Mot-clé - Bruxelles

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 15 mai 2014

Bruxelles la belle

Ah Bruxelles ! Quelle belle ville ! Quelle ville agréable ! Pour un peu, je demanderais la nationalité belge. La découverte de cette ville a été un vrai enchantement. Je vous propose une petite sélection de photographies.

Je suis bien loin d'avoir épuisé ma réserve de photographies faites au cours de mon escapade belge. Ces photos, j'ai décidé de les distiller goutte à goutte, peu à peu, au gré de l'humeur du moment. Peut-être est-ce le désir de faire durer, de ne pas tourner trop vite la page de ce petit voyage.
Pour bien découvrir une ville, le meilleur moyen de transport c'est encore les pieds. Je ne sais pas exactement combien de kilomètres ont été parcourus durant cette journée mais je pense que ça ne doit pas être bien loin des vingt kilomètres. Ce qui est fantastique avec Bruxelles, c'est que l'on n'a jamais vraiment l'impression d'être dans une grande ville, une capitale, une ville importante pour l'Europe et ses institutions. Peu de hauts immeubles, des petites rues et des vieilles maisons. Et puis un calme étonnant ! Vraiment une ville à découvrir.

Marché aux puces - Place du Jeu de Balle

Eglise Saint Gilles

Le Maneken Pis, les touristes et le balayeur

Grand-Place de Bruxelles

L'estrille du vieux bruxelles

lundi 28 avril 2014

Moeder Lambic

Conseillé ici même par un fidèle lecteur, le Moeder Lambic est l'un des estaminets bruxellois réputés parmi tous. Lors de mon passage à Bruxelles, j'ai eu l'occasion de m'y rendre.

Le soir était là. Nous étions arrivé à Bruxelles en toute fin d'après-midi et avions juste eu le temps de déposer nos affaires au Bed and Bruxelles. Le fourgon était garé quelque part dans la ville, là où j'avais pu trouvé de la place. Après nous être renseigné, nous avions décidé de nous rendre au Moeder Lambic qui, par chance, n'était pas très éloigné. Nous n'eûmes pas de difficulté particulière à trouver l'établissement. En terrasse, quelques personnes buvaient leur bière tandis que la salle était déjà pleine à craquer. Nous nous installons en terrasse.
Nous étions assis depuis à peine quelques minutes que les premières gouttes s'écrasaient sur le trottoir. Rapidement, c'est un véritable déluge qui s'abat sur Bruxelles. Tous ceux qui se trouvaient en terrasse ou qui passaient à proximité du Moeder Lambic prennent la salle d'assaut. Plus possible de bouger ou presque. Dans un brouhaha incroyable, serrés comme des sardines, nous parvenons à passer commande de deux "Jambe de bois", excellente bière bruxelloise. L'envie de faire des photos me démange. Je m'approche du comptoir et demande au serveur si je peux photographier. Il m'affirme que oui. Je sors l'appareil du sac, le règle sur une très haute sensibilité et réalise quelques images.

Moeder Lambic - Bruxelles
Bien difficile de bouger tellement il y a du monde. En me dressant sur la pointe des pieds, j'arrive tant bien que mal à viser au-dessus des têtes. Dans mon idée, ces photos seront traitées en noir et blanc. Ça s'est imposé comme une évidence. Il y a très peu de lumière, je sais que le résultat sera granuleux et que, en raison de la haute sensibilité, il me faudra choisir entre les hautes lumières et les zones sombres. Je choisis les zones sombres. Dehors, il drache plus fort que jamais et d'autres personnes parviennent encore à entrer. J'ai posé mon verre de bière sur un coin de table. J'y reviens entre deux photos.

Moeder Lambic - Bruxelles
A l'intérieur, l'ambiance est joyeuse. Ça parle très fort, ça rigole de bon cœur. Pendant ce temps, dehors, l'averse tourne à l'orage. On entend une énorme déflagration accompagnée d'un grand éclair et suivie sur l'instant d'un fracas de verre brisé. La foudre a dû s'abattre sur une verrière ou quelque chose du genre. Je retourne boire une gorgée et retourne à mes photos.

Moeder Lambic - Bruxelles
La pluie tombe toujours lorsque nous décidons de quitter l'établissement. Il y a vraiment trop de monde. Impossible de bouger et puis nous sommes un peu fatigués. Il est l'heure d'aller rejoindre notre chambre.
Je regrette un peu de n'avoir pas pu profiter plus de ce bar, de n'avoir pas goûter d'autres bières et de ne pas avoir trouvé le temps d'y revenir avant de quitter Bruxelles. Je conseille cet estaminet à qui passe par la ville.

Moeder Lambic - Bruxelles

Haut de page