samedi 1 octobre 2016

Une 4L à Groléjac

Renault 4

mercredi 20 janvier 2016

Renault ne triche pas

J'ai abandonné l'idée d'utiliser les récentes mines dont je vous parlais il y a peu. Je les ai remises dans leur petit étui et j'ai cherché dans mes réserves des vraies mines en graphite. C'est nettement mieux. Je retrouve le rendu de la mine HB classique. Du coup, j'ai pu faire un petit dessin.

Fumer tue

lundi 17 février 2014

Roulez petits bolides !

Des Renault 4 à Agen

mercredi 21 août 2013

Renault Trucks relocalise

Renault ? Vous connaissez ? Mais si, vous savez ! La marque française qui fait des voitures à vivre, la marque qui a commis la 4L, la marque qui a fait des camions. La marque qui a un losange pour emblême. Ça y est ? Vous y êtes ? Ce matin, on apprend que Renault Trucks, division de Volvo, allait relocaliser sa production en France.

Au départ, il y a Renault, marque française qui est nationalisée après la seconde guerre mondiale[1]. Renault fabrique des voitures mais aussi des camions et du matériel militaire. Devenue la Régie Nationale des Usines Renault, basée à Billancourt qu'il ne faut pas désespérer, Renault ne tarde pas trop à créer une filiale pour sa production de poids-lourds en s'associant à Latil et à Somua. Ainsi naît la société LRS qui devient vite SAVIEM (Société Anonyme de Véhicules Industriels et d' Equipements Mécaniques). A l'époque, il y a encore plusieurs constructeurs de poids lourds en France. Berliet, Bernard, Willeme pour ne parler que d'eux. En 1975, il ne reste plus que SAVIEM et Berliet. Renault avale Berliet et, en 1978, les deux marques fusionnent au sein d'une nouvelle entité, Renault Véhicules Industriels.
En 2001, Renault cède 100% de RVI au constructeur suédois Volvo et prend 21,6% de participation chez Volvo ce qui en fait l'actionnaire principal. En 2012, Renault se sépare de ses actions chez Volvo. A ce stade, si je comprends bien la situation, il n'y a plus aucun rapport entre la marque Renault que l'on connaît pour ses voitures et la marque Renault des camions et autres véhicules lourds. Ce seraient là deux entreprises indépendantes l'une de l'autre.
On apprend aujourd'hui que Renault Trucks relocaliserait en France la production de véhicules de Turquie. Je ne sais rien des camions fabriqués en Turquie par le constructeur. Ça m'amuse un peu ces histoires de délocalisations et de relocalisations. C'est comme cette informations tombée il y a peu qui nous apprend que la marque H&M (marque suédoise de prêt-à-porter si j'ai bien compris) allait délocaliser sa production chinoise en Ethiopie parce que les salaires chinois deviennent trop lourds. C'est beau l'économie moderne. J'imagine que lorsque Renault Trucks a décidé d'aller faire construire ses camions en Turquie, il y a eu des suppressions d'emplois en France. Aujourd'hui, on va aller rechercher les licenciés d'hier pour retrouver le savoir-faire de cette main-d'œuvre ?

Relacalisation Renault Trucks

Note

[1] Soi disant parce que Louis Renault aurait trop collaboré avec les nazis

mercredi 24 juillet 2013

Fossemagne 2013, suite et fin

Allez, courage, encore un petit effort. Plus que onze photographies à regarder et on passe à autre chose.

Yacco, l'huile qui donne des ailes
Ford AC Cobra (grille de calendre et papillon))
Ford AC Cobra
125 Peugeot et 125 Française-Diamant
De Dion Bouton vis-à-vis 1899
Amilcar C3
Renault D22
Peugeot 201
Renault Monaquatre
Citroën B14 (sous réserve))
Citroën 5cv
Et voilà, c'est terminé ! Demain, si je ne suis pas mouru sur le bord de la route, je vous causerai de tout autre chose.

mardi 23 juillet 2013

Fossemagne 2013, épisode deuxième

Nous continuons donc notre entreprise de réhabilitation des vieilles mécaniques délaissées et tombées en désuétude avec de nouvelles photos. Bon courage.

