Fiers Mongols du Quercy


Rocamadour, vous connaissez ? C'est un fromage de chèvre[1] et un haut lieu touristique entièrement voué aux bondieuseries immondes et au commerce qui l'est tout autant. C'est l'un de ces beaux sites du Lot, sur le causse de Gramat, avec ses petites routes bordées de murets de pierres sèches et ses falaises merveilleuses. Construit à flanc de falaise, Rocamadour attire le touriste et on comprend pourquoi. C'est d'un charme presque indécent qui use de sa force de séduction avec insolence. L'idée, si l'on souhaite visiter Rocamadour, c'est de se garer tout en bas et de gravir les marches pour affronter les quelques cent-cinquante mètres de dénivelée. Donc, il convient de se munir de bonnes chaussures et d'un peu de courage. Bien entendu, une bouteille d'eau, s'il fait chaud, sera la bienvenue. Il conviendra également de refuser résolument de laisser le moindre picaillon aux méprisables commerçants qui pullulent ici. C'est méchant, je le sais. Il faut bien qu'ils vivent. Je n'ai rien contre eux mais tout de même ! Entre le souvenir pourri et le truc à bouffer que tout estomac soucieux de sa réputation refuserait, entre l'établissement qui propose des boissons à des prix astronomiques et celui qui prétend vous servir un repas gastronomique à des tarifs stratosphériques, on peut penser un instant à faire demi-tour pour aller visiter autre chose, ailleurs.

Vue depuis Rocamadour
Ceci dit, qu'est-ce que c'est beau, bordel ! Et pas que la cité ! Le paysage est beau. Ces falaises, ce causse couvert d'arbres rabougris. Ça vaut réellement le coup d'œil. Ces samedi et dimanche, Rocamadour accueillait et organisait plusieurs manifestations dont les Montgolfiades qui fêtaient leur trentième anniversaire. Parce qu'il faisait mieux que beau, les visiteurs étaient nombreux. Le spectacle de l'envolée des montgolfières était attendu et l'on se massait à tous les niveaux pour observer la vallée.

Vue sur l'Hospitalet
Et j'étais là, avec mon appareil photo auquel j'avais collé le 80-200 f:2.8 que j'aime tant et que je n'utilise pas assez à mon goût. Il faut dire qu'il est lourd. C'était une très bonne occasion de le sortir du sac et de le mettre à l'épreuve. J'ai fait 163 images et je ne vais pas toutes vous les montrer. Elles ne sont pas toutes réussies non plus[2] ! Depuis ce matin, je sélectionne, j'écarte, je retiens des photos de cette manifestation. Je n'ai pas cherché à présenter toutes les montgolfières présentes. Il y en avait une petite trentaine.

En bas, la buvette Kronenbourg
Un moment, je me suis dit que j'aurais dû éviter de faire comme tout le monde et photographier depuis Rocamadour pour me rendre en face. Ça aurait donné des images beaucoup plus fortes, certainement. J'y penserai pour une autre fois. J'ai retenu environ une photo sur dix. Pour le blog, j'ai été obligé de les compresser et cela nuit à la qualité. Vous devrez vous contenter de cela[3].


Montgolfières à Rocamadour
Les aérostats[4] partaient de la plaine et s'élevaient entre les falaises. Il me semble que je préfère les photos de montgolfières sur fond de falaise que celles sur fond de ciel bleu. C'est une question de goût et, afin de satisfaire le plus grand monde, j'ai choisi des images des deux sortes.

Montgolfière dans le causse
Un ballon dans les arbres
Si certaines mongolfières étaient "classiques", si certaines servaient aussi de support à des publicités, d'autres étaient de forme amusante et inhabituelle. Ainsi, nous pouvions voir une enveloppe en forme de canard, une autre représentant une coccinelle[5], un joker avec son bonnet à clochettes pour cette autre ou un énorme gâteau d'anniversaire muni de ses bougies pour fêter le trentième anniversaire de l'événement.

Une page de pub !
Quelques fiers mongols
Trois ballons
Ce qui est certain, c'est bien qu'il doit être intéressant de voler à bord d'une montgolfière. Des baptêmes de l'air à bord de ces appareils étaient organisés. Faire des photos depuis la nacelle, du paysage mais aussi du ballon lui-même, doit pouvoir donner des résultats regardables.

Une montgolfière est cachée dans cette image
Montgolfière dans le causse lotois
Sinon, et pour celles et ceux qui se poseront la question, non je n'ai pas photographié l'éclipse de Lune de la nuit dernière. J'avais bien réglé le réveil mais oublié de le mettre en marche. Du coup, je me suis réveillé à 5h49 et il était trop tard. Vous pouvez voir la belle photo faite par mon frère Thierry sur son blog à lui.

