Un peu de tempête, gros mal de tête

Aujourd'hui, j'ai commencé à être malade. Je ne savais pas quoi faire en me levant, j'ai trouvé cette occupation qui en vaut bien une autre.

J'ai bien senti que je n'étais pas en forme, en me levant. Je me suis fait du café et il y a eu une coupure d'électricité alors que le café passait. J'ai bu ce qui avait déjà coulé de la cafetière électrique. C'était un peu avant huit heures. Il faisait encore nuit, le vent soufflait, je ne pouvais pas écouter la radio et je commençais à me dire que la journée allait être longue.
L'électricité est revenue, j'ai refait du café. Après l'avoir bu, je suis allé à Thenon pour poster du courrier. La Poste était fermée. Je ne sais pas pourquoi. Je suis passé chez un copain pour lui rendre un outil que je lui avais emprunté puis chez une copine pour boire un café. Je suis rentré chez moi et j'ai fait une relecture d'un catalogue pour le boulot. Normalement, j'aurais dû refuser de faire cela. Je ne vois pas pourquoi je travaillerais gratuitement depuis chez moi. Bon. Je l'ai fait, faut pas regretter.
Depuis quelques heures déjà, je sentais le mal de crâne monter et la gorge commencer à gratter. Cela ne présageait rien de bon. C'est la saison qui veut ça. La baisse des températures, la promiscuité avec des gens malades au boulot. J'ai chopé un rhume. Peut-être une rhino-pharyngite, comme on dit pompeusement. Va falloir que j'aille faire provision d'aspirine mais là, je n'ai pas envie de sortir.
Pour passer le temps et assurer mon repas de ce soir, j'ai fait une pâte à crêpes qui est en train de reposer. J'ai aussi essayé de dessiner un peu mais là, c'est vraiment mission impossible. Au programme de ce soir, crêpes et repos. Je vais essayer de me coucher tôt et de dormir.

Une saillie verbale ?

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Répondez et vous serez entendu.

Haut de page