Un mercredi comme le lendemain d'un mardi

Aujourd'hui sans doute comme demain, il n'y aura pas grand chose sur le blog. Ça va vous permettre de laisser aller votre fertile imagination vagabonder et la laisser mettre ce que bon lui semble sur la page de ce blog. En quelque sorte, je vous laisse carte blanche et je sais bien que vous ne démériterez pas, plusieurs fois vous m'avez convaincu que vous saviez très bien vous débrouiller sans moi pour partir sur des voies de traverse savoureuses et inattendues. Défoulez-vous, débattez, balancez des idées et des liens de toutes sortes. Ces deux jours sont pour vous, à vous. Exprimez-vous librement.

Haut de page