Mot-clé - vacherie

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 12 mai 2013

Construction d'une vache

Souvent, on se demande comment commencer un dessin. Je ne sais pas comment font les autres dessinateurs. Il y a sans doute plusieurs méthodes. Chacun fait comme il le veut. Moi, je ne fais jamais de brouillon. Ou, du moins, très rarement. Habituellement, je prends une feuille de papier et je m'interdis de ne pas finir le dessin ou d'en commencer un autre. Je me permets de tout effacer et de recommencer mais pas de changer de feuille. Par contre, je m'autorise l'abandon. Un dessin qui ne vient pas peut partir dans la cheminée, il est bien rare que je le recommence.
Pour ce dessin de la vache Lolita, j'avais fait un brouillon. On me l'avait demandé. Je n'aime pas ça. Je me sens obligé de partir de ce brouillon pour faire le dessin final. Donc, j'avais commencé à encrer ce brouillon retravaillé et ça ne me satisfaisait pas. Je suis allé me préparer du café et en revenant, j'ai attrapé une nouvelle feuille de papier et j'ai tout recommencé. Je me suis amusé à numériser les différentes étapes de la réalisation de ce dessin. Maintenant, je vais essayer de le mettre en couleurs.

lolita vache
lolita vache
lolita vache
lolita vache

Et enfin, la version colorisée. Pas loin de deux heures pour en arriver là. Je comprends mieux pourquoi je déteste mettre mes dessins en couleur.
lolita vache

samedi 11 mai 2013

La vache ne va pas mieux

Bon. J'ai fait deux colorisations. Maintenant, je vais m'attaquer au troisième dessin. Je n'ai pas eu l'envie de dessiner, aujourd'hui. Je n'ai pas eu beaucoup d'envie. Tout de même, je me suis amusé à écrire un truc. Je ne sais pas jusqu'où ça ira et ce que j'en ferai. Il y a un début de quelque chose, ça c'est sûr. Je ne sais pas vers où diriger cette histoire. Je peux l'amener vers le rigolo comme vers le pas marrant du tout. J'hésite.

Donc, deux vaches en couleur.

lolita vache

Lolita vache

vendredi 10 mai 2013

Des nouvelles de la vache

Je n'arrive pas à travailler, ces temps-ci. Sans doute un problème d'organisation. J'ai l'impression de ne jamais réussir à terminer ce que j'entreprends dans des délais convenables. Comme s'il y avait toujours quelqu'un ou quelque chose pour m'arrêter dans mon mouvement. Du coup, le retard commence à s'accumuler et j'imagine que certaines commandes seront annulées. On verra.
En attendant, j'ai tout de même réussi à encrer deux dessins de vache et à commencer la colorisation de l'une d'elles.

lolita-champ-n.png

lolita-liberte-n.png

jeudi 2 mai 2013

Encore la vache

Etant donné que deux dessins ont été refusés, j'en ai fait deux autres.

lolita vache champagne

lolita vache statue de la liberté

Je vais continuer à dessiner un peu. En ce moment, il y a des travaux, à Azerat. On est en train de mettre des saloperies de bordures en ciment le long de la route. Peut-être en vue de faire des trottoirs ? Ce qui est chiant, c'est que ces travaux font du bruit. Il y a un engin qui tourne depuis ce matin et qui commence à me taper sur le système. Il faudrait que je trouve de la musique qui parvienne à couvrir ce bruit très désagréable.

samedi 20 avril 2013

La Vache, le retour

On m'a recommandé des vaches. Il y avait bien longtemps que je ne l'avais pas dessinée.

