Il y a quelques jours de cela, je me suis amusé, mettant à profit l'actualité qui faisait état des problèmes engendrés pas la détention d'armes à feu aux États-unis d'Amérique, à dessiner un pistolet automatique très nettement inspiré d'une arme de chez Beretta. J'ai essayé d'obtenir un rendu assez réaliste avec le logiciel Affinity Designer que j'utilise à la place de Adobe Illustrator depuis déjà quelque temps.
Je ne peux pas vous dire combien d'heures ont été nécessaires pour obtenir cette illustration mais elles ont été assez nombreuses pour qu'à un moment je me dise que ça suffisait comme ça, que j'avais assez perdu de temps et que le résultat était assez bon.
Bien sûr, on pourra discourir longtemps de la pertinence de passer autant de temps sur une illustration d'arme à feu et sur le message négatif que celle-ci pourrait éventuellement avoir sur une population influençable. Les armes à feu, c'est mal, c'est dangereux, c'est mortel, c'est caca. Oui ! J'aurais été mieux avisé d'être inspiré par de jolies petites fleurs de printemps, par quelque papillon virevoltant, par le charme d'un paysage pittoresque. Ils en ont assez peu parlé au journal parlé de la radio.