Mot-clé - Motoconfort

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 5 mai 2014

Limeyrat 2014, première suite

Qu'y a-t-il au menu, aujourd'hui ? Encore de la vieille motocyclette d'avant 1930.

Motosacoche
Peugeot
Duo de vieilleries
Terrot
Motobécane
Motoconfort et BSA avec une Ford Mustang au fond
Peugeot
Poste de pilotage
Birmingham Small Arms
Magnat Debon

dimanche 4 mai 2014

Limeyrat 2014

Mes amies, mes amis, mes chères lectrices, mes chers lecteurs, j'espère que vous aimez la moto ancienne parce que là, pour le coup, je peux vous assurer que vous allez en bouffer pendant quelques jours. Aujourd'hui avait lieu le rassemblement annuel des vieilles motos du Périgord à Limeyrat.

Cette année, j'ai failli rater le rendez-vous. Il faut dire que l'on ne m'avait pas prévenu. Heureusement, un copain m'appelle en début d'après-midi pour me dire que c'est aujourd'hui. Moi, c'est pas ce que j'avais prévu mais bon, vous me connaissez, quand il est question de vieilles motos vraiment vieilles et de photos à faire, j'accours. Et donc, j'attrape le sac photo, le pied photo, les clés de la voiture et je file pour Limeyrat.
Cette année, je me suis amusé avec le 8mm Samyang mais je n'ai pas tout fait avec. Par contre, je n'ai pas été mécontent d'avoir pensé à prendre le flash et des piles de rechange. Parce que la plupart des motos étaient à l'abri sous une bâche. Et donc, je vous propose une visite de la manifestation en photos à raison d'une dizaine par jour. On commence.

Douglas
Peugeot Frères
René Gillet
'Armor
Terrot
Magnat Debon
Ravat
Ravat avec une Motosacoche derrière
Indian Power Plus 1920
Indian Power Plus 1920
La suite demain !

dimanche 8 mai 2011

Ancêtres en route

Les Vieilles Motos du Périgord, association loi 1901 créée en 1989, organisait leur réunion de motocyclettes à Limeyrat.

Il y a vieilles motos et vieilles motos. Faut voir à ne pas confondre, à ne pas mélanger les torchons et les serviettes ; les couteaux et les fourchettes. Il y a les vieilles motos, les très vieilles motos et les très très vieilles motos, les ancêtres, celles par qui tout a commencé. Pour faire simple et parce qu'il y a un esprit d'ouverture aux productions les plus récentes, on accepte tout ce qui est "entre tubes", toutes les motocyclettes produites jusqu'en 1928. Entre tubes, ça concerne le réservoir qui doit être placé entre deux tubes du cadre. Il y a des exceptions, cependant. Certains ancêtres ne sont pas à proprement parler des "entre tubes". Ils sont acceptés tout de même. Pas sectaires, je vous dis. La plus ancienne des motos présentes était peut-être cette Cécile à moteur De Dion Bouton de 1902 dont je me fais un plaisir de vous dévoiler ci-après le poste de pilotage.

Cecile De Dion Bouton 1902

La plus récente devait être une Terrot HTC de 1928 qui paradait avec ses accessoires d'époque, remorque mono-roue comprise.

Terrot HTC 1928

En tout, il y avait une trentaine d'ancêtres. Il y en avait pour tous les goûts. Des monocylindres, des bicylindres (pas plus), des françaises, belges, suisses, anglaises, américaines. Pas d'allemandes, pas de nippones. Peugeot, Motosacoche, Motoconfort et Motobécane, René Gillet, Triumph, Harley-Davidson pour les plus connues et des marques plus confidentielles aussi.

Motosacoche

Motoconfort

Harley Davidson

A partir de 8 heures ce matin, les propriétaires de ces machines exceptionnelles commençaient à les préparer pour la promenade qui allait suivre. C'était l'occasion pour se renseigner, pour demander ou donner des conseils, pour parler d'un point de technique particulier. Les discussions allaient bon train et tous se promenaient de moto en moto. Certaines de ces motos avaient bénéficié d'une restauration complète et d'autres préféraient afficher leur âge et les marques du temps. Pour ma part, j'ai toujours du mal à dire si je préfère l'une ou l'autre des solutions. Une Harley-Davidson attelée était de toute beauté et ne pouvait souffrir aucune critique quant à la qualité du travail de restauration.

