Ah quelle belle polémique ! Il y a bien longtemps qu'ainsi réunie dans un bel ensemble, la classe politique française à nous qu'on a n'avait pas fait l'effort d'être aussi bête. Ça fait plaisir.
C'est quoi l'affaire ? C'est Eva Joly qui a proposé, en gros, que l'on arrête de faire défiler des militaires lors du 14 juillet. Tollé général, donc. De droite ou de gauche (jusqu'à Mélenchon), on a poussé des cris d'orfraie. De quoi ? Comment ? Mais z'enfin ! Mais la grandeur de la France ! Mais Madâme, vous ne devez pas bien être Française pour vous permettre l'outrecuidance ! Par la sainte barbe de Fidel Castro ! Que la peste soit !
C'est que les gens de la politique de France, ils les aiment, leurs militaires. Ils sont grands, ils sont beaux, ils sentent bon le sable chaud, tout ça ! Et puis, ils marchent si bien sur les Champs-Elysées. Non, vraiment, on ne peut toucher à cette institution millénaire.

Qu'on les pende tous !

Moi, les militaires, je les hais. Je ne les aime pas. Je les déteste presque autant que les curés. Tout ce qui pourrait conduire à l'extinction des militaires sur le territoire national me ferait plaisir. L'armée est une merde.
Alors tout de même, le facteur agravant dans l'affaire qui nous occupe, c'est qu'il y a des pious-pious qui étaient en vadrouille je ne sais pas trop où qui ont été victimes d'un attentat et qu'ils en sont tout mourus. C'est bien triste, hein ? Oh mais oui ! J'entends déjà les sarcasmes des mauvais Français qui arrivent. Les soldats ne partent pas à la guerre sans connaître les risques encourus. Si on veut vivre vieux, on choisit un autre métier. C'est un accident du travail et on ne fait pas tant de cas lorsqu'un couvreur s'écrase au bas d'un clocher. Et patati et patata... C'est odieux !
On reproche à Eva Joly d'avoir des origines... comment dire... Pas très franco-françaises, si vous voyez ce que je veux dire. Et encore, sans parler de ses lunettes rouges. C'est ridicule. De quel droit peut-elle se permettre de prendre la parole sur un sujet si sérieux ? Elle est écolo, qu'elle s'occupe de l'avenir des poireaux et d'agonir les possesseurs de véhicules tout-terrains. Chacun a sa place, merde alors !

La grandeur de la France !

Que la droite se soit étouffée en entendant ça, on peut le comprendre. La droite est, par tradition, bête. C'est comme ça. Que l'on entende Ségolène Royal ou Martine Aubry s'offusquer, c'est attristant. Mais lorsque c'est Mélenchon qui y va de son discours, c'est comique (quoi qu'un peu triste tout de même). Ce qui est encore plus attristant, c'est qu'il me semble ne pas avoir entendu la voix de la Marine la Peine. Il faut tout de même être sacrément con pour considérer que cette prétendue grandeur de la nation française se mesurerait à l'aune de son armée.

Or donc, je soutiens Eva Joly

Sur ce point, et sur ce point seulement, j'estime qu'elle n'a pas tort. Et puis, pour beaucoup de gens, le 14 juillet, ce n'est pas un défilé de militaires, c'est un bal populaire et un feu d'artifice. Le 14 juillet n'est certainement pas la fête de l'armée. Que cette fête nationale devienne une fête populaire, une fête à laquelle les Français seraient fiers de participer, ce serait un peu mieux que ces putains de défilés, je dis.

14juillet.jpg