La Peste, elle ne voit rien de nouveau sous le soleil

Hier, pas loin de trente degrés centigrades. Aujourd'hui, moins de vingt et la pluie en prime. Le printemps 2013 joue avec nos nerfs. Dans une semaine, c'est l'été, on a bien du mal à le croire.
Aujourd'hui, j'ai profité de ce temps que incite à rester à l'intérieur pour numériser de vieilles photographies bien abîmées. Je ne vais même pas m'essayer à les restaurer. Des photographies de famille qui n'intéresseraient pas grand monde en dehors du cercle élargi des familles concernées. Je me dis tout de même que l'on ne faisait pas nécessairement de meilleures images du temps de l'argentique et que l'on faisait bien de faire moins d'images... vu le temps nécessaire à la numérisation de celles-ci.

Peste et pluie

Une saillie verbale ?

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Répondez et vous serez entendu.

Haut de page