Harley Davidson

La promenade

L'heure de démarrer les machines pour se lancer à l'assaut des petites routes périgourdines sonnait. En manœuvrant le kick pour les plus modernes ou en pédalant pour les plus anciennes, les motocyclettistes faisaient pétarader les moteurs. Et le cortège se forma.

promenade

Partant de Limeyrat, on allait passer par Brouchaud, Cubjac, les Forges d'Ans, Montagnac d'Auberoche. Quelques motos tombaient en panne en cours de route. Soit un souci de courroie à ré-agrafer soit un problème d'allumage. Pour la plupart, elles parvenaient à repartir. La première halte fut pour une visite très intéressante des Carrières de Bontemps qui produisent des pierres de dallage de toute beauté vendues jusqu'aux Etats-Unis d'Amérique ou à Carrare. La visite terminée, il fallait remettre les moteurs en marche.

promenade

Tous les pétochons n'allaient pas à semblable allure. Disons-le clairement, certaines avaient du mal dans les pentes et il fallait les aider en pédalant un peu. Pour cette raison, le cortège s'effilochait. Des haltes régulières étaient l'occasion de rassembler le troupeau. L'occasion aussi de discuter ou de faire des photos. promenade

A Montagnac d'Auberoche, nouvelle pause agrémentée par un accueil fort sympathique de M. le Maire qui offrait au nom de la commune un vin d'honneur qui fut, semble-t-il, fort apprécié. Enfin, il fallait rejoindre Limeyrat pour le repas. promenade

dimanche 10 mai 2009

Vielles bielles et carbus antiques

Aujourd'hui, de vieilles motos d'avant les années trente, ancêtres et entre-tubes, faisaient une halte au Grand Coderc, juste au-dessus de Azerat.

Ah qu'il est doux le son des pétarades des pétochons ! Et voilà une Motoconfort qui attaque la grimpette. Elle doit filer à bien quinze kilomètre dans l'heure ! Un grand bravo pour le pilote qui parvient malgré tout à conserver un semblant d'équilibre ! Bravo ! Et là ? Qu'apercevons-nous ? Ne serait-ce pas un bel attelage BSA qui, fumant et crachotant, négocie un virage d'une bien belle manière ? Mais si ! Elle est suivie par un bicylindre en V à soupapes latérales venu d'outre-Atlantique, une Harley-Davidson de toute beauté. Nous applaudissons bien fort. Et à présent, sous nos yeux écarquillés, c'est une vénérable René Gillet qui passe à toute vitesse bientôt rattrapée par une escouade de 350 Terrot et de Gnome & Rhône tandis qu'une petite Motobécane fait ce qu'elle peut pour avancer dans le bon sens. Ah ! Mesdames et Messieurs ! Quel bonheur que de voir autant de merveilles rassemblées pour une promenade matinale !

Side-car BSA

Elles sont toutes d'avant les années trente. Il y a là toute une liste de marques aujourd'hui disparues. Alcyon, Motoconfort, Ravat, René Gillet, Monet Goyon, Automoto, Dollar, Sunbeam, Norton, BSA ou Terrot. De toutes, il n'y a guère que Harley-Davidson et, dans une moindre mesure, Peugeot qui existent toujours.

René Gillet

René Gillet

Depuis quelques années, à l'initiative du club de Limeyrat, en Dordogne, les ancêtres se donnent rendez-vous pour un rassemblement et une petite ballade sur les routes secondaires des alentours. Cette année, la météo n'était pas idéale, il tombait une petite pluie fine, mais cela n'empêchait pas les pilotes de rouler et évitait aux moteurs de surchauffer.

Harley-Davidson

Harley-Davidson

Une halte était prévue sur le parcours pour un petit apéritif au Grand Coderc, bourg de la commune de Saint-Rabier, où se tient un marché paysan chaque dimanche. Le Grand Coderc, c'est une ferme auberge réputée pour sa cuisine et la bonhomie du maître de céans, Môssieur Gaillard, dont la truculence rabelaisienne aide, dit-on, à une bonne digestion.

motos

Peugeot

A bien y regarder de près, on admire les solutions techniques envisagées en ces temps reculés de l'histoire de la motocyclette. On hésitait encore sur la meilleure façon de suspendre la roue avant. Roue poussée ou roue tirée ? Parallélogramme déformable ou bien tubes coulissants ? Si l'on était plus ou moins d'accord pour ne mettre qu'un cylindre et des soupapes latérales, on n'était pas encore bien certain du meilleur mode de transmission de la puissance à la roue arrière. D'aucuns préféraient la courroie sur poulie tandis que d'autres préconisaient la chaîne huilée. Aujourd'hui, on en est toujours à chercher des solutions à tous ces problèmes et rien n'est définitivement figé.

Saroléa

Ravat

Harley-Davidson

Motoconfort

on démarre

page 2 de 2 -

Haut de page