Montgolfière dans le causse
Dans le causse

Notes

[1] De lait de chèvre, plutôt

[2] et ici, j'ai conscience de briser le mythe qui veut que je sois un photographe qui ne rate jamais une photo

[3] mais si vous souhaitez passer commande d'un beau tirage papier pour égayer vos chiottes, vous pouvez me contacter

[4] Chouette, j'ai remis la main sur mon dictionnaire des mots qui veulent dire la même chose en moins bien

[5] l'insecte, pas la voiture

Commentaires

1. Le lundi 28 septembre 2015, 15:42 par Tournesol

C'est toujours beau,un vol de montgolfières.Mais ,si votre appareil est lourd pourquoi n'utilisez vous pas un pied?

2. Le lundi 28 septembre 2015, 15:52 par michel

@Tournesol : Parce qu'il aurait fallu transporter le pied en plus du sac à dos et aussi parce que ça laisse moins de possibilités de changement de cadrage qu'à main levée.

3. Le lundi 28 septembre 2015, 16:06 par Sax/Cat

Je n'ai pas réussi à cliquer sur la note 3, le lien photo déborde..
Mais comme je ne me laisse pas faire, j'ai cliqué sur la 2 et lu aussi la suivante.

4. Le lundi 28 septembre 2015, 16:10 par michel

@Sax/Cat : J'ai corrigé ce problème qui m'avait échappé. Merci.

5. Le lundi 28 septembre 2015, 17:36 par Tournesol

Sarlat Rocamadour en moto par beau temps,quel régal visuel!!!!

6. Le lundi 28 septembre 2015, 17:56 par Lib

Ce que j' apprécie , chez les montgolfières , c'est l' assourdissant silence qui les accompagne , à part le chuintement épisodique du brûleur ... Ce que l' on ressent aussi en planeur .. Cela vous donne une sensation de solitude , et par la même occasion , de roi du monde .. J' eus la chance d' en pratiquer un peu avec un collègue qui en possédait une .. à Arc et Senant dans le Jura .. L' emmerdant , tout de même , avec ces engins , c'est que vous êtes irrémédiablement soumis aux caprices d' Éole , et que , bien prendre la carte météorologique des vents établie en fonction de l' altitude ne vous garantit aucunement que vous vous retrouverez là où la "galoufa" accompagnatrice doit vous récupérer ( car il vous faut aussi un larbin au sol !) Avant la téléphonie mobile et le GPS , je vous prie de croire que c' était marrant !

7. Le lundi 28 septembre 2015, 18:49 par fifi

@michel : Jolies, jolies photos. C'est souvent l'arnaque ces sites de bondieuzeries, non seulement ils mentent aux gens, ils les escroquent en plus. Une fois, au Puy-en-Velay, nous avons voulu grimper sur le caillou de la marie, une sacrée grimpette ( la montée, pas la marie ) arrivé presque au sommet - une grille en fer et une grenouille de bénitier au regard d'acier - faut payer. Bien entendu, les pigeons et pigeonnes qui se pointent à la grille se disent : on a pas monté tout ça pour rien, et, ils crachent au bassinet. Nous, nous nous sommes dit : plutôt crever, puis nous sommes redescendu pour aller au troquet.

8. Le lundi 28 septembre 2015, 18:51 par fifi

- A certains, ça leur donne la foi, à nous, ça nous avait donné la foif.

9. Le lundi 28 septembre 2015, 18:54 par Liaan

@Lib : Pour les bédéphiles, c'est un peu ce qui se passe lorsque Spirou poursuit le ballon, en forme de la tête de Fantasio, poussé par les vents dans l'album "La mauvaise tête".

Perso, je ne me déplace pas pour aller voir les montgolfières : elles passent au-dessus de mon domicile. Enfin, il y en a deux qui sont passées un soir de beau temps, c'est épatant, une bouboule de couleur qui fait de temps en temps pchiii...
Cela fait très "Marsiens" qui passent vous surveiller...

10. Le mardi 29 septembre 2015, 10:02 par Boumbah! the RIPer

J'ai le regret de vous annoncer le défuntage de Catherine Coulson.

11. Le mardi 29 septembre 2015, 10:05 par michel

@Boumbah! the RIPer : Une photo de la bûche neuve s'impose.

12. Le mardi 29 septembre 2015, 10:07 par Boumbah! the RIPer

Cela serait une bonne chose !!!!!!

13. Le mardi 29 septembre 2015, 10:45 par Tournesol

Qu'il est doux d'apprendre à la fois l'existence et la disparition d'un individu.cela permet une belle indifférence.
Pour rester dans le tristounet:un lâcher de ballons,en radiologie ,c'est l'image que l'on observe en cas de métastases pulmonaires de divers cancers.Ce lâcher est peu festif.

14. Le mardi 29 septembre 2015, 17:27 par Sax/Cat

@Tournesol :
Pour San Antonio, un lâcher le ballon est encore plus festif
Pour Bérurier, il est plutôt bruyant

C'était qui Catherine machin ?

15. Le mardi 29 septembre 2015, 17:44 par Tournesol

@Sax/Cat : une actrice dans une série télévisée amerloke

16. Le mardi 29 septembre 2015, 19:15 par Sax/Cat

Ah c'est pour ça que je ne la connaissais pas