Pour quelques mégapixels de plus

Dans la course au mégapixel que se livrent les constructeurs de matériel photo, Canon est en passe de gagner une bataille. Mais où en sommes-nous pour l'heure ? Nikon et Sony tiennent la dragée haute à leurs concurrents avec un capteur 24x36 de 36 millions de pixels depuis quelque temps. Ce capteur est produit pas Sony. Alors que tout le monde est plus ou moins d'avis qu'il y a déjà largement assez de pixels avec un capteur de 10 Mpx, il existe tout de même la tentation du "toujours plus" et du "c'est moi qui ait la plus grosse" qui, conjugué au "abondance de biens ne nuit pas", et on trouvera toujours une utilité à avoir encore plus de pixels dans une image. Bientôt, les rumeurs sont insistantes, Canon va présenter un nouveau boîtier, le 5Ds, riche de 50 millions de pixels. C'est énorme et ça enfonce le capteur utilisé par le couple Nikon-Sony. Quoi qu'il faudra voir ce que l'on peut sortir de cette avalanche de pixels pour savoir si l'investissement vaut le coup d'être tenté.
En règle générale, l'augmentation du nombre de pixels se fait au détriment de la dynamique et du bruit. Les ingénieurs savent heureusement se débrouiller pour minimiser les effets indésirables. Pour le moment, de ce que l'on en sait, si le nouveau capteur de chez Canon est très bien pourvu en nombre de pixels, il ne devrait pas égaler le capteur de chez Sony pour ce qui est de la dynamique. Ainsi, sauf à savoir ce que l'on aurait à faire de ces 50 millions de pixels, il serait peut-être préférable de continuer à faire confiance à Nikon-Sony si l'on cherche à acquérir un boîtier "plein format"[1]. Plutôt que de concurrencer directement Nikon ou Sony, Canon cherche-t-il à se faire sa place aux côtés des boîtiers numériques moyen-format qui affichent eux aussi ces 50 Mpx.
J'ai vu une image réalisée avec ce nouveau boîtier Canon et il est certain que pour une personne cherchant à obtenir du détail, ce sera une arme redoutable. Ceux qui aiment s'adonner à la retouche photo auront de quoi satisfaire leur souci de perfection. Par contre, tout cela va nécessairement réclamer de l'espace disque et des ordinateurs assez puissants pour pouvoir traiter les images. Sans parler des cartes mémoire qui devront être de bonne capacité. Ce que j'ai pu lire à propos des spécifications de ce boîtier me laisse sur ma faim. J'aurais aimé que Canon travaille la dynamique de ses capteurs[2]. Apparemment, ça n'a pas été leur priorité. Quoi qu'il en soit, il passera de l'eau sous les ponts avant que j'achète ce nouveau boîtier. Il devrait sortir à un prix avoisinant les 3500 euros et un objectif zoom 11-24mm de haute qualité devrait accompagner cette sortie en affichant un tarif du même ordre.
Parce que j'utilise un boîtier Canon[3] et que je n'aime pas trop les boîtiers Nikon, je suis un peu content de l'arrivée de cet appareil et j'imagine un peu amusé le désarroi de certains Nikonistes qui ne voient que par le nombre de pixels de leurs images. Je ne doute pas un instant que certains qui avaient quitté Canon pour Nikon à la sortie du D800 et ses 36Mpx se préparent déjà à revendre tout leur matériel pour revenir chez Canon.

Une brouette de pixels

Notes

[1] c'est à dire un boîtier équipé d'un capteur reprenant le format historique du réflex argentique en 24x36 en opposition aux capteurs APS-C ou autres

[2] une gamme plus étendue entre les blancs non cramés et les noirs non bouchés

[3] pas du tout dans la même gamme

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://blog.michel-loiseau.fr/?trackback/2714

Haut de page