Colo (scopie) rale

Je me souviens de la première fois où j'ai croisé une Ranult Colorale (que l'on appelait Prairie). Je me souviens avoir trouvé le véhicule très gros et très laid. Il était d'un bleu assez rebutant, il avait des airs de 4cv pour la face avant, la voie me semblait trop étroite pour la largeur de la caisse et son propriétaire n'en disait pas le plus grand bien.
C'est l'un des plus beaux échecs de la Régie. Selon wikipedia, il y aurait eu 38150 unités produites entre 1950 et 1956. Comme ça, ça semble déjà conséquent mais il faut mettre ce score en relation avec celui de la 4cv qui a dépassé le million d'exemplaire.
D'abord équipé du 85 latéral du début des années 30, moteur relativement solide mais peu puissant et d'une gourmandise affolante, elle se verra doter du moteur de la Frégate en fin de carrière. Il existera des versions à quatre roues motrices.
J'ai vu plusieurs Colorale et la plupart étaient utilisés en tant qu'utilitaires. J'ai vu des modèles transformés en dépanneuses, aussi. Aujourd'hui, je reviens un peu sur le sentiment d'horreur que j'avais pu ressentir étant jeune. C'est toujours aussi laid mais il y a un côté monstrueux qui n'est pas pour me déplaire tout à fait et puis, je l'avoue, ça me permet de, une fois encore, rigoler des Renault de ces époques. Celles d'aujourd'hui ne parviennent même plus à me faire esquisser un rictus.

colorale

Ajouter un commentaire

Les champs suivis d'un * sont obligatoires

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://blog.michel-loiseau.fr/index.php?trackback/602

Haut de page