Photographie, mensonge et culte de la personnalité


Aussi vrai qu'il est fallacieux de penser trouver la vérité dans les journaux, la photographie représente tout sauf la vérité. Et si j'écris cela, c'est juste parce que j'ai pensé que c'était amusant. N'allez pas imaginer qu'il y ait la moindre once de vérité dans tout ça. Et puis, il faudrait revenir sur la notion de vérité, déjà. Il y en a des tonnes qui sont morts à vouloir la vérité, à trop la chercher, à la guetter partout et n'importe où et même ailleurs. Vouloir la vérité vraie, c'est ce pourrir la vie durablement et jusqu'à ce que mort s'ensuive. Alors que le mensonge, pardon ! Ah oui, le mensonge, ça met du piment dans la vie, ça vous l'embellit de la plus belle des manières. Ça oui ! Sans mensonge, pas d'art, pas de littérature, pas de cinéma. Le mensonge, c'est l'imagination au pouvoir ; le mensonge, c'est l'humour et peut-être même l'amour du prochain. On ment forcément aux gens qu'on aime. Bon, moi, de ce côté, je n'ai forcément pas trop l'occasion d'exercer. Je n'aime personne.
Il y en a qui raconte que le mensonge est le travestissement de la réalité. Ce sont des bouffons. Ils n'y connaissent rien. Même pas sûr qu'ils comprennent ce qu'ils disent ou répètent sottement. Travestir la réalité, ça implique que la réalité existe et là, c'est un peu comme la question de l'existence de l'être suprême. C'est largement sujet à caution. Si la réalité existe, elle est à chercher dans le domaine de la physique quantique. Elle est dépendante de l'observateur et, donc et de ce fait, est très subjective. Si la vraie véritable réalité existait, on s'en serait aperçu, depuis le temps que la question occupe les esprits. Quoi qu'il en soit, si quand bien même elle existait, elle ne pourrait pas survivre à la transmission. Elle serait fugace et propriété unique d'une unique personne. Le témoignage est déjà du mensonge.
A contrario, le mensonge se partage et se nourrit du partage. Rare sont ceux qui se mentent par plaisir. On peut se mentir pour de bonnes raisons, mais pas par plaisir. Notez que je n'y connais rien et que je dis peut-être des conneries. Je suppose tout de même que l'on peut se mentir et se persuader que ces mensonges valent pour vérité dans bien des circonstances mais qu'alors le plaisir n'est pas de la partie. Par exemple, si l'on échappe à un grave accident, on peut se mentir et se persuader que l'on a eu de la chance d'en réchapper malgré la perte d'un membre ou de quelque chose du genre. Dans la réalité, la chance est à pondérer.
Mentir aux autres crée du plaisir ou, du moins, une certaine satisfaction. Quel bonheur de berner son prochain en lui faisant prendre des vessies pour des lanternes ! Pour preuve, l'escroc génial aura toujours la sympathie du public et parfois même de ses victimes. J'ai connu des menteurs maladifs que j'écoutais par pur plaisir, juste pour le bonheur de me faire mener par le bout du nez et cela sans jamais être totalement dupe. Je me souviens ainsi d'un mythomane sévère qui voulait m'embarquer dans une aventure incroyable et que je m'amusais à aller toujours plus loin dans son délire jusqu'au moment où, ne pouvant plus aller en arrière et étant allé trop loin, il a préféré disparaître plutôt que d'avouer son mensonge. Echec et mat, j'avais gagné.
J'ai de la sympathie pour les menteurs qui me racontent des histoires. Pas toujours, bien sûr ! Mais en général, je les aime bien. J'aime bien mentir, aussi. Ainsi, je construis un mythe autour de moi. J'ai déjà réussi à faire croire que j'étais quelqu'un d'autre à plusieurs personnes. J'ai réussi à faire croire que j'étais dessinateur et photographe et même un peu réparateur d'ordinateur de l'école "sorcellerie et rites étranges conduisant à faire fonctionner un PC". Et je ne vous dis pas tout. Ce qui m'amuse, parfois, c'est de faire croire que je suis une personne sérieuse qui ne rigole pas et dont il convient de se méfier. J'y parviens assez bien. Et là, j'en arrive à la photo que j'ai eu l'idée de faire ce matin.
Ce matin, je me suis levé après une nuit qui a été meilleure que la précédente. Je me suis fait plein de café et j'ai commencé un dessin. A un moment, et je suis bien incapable d'expliquer ce qui a suscité cette idée, j'ai eu envie de faire une photo. J'aimerais savoir ce qu'il se passe dans ma pauvre cervelle, des fois. J'ai eu comme une image qui m'est apparue. Une idée d'image, quoi. Un truc qui m'a donné l'envie de la réaliser. Alors, je l'ai faite. Et cette photo est un mensonge caractérisé. Dans la vraie vie, je ne suis pas un bûcheron, je n'utilise pas souvent les tronçonneuses, je n'en empoigne pas systématiquement quelques minutes après mon lever. Et puis, je ne suis pas aussi peu souriant que je le montre, non plus. C'est marrant cette propension à toujours faire la gueule lorsque je m'essaie à l'autoportrait. Il ne faut sans doute pas aller chercher trop loin, sans doute que l'on peut expliquer que je cherche à créer une image idéalisée de qui j'aimerais être. Ou quelque chose du genre. A moins que ce ne soit que de l'humour ? Et j'ai conscience que mon humour n'est pas l'humour de tous. Et ça, ça me plaît beaucoup, cette singularité. J'aime trouver des personnes avec qui partager cette forme d'humour et j'aime également trouver des personnes qui ne la partagent pas.

