Si vous allez trop vite, vous allez vous prendre le mur

La sécurité routière est un sujet d'une importance capitale, et ce n'est pas Chantal Perrichon, la bouillante présidente de la Ligue contre la violence routière qui me contredira. À ce titre et à cet effet, on ne dira jamais assez combien la signalisation verticale est importante, pour peu qu'elle soit accompagnée d'un bon apprentissage du code de la route. En effet, et bien que ça puisse sembler aller de soi — mais on ne le répète jamais assez — à quoi bon se casser le cul à installer des panneaux de signalisation routière si les usagers de la route ne savent pas les déchiffrer, en comprendre la substance intrinsèque, la signification cachée ? Je vous le demande.
Chaque année, sur les routes de France, des millions de vies courent le risque de finir dans un effroyable amas de tôle et d'huile de vidange chaude. Ce sont des centaines de milliers de motocyclistes qui risquent la mort au détour d'un virage ; des milliards de piétons à échapper à l'assassinat pur et simple ; des dizaines de milliers de chauffards sous l'emprise de la drogue et de l'alcool à semer la peur et la désolation sur leur passage. Ainsi, cela ne peut plus durer et il va falloir que ça cesse.
Il est trop bête de voir qui ses enfants, qui un époux, qui une épouse, périr dans de terribles souffrances à cause d'un irresponsable criminel. Je m'adresse ici à toutes celles, à tous ceux, qui commettent des excès de vitesse, qui téléphonent au volant, qui conduisent en état d'ébriété avancée. Mesdames, messieurs, vous êtes des dangereux meurtriers en puissance et c'est mal !

Or donc, j'ai vu une signalisation routière et je l'ai photographiée. Je trouve qu'elle est encore bien trop optimiste malgré la vitesse déjà basse qu'elle affiche.

Pas trop vite

Haut de page