J'ai été obligé de chercher dans mes archives pour me souvenir comment elle était, cette vache. On m'a passé commande de dessins. Au départ, il y en avait pas mal à faire. J'ai donné un tarif et alors, il n'y en avait plus aucune à faire. Pour dire la vérité, je n'avais pas une folle envie de reprendre ce personnage. Alors, j'avais annoncé un prix quelque peu dissuasif.
Je pensais l'affaire enterrée et puis on m'a relancé. Pour moins de dessins mais au tarif réclamé. Finalement, ce n'est pas une mauvaise affaire. Il m'a donc fallu reprendre le crayon et réapprendre à dessiner cette vache. C'est revenu assez vite, finalement. On m'a demandé de faire parvenir des "roughs" des premiers dessins. Ça m'agace beaucoup que l'on soit obligé de me demander cela en anglais et aussi que l'on me demande de faire des croquis. D'autant plus que l'on ne me donne aucune indication sur les dessins à faire hormis les thèmes à explorer. Pour moi, un croquis, c'est un croquis. Il ne faut pas qu'il soit trop travaillé. Alors, je ne les ai pas trop travaillés. On voit l'idée du dessin et ça suffit bien comme ça.

lolita-anniv001.jpg

lolita-anniv002.jpg

lolita-retraite003.jpg

mercredi 6 mars 2013

Monsieur D.

Monsieur D. est un homme. Je ne peux guère en dire plus à son sujet. On m'a fait promettre de me taire et je ne tiens pas à ce qu'un contrat soit mis sur ma tête.

On m'a demandé un service bizarre. Je ne suis ni coiffeur ni posticheur mais on a pensé à moi pour ajouter des cheveux sur une tête. Bizarre, non ?
La personne qui m'a demandé ce service n'est pas Monsieur D.. Je ne peux pas non plus dévoiler qui est le passeur d'ordre. Du coup, je me retrouve dans la situation de quelqu'un qui doit raconter une histoire en taisant ce qui en fait tout le croustillant. C'est un challenge.

Donc, une personne sait que je tripatouille un peu Photoshop. Comment l'a t-elle appris ? Je ne le sais pas et ne peux donc pas le dire. Il n'empêche qu'elle le sait et qu'elle m'a demandé d'ajouter des cheveux sur la photo de Monsieur D. En raison de son âge et de l'effet de la testostérone, une partie des cheveux de Monsieur D. sont tombés et n'ont pas été remplacés par d'autres. Je tiens ici à rappeler qu'il est normal de perdre ses cheveux. Le cheveu a une vie et une mort. Il croît et puis il tombe. Alors, un autre cheveu pousse. Sauf qu'il arrive qu'un autre cheveu ne prenne pas la place du cheveu chu. Peu à peu, la calvitie gagne d'abord les tempes puis le frontal avant de migrer vers le pariétal et l'occipital. C'est malheureux, ça fait froid à la tête, mais c'est comme ça. Passons.

Ce Monsieur D. a besoin de sa photo et il a été chagrin de voir que les cheveux venaient à lui manquer ici et aussi un peu là. Il a contacter une personne qui m'a appelé au secours. Moi, vous savez, je suis toujours prêt à rendre service. J'ai eu la tentation de mettre une coiffure "afro" ou une belle crête punk mais je me suis dit en mon for intérieur que cela n'allait amuser que moi. Et donc, avec quelques outils informatiques, j'ai procédé à une reconstitution capillaire du mieux que j'ai pu.
Dans un premier temps, j'en avais peut-être un peu trop rajouté et ça n'a pas plu. Une autre fois, j'avais forcé sur la teinture et ça n'allait pas non plus. Une autre fois encore, je n'en avais pas assez mis sur la gauche... J'ai fait un certain nombre de tentatives. Ça n'allait jamais. Et puis, on m'a expliqué ce que Monsieur D. attendait vraiment. Une légère teinture, c'est sûr ; mais aussi plus de chevelure juste là, sur la tempe gauche. Alors, j'ai fait comme ça. J'en ai profité pour lui faire un petit soin de beauté pour la peau, pour lui blanchir les dents et le blanc des yeux et d'enlever quelques marques disgracieuses sur sa peau. Mon contact est assez enthousiaste et me dit qu'il va proposer mon opération esthétique à Monsieur D.

