Valls et La Linea

La pilule Valls passera donc sûrement grâce à l'article 439 alinéa 3. Il prétend que ça le rend tout triste, le premier ministre, d'avoir à sortir la grosse artillerie pour arriver à ses fins. En politique, on n'a pas l'habitude de se préoccuper de la forme, c'est le résultat qui compte. La fin justifie les moyens, comme on dit pour s'excuser. Il est triste, Valls. C'est malin de sa part de le dire. On sent que les Français lui font de la peine, qu'il est tout chagrin, qu'il aurait voulu que ça passe autrement, en douceur, avec beaucoup de vaseline.
Je ne me suis jamais fait enculer au sens propre, avec l'intromission de quoi que ce soit dans le fondement, je veux dire. Possible que ce ne soit pas si désagréable si on ne lésine pas sur le lubrifiant. Et Valls, il aurait tant aimé enculer les Français d'une façon indolore, avec des discours bien huilés. Mais voilà, ces mauvais citoyens français ne semblent pas tous vouloir de la loi travail pourtant tellement revue et corrigée qu'elle ne plaît même plus au MEDEF et menacent de descendre dans la rue pour le dire au gouvernement. Demain, la CGT24 appelle à manifester à Périgueux, Sarlat ou Thiviers devant les permanences parlementaires socialistes. C'est à 11h45 pour Périgueux et 17h30 pour Sarlat et Thiviers.
Et moi, quand on me parle d'alinéa, je pense à autre chose.

La Linea contre la loi travail

Haut de page