125 MZ
250cc Terrot
Grosse américaine
500 BMW "serie 2"
Brochette de 2cv avec deux éléments gênants à gauche et à 
Ford AC Cobra Citroën Méhari et GMC de la guerre
Poste de conduite (à droite) de la Ford AC Cobra
Ford AC Cobra
Jeep d'origine incertaine sur équipée
Attelage René Gillet
René-Gillet - Tableau de bord

Demain, on continue.

lundi 22 juillet 2013

Fossemagne 2013

Cette année encore, Fossemagne a vibré au rythme des vieilles pétoires et de son vide-greniers. Je vous ai ramené une moisson de photographies que je vais vous proposer sur plusieurs jours.

J'ai des soucis de téléphone. Sur le fond, je m'en fous, je n'aime pas le téléphone. Mais, tout de même, je vais vous parler de téléphone avant d'envoyer la machine à projeter des photos.
Avant toute chose, il faut signaler que ce billet est rédigé hier, dimanche 21 juillet, et qu'il est 18h19. Tout à l'heure, un collègue de travail m'a appelé pour m'annoncer que demain (aujourd'hui lorsque vous lirez ces lignes), je pars en région parisienne pour aller chercher une machine d'impression. Je ne m'y attendais pas le moins du monde. Il a tenté de me prévenir depuis jeudi mais comme j'ai eu un souci de téléphone, ce n'est que ce dimanche qu'il a pu me l'apprendre. Cette escapade me tiendra éloigné de Azerat jusqu'à mercredi dans le meilleur des cas mais plus certainement jusqu'à jeudi. Vous savez tout.
Donc et conséquemment, je vais poster les photos de vieux véhicules sur trois jours d'une façon automatique. Je ne vais pas le faire par ordre de genre de véhicules, juste dans l'ordre des prises de vue. Voilà. Il me reste à vous souhaiter une bonne séance de photographies motorisées.

Citroën Traction Avant 11 légère (je pense)
Traction "15 six"
Citroën B14 (pas sûr)
Citroën 5cv "trèfle"
Volkswagen de vacances et de DIon-Bouton de 114 ans
GMC de la guerre avec drapeau, casque lourd et divers accessoire
MG TF Gentry
Ford AC Cobra
Attelage René Gillet
4 cylindres Nimbus
125 Peugeot

Demain, la suite !

mercredi 12 juin 2013

Une 4L de gendarme dans l'hyperespace, c'est pas mal ébouriffant

Renault 4 dans l'espace et en couleurs charmantes et distinguéeAprès la 2cv, c'est au tour de la Renault 4 d'aller faire une promenade dans l'immensité de l'univers infini.

Il fallait bien que je répare mon affront. J'ai osé dire ce que je pense de la Renault 4 et, à la réflexion, je me suis dit que j'avais été un peu trop méchant avec cette automobile populaire. Je me suis donc lancé dans un dessin rédempteur.
Toutefois, il m'est venu à l'esprit une pensée qui en dit long sur la différence entre la Renault 4 et la Citroën 2cv. Il faut partir de la différence existant entre les chats et les chiens. La grande différence entre le chien et le chat, c'est que l'on a jamais vu de chat policier. Et bien figurez-vous que l'on peut transposer ceci à ces automobiles. On a vu des 4L de flics. Jamais de 2cv !
Le dessin d'abord crayonné et ensuite encré.

Renault 4 dans l'espace !

Renault 4 dans l'espace et à l'encre de chine

Je vais peut-être faire une mise en couleurs. Elle arrivera en son temps.
(à suivre...)
Et voilà le dessin en couleurs.
Renault 4 dans l'espace et en couleurs charmantes et distinguée

mardi 15 janvier 2013

Chapraud & Chapraut, gendarmes de l'impossible

C'est un cadeau qui touche à l'exceptionnel que nous fait là Liaan. Sa vision d'une des scènes majeures de ce feuilleton qui fera date dans les annales du blog qui nuit (très) grave. Je vous invite à détailler ce chef d'œuvre, à voir tous les clins d'œil, à chercher la raison de la présence de tel ou tel élément. Mais que ceci ne vous empêche pas de lire l'épisode du jour !
Je tiens à remercier Liaan. Merci.

Bouchés à l'émeri

Haut de page