Et là, je me pose deux questions. La première, c'est de savoir si Monsieur D. osera se présenter en personne auprès de celles et ceux à qui est destinée la photo. Parce que Photoshop, en vrai, ça n'a jamais ajouté de cheveux ou nettoyé une peau. Va t-il imprimer la photo et la porter comme un masque sur son visage pour donner le change ? Allez savoir. La deuxième question m'intéresse presque plus. Vais-je être payé pour ce travail ? Rien de moins sûr ! Je me demande si je ne suis pas un peu bête. Enfin moi, des cheveux, j'en ai encore un peu !

lundi 25 février 2013

De tout, de rien

Ce matin, en allant au boulot, il y avait un peu de neige... mais pas sur la route. Pour autant, j'ai vu deux voitures qui étaient sorties de la route pour aller faire des tonneaux dans les champs.

Pour les quelques périodes de neige de cet hiver, je ne compte plus les véhicules qui parviennent à sortir de la route alors qu'il ne semble pas y avoir tant de raisons de le faire que ça. Je m'étonne. Par cet étonnement, je ne veux pas signifier que je conduis mieux que les autres et que cela ne m'arriverait pas. Je ne sais rien des circonstances de ces sorties de route et je ne suis pas sûr du tout que je ne me ferais ou ferai pas piéger par une scélérate plaque de verglas un jour prochain. Mais tout de même, pour les deux accidents de ce matin tout du moins, je suppose qu'une vitesse sans aucun doute excessive[1] a aidé à se retrouver avec sa voiture sur le toit. La première se trouvait bien à une dizaine de mètres de la route. Je veux bien que la force cinétique sur une plaque de verglas peut faire que le véhicule parte tout droit en conservant son élan jusqu'à l'envol. Je veux bien. Mais tout de même, je me dis qu'il ne faut pas arriver en fainéant pour faire un vol plané pareil. Pour la deuxième automobile, elle semble bien avoir volé moins vite et moins loin mais l'accident est arrivé en ligne droite. Je suppose (mais je peux me tromper) qu'il aura eu lieu en mettant à profit une tentative de dépassement d'un autre véhicule. On voyait très clairement que la voiture est arrivée en biais sur le bas côté avant de se renverser et de rouler au bas du champ.

Mais ce qui m'a étonné un peu, c'est que ces deux voitures étaient des voitures récentes. Une Renault Clio pour la première et une Peugeot 208 pour la deuxième. Je me suis dit que ces voitures quasi neuves devaient être équipées de tous les derniers perfectionnement en matière d'aide à la conduite. Les genres d'équipements qui vous empêchent de bloquer les roues au freinage ou de partir en tête à queue. Et le problème est peut-être là. Possible que ces systèmes sont tellement efficaces que l'on finit par trop se reporter sur eux et à leur faire une confiance aveugle.

Sinon, j'ai aujourd'hui reçu un courrier électronique pour une approche de commande de dessins avec la vache. Un personnage que j'avais créé et dessiné il y a quelque temps. Cette commande porterait sur cinq cartes. Je ne sais s'il faut cinq ou dix dessins. On me demande de m'occuper de la la colorisation. Je n'aime pas faire les colorisations. Pour le moment, je n'ai pas répondu. Il faudrait que je vois si je sais toujours la dessiner. Toujours dans le dessin, il y a un nouveau venu au studio de création de l'entreprise où je fais acte de présence occasionnellement. Il est dessinateur-graphiste. Ce matin, il m'a montré quelques unes de ses créations. C'est un bon ! Nom de dieu ! Du coup, je ne vais pas lui montrer ce que je fais. Il faut avoir un minimum de décence, dans la vie.

Et puis, n'oubliez pas, demain, c'est jour de feuilleton !

Note

[1] Etant donné les conditions météorologiques visibles et annoncées.

Haut de page