Mc Culloch et moi

autoportrait à la tronçonneuse

Commentaires

1. Le mercredi 13 janvier 2016, 10:50 par arielle

Vous avez chouravé le Négrita de Liaan ? ;-)

2. Le mercredi 13 janvier 2016, 10:51 par michel

@arielle : Nous n'avons pas les mêmes valeurs.

3. Le mercredi 13 janvier 2016, 11:00 par arielle

@michel : C'est clair, il ne me viendrait pas à l'idée de boire du Negita surtout dans le café ;-)

4. Le mercredi 13 janvier 2016, 11:35 par Liaan

Bel hommage au titre Me and Bobby McGee chanté par Janis joplin.

5. Le mercredi 13 janvier 2016, 12:17 par Tournesol

"On l'a imprimé et pourtant c'est exact"c'est une des phrases qui m'a fait aimer Raymond Roussel,ça.
Dans le café,le mieux c'est quand même un bon whiskey,pour faire un irish coffee.
La tronçonneuse n'est pas mise en valeur dans cette photo.

6. Le mercredi 13 janvier 2016, 12:34 par michel

@Liaan : Belle chanson de Kris Kristofferson et belle version de Janis. Du coup, je vais sans doute écouter si, par hasard, je retombe sur le disque.
@Tournesol : Il faudra que je lise Raymond Roussel, donc.
Vous avez raison pour la tronçonneuse.

7. Le mercredi 13 janvier 2016, 20:36 par Sax/Cat

Pour sourire devant votre appareil photo, vous devriez agrémenter son pied de quelque image pieuse ou calendrier Pirelli.

8. Le mercredi 13 janvier 2016, 20:42 par Liaan

Ah ! La seconde photo !
Excellente.
Si un type de ce genre sonnait à ma porte avec je ne sais quel prétexte, je lui dirait que j'ai déjà donné au Sarkoton, et je claquerais la porte immédiatement, et je vérifierais sur le calendrier si ce n'est pas le 31 octobre, auquel cas, je rouvrirais et donnerais au monsieur à l'attitude, après tout, fort toute sympathique, quoique légèrement obtus, quelques bonbecs...

Pour parfaire la photographie, une petite "photoshoperie" : rajouter une étincelle de lumière sur l'extrémité de la scie. Ou bien polir une ou deux dents de la scie et mettre une lampe (genre lampe-torche à Led, avec une lumière bien bleue et froide) pour éclairer ces dents.

9. Le mercredi 13 janvier 2016, 21:27 par Tournesol

La tronçonneuse tire mieux son épingle du jeu sur la photo deux.Je ne suis pas comme Liaan et il me semble qu'un peu de rouge à lèvre ou de vernis à ongles ajouterait du gore facilement.Ceci étant,elle me va comme ça.Le mutant qui la tient est assez inquiétant comme ça.:-)

10. Le mercredi 13 janvier 2016, 22:00 par arielle

@Tournesol : Je veux bien me proposer pour poser le vernis et mettre le rouge aux lèvres de Michel moi ! Riresssssssss.

11. Le mercredi 13 janvier 2016, 23:39 par fifi

@michel : " LA VERITE ", la vraie, je l'ai, je la tiens presque, si je la retrouve dans mon capharnaüm, je vous la ferez voir, en attendant, je m'assoie dessus.

12. Le jeudi 14 janvier 2016, 00:11 par fifi

Historiette :
" Sa , sa , salut. Tu , tu , tu vas bien. Y , y , y paraît , que , que que t'es ma , ma, malade ?
- Ce n'est pas trop grave, un petit problème de prostate.
- C'est , c'est , c'est quoi , les , les , les seins , les saints , les symptômes ?
- C'est très simple, je pisse comme toi tu parles."

