des gens. Certains peuvent, par mégarde, y voir de l'humour mais non, c'est de la vraie méchanceté à l'état pur. J'aime me moquer, tester la crédulité, me faire passer pour un sombre idiot, le cas échéant. J'ai eu l'occasion de m'adonner à ce petit jeu pas plus tard que tout à l'heure.
Toc-toc. On frappe à la vitre de la porte d'entrée. Je vais ouvrir. Deux types. Un vieux et un autre un peu moins ancien, quelque part entre la quarantaine et la cinquantaine. Tout sourire tous les deux. Du genre qui veulent se présenter aimables et avenants, sans agressivité. Je sais pourquoi ils sont là, j'ai vu leur manège tout à l'heure. Ils ont tourné autour de la 2cv, se sont baissés pour observer ses dessous qui n'ont rien de bien affriolant.

— Bonjour Monsieur. Nous venons vous voir pour votre vieille 2cv.
— Ah ? Vous êtes ferrailleurs ?
— Non ! Non ! Je suis restaurateur à Paris, me dit le plus jeune. Ce serait pour la décoration.
— Oui, il a déjà plein de vieux objets, explique le plus vieux.
— C'est dommage de la laisser comme ça. Vous ne voulez pas vous en débarrasser ? Essaie le plus jeune.
— Bof. Non. Elle ne me dérange pas comme ça. Et puis, elle n'est pas en très bon état, m'amuse-je.
— Ah oui, il y a du travail mais on doit pouvoir se mettre d'accord sur un bon prix.
— Ouais mais non, je ne suis pas vendeur pour le moment.
— Enfin si jamais... Je peux vous proposer un échange contre une 2cv roulante, elle est jaune, par contre.
— Je préfère les bagnoles plus récentes, ça roule pas vite, une 2cv.
— Il y a longtemps qu'elle ne roule plus, la vôtre ?
— Assez, oui. C'était tout de même bien utile pour aller à la déchetterie.
— C'est dommage de l'utiliser pour ça !
— Bah, c'est une fourgonnette ! C'est pour transporter des trucs.
— Elle n'est tout de même pas en très bon état. Il doit y avoir entre quatre mille et cinq mille euros de frais. Si vous ne la vendez pas trop cher...
— Faut y réfléchir mais je ne pense pas être vendeur. Je vais la mettre dans un garage et attendre d'avoir le temps de la refaire rouler, un jour.
— Je vous laisse mon numéro de téléphone. Surtout, vous n'hésitez pas si vous la vendez !

Autant dire que je ne suis pas prêt de le rappeler. Logiquement, je devrais vendre cette voiture que je n'utilise pas. Ce n'est pas que ce soit une question d'argent mais je suis un peu agacé par ceux qui tentent de l'acheter au moindre prix. J'ai une vague idée du prix d'une épave de 2cv fourgonnette de ces années, m'en offrir clairement moins n'est pas la meilleure option pour que je la vende.

Flan aux mirabelles

L'autre jour, une amie me dit qu'une de ses copines veut lui donner des mirabelles et que, parce qu'elle ne sait pas quoi en faire, elle a pensé à moi. J'accepte d'aller chercher les mirabelles à Périgueux.
Ces mirabelles, j'ai commencé par les manger au naturel. Ensuite, avec ma mère, nous avons fait des confitures. Nous avons fait une dizaine de pots. Et parce qu'il en restait, ma mère à fait un flan aux mirabelles. J'ai goûté et je valide la recette que je viens de refaire. Je vous donne la recette.

Ingrédients

  • 400g de mirabelles
  • 4 œufs
  • 100g de sucre en poudre
  • 40cl de lait entier
  • une cuillère à soupe d'eau de vie de mirabelle (ou du rhum ou autre chose du genre)
  • 100g de farine
  • 40g de beurre
  • une pincée de sel

Préparation

Lavez les mirabelles puis égouttez-les et épongez-les. Les dénoyauter et les refermer afin qu'elles ne perdent pas leur eau.
Dans un récipient, cassez les œufs et ajoutez 80 grammes de sucre puis mélangez au fouet. Ajoutez le lait, la cuillère d'eau de vie et la pincée de sel. Mélangez bien.
Tout en fouettant, versez la farine tamisée et ajoutez une cuillère à soupe de beurre fondu.
Beurrez un plat à gratin et disposez les mirabelles dans le fond. Versez la pâte de manière à ce qu'elle recouvre bien les fruits. Enfournez pour une quarantaine de minutes à four chaud (220°). Servez tiède ou froid.

- page 1 de 5

Haut de page