Renault Trucks relocalise

Renault ? Vous connaissez ? Mais si, vous savez ! La marque française qui fait des voitures à vivre, la marque qui a commis la 4L, la marque qui a fait des camions. La marque qui a un losange pour emblême. Ça y est ? Vous y êtes ? Ce matin, on apprend que Renault Trucks, division de Volvo, allait relocaliser sa production en France.

Au départ, il y a Renault, marque française qui est nationalisée après la seconde guerre mondiale[1]. Renault fabrique des voitures mais aussi des camions et du matériel militaire. Devenue la Régie Nationale des Usines Renault, basée à Billancourt qu'il ne faut pas désespérer, Renault ne tarde pas trop à créer une filiale pour sa production de poids-lourds en s'associant à Latil et à Somua. Ainsi naît la société LRS qui devient vite SAVIEM (Société Anonyme de Véhicules Industriels et d' Equipements Mécaniques). A l'époque, il y a encore plusieurs constructeurs de poids lourds en France. Berliet, Bernard, Willeme pour ne parler que d'eux. En 1975, il ne reste plus que SAVIEM et Berliet. Renault avale Berliet et, en 1978, les deux marques fusionnent au sein d'une nouvelle entité, Renault Véhicules Industriels.
En 2001, Renault cède 100% de RVI au constructeur suédois Volvo et prend 21,6% de participation chez Volvo ce qui en fait l'actionnaire principal. En 2012, Renault se sépare de ses actions chez Volvo. A ce stade, si je comprends bien la situation, il n'y a plus aucun rapport entre la marque Renault que l'on connaît pour ses voitures et la marque Renault des camions et autres véhicules lourds. Ce seraient là deux entreprises indépendantes l'une de l'autre.
On apprend aujourd'hui que Renault Trucks relocaliserait en France la production de véhicules de Turquie. Je ne sais rien des camions fabriqués en Turquie par le constructeur. Ça m'amuse un peu ces histoires de délocalisations et de relocalisations. C'est comme cette informations tombée il y a peu qui nous apprend que la marque H&M (marque suédoise de prêt-à-porter si j'ai bien compris) allait délocaliser sa production chinoise en Ethiopie parce que les salaires chinois deviennent trop lourds. C'est beau l'économie moderne. J'imagine que lorsque Renault Trucks a décidé d'aller faire construire ses camions en Turquie, il y a eu des suppressions d'emplois en France. Aujourd'hui, on va aller rechercher les licenciés d'hier pour retrouver le savoir-faire de cette main-d'œuvre ?

Relacalisation Renault Trucks

Note

[1] Soi disant parce que Louis Renault aurait trop collaboré avec les nazis

Un commentaire à ajouter ?

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Répondez et vous serez entendu.

Haut de page