13. Le jeudi 14 janvier 2016, 07:57 par Liaan

@fifi : Elle est vraie, cette histoire ?

14. Le jeudi 14 janvier 2016, 09:53 par Begnat17

"L'écriture est l'expression de nos sentiments et de nos souhaits qui se reflètent au travers d'un miroir doré" (c'est une de mes citations personnelles). Jeune retraité du Ministère de la Défense, toujours en activité mais dans le secteur privé, en tant que salarié d'une entreprise privée, sportif "touche à tout" qui essaie de profiter un maximum de la vie et de ce qu'elle nous procure, je m'adonne également à un de mes plaisirs, et ce, en toute humilité : l'écriture, la dérison et forcément l'humour (un peu acerbe même). Vos publications, dessins humoristiques et photos sont très communicatifs et appropriés. Félicitations. Personnellement, je valide (humour) !!!

15. Le jeudi 14 janvier 2016, 14:46 par shanti

Je pencherai pour dire que la littérature, le cinéma et l'art que vous citez n'ont rien à voir avec le mensonge. Je parlerai de déformation, tout comme le dit De Begnat17 il s'agit du reflet à travers un miroir doré, ou pas, tout dépend du résultat :)
Mais c'est en quelque sorte une déformation.
Le mensonge ça n'est pas cela du tout.
Personnellement il m'arrive de mentir, j'essaie d'éviter, parce que je n'aime pas du tout que l'on me mente, mais parfois cela permet de s'échapper en évitant de vexer.
Commentaire d'une puritaine :)

16. Le jeudi 14 janvier 2016, 15:16 par Tournesol

Moi,c'est plus simple:comme je ne connais pas la vérité,je ne sais jamais quand je mens.
Coucou Shanti

17. Le jeudi 14 janvier 2016, 18:03 par fifi

En parlant de mensonges, parce qu'il y en a divers, 10 verres, dix vers, d'hiver et bien d'autres, pour avoir menti bien des fois pour ne pas faire de mal, surtout à mon égo sans trique, je peux vous certifier que : "Toutes vérités ne sont pas bonnes à dire ", donc, il vaut mieux un bon mensonge qu'une mauvaise vérité.

18. Le jeudi 14 janvier 2016, 20:41 par fifi

J'vous avez raconté la fois que j'étais parti à la chasse avec mon frangin, c'était en septembre, l'année où le feu avait gelé qu'on était obligé d'ouvrir les gueules des vaches avec des barres de fer chauffées à rouge pour les faire boire. Ben mon gars, s't'année l'étang avait g'lé d'un coup, les canards avaient les pattes prises dans la glace, alors on a été chercher tombreau avec le ch'val, mon frère coupait les pattes des canards à la faux p'is moai, j'les chargeait à la fourche à pierre. Bah, à coté de s't'étang y a eune rivière, on été là à guetter, rien, même pas une galinette d'ieau ... d'un coup cococ cococ cococ , vaincdioulamarrrie, un coq faisan, mon frangin : Pan ! Pan ! Le volatil bardada d' l' aut'e coté d'la rivière. Bah j'va y alleu qu'j'y dis, me v'là à traverseu, y avait de l'ia'au pisqu'on était en septembre, j'me dirige par où était chu l' faisan : ça sauteu, mais ça sauteu, qu'est-cé qu'ça, j'm'approche pour voir de mes z'œils, les deux, y'avait un lieuvre qui s'débattait, vous croirez pas les gars, l' faisan en tombant avait assommé un lièvre qui, en s'débattant, avait déterré deux kilos de truffes, j'fout tout l'monde dans la musette pour m'en retourner, j'retaverse la rivière dans l'aut'e sens, j'rigoleu, à qu'est-ce que j'rigoleu : c'est'y l'ia'eau qui faisait ça, c'est ben la première fois qu'l'ia'eau me fait de l'effet, bon j'arrive à deux pas du frangin tout en rigolant, j'lui explique : " tut t'fous d'ma gueule qui 'm' dit - non point "que j'réponds en r'tirant mes bottes ... Heulà Saigneur ! Deux belles truites, une dans chaque botte.
Bon, j'vous ai raconteu s't'histoire, mais faudra point l'ébruiteu, y en a des qui diront que c'est que des menteuseries.

19. Le vendredi 15 janvier 2016, 09:01 par shanti

@fifi :
De charmantes menteries !

20. Le vendredi 15 janvier 2016, 09:21 par Tournesol

@fifi : s'il vous arrive d'autres péripéties,continuez à les raconter :-))
Vous avez pas joué au loto ce jour là?

21. Le vendredi 15 janvier 2016, 22:46 par fifi

@Tournesol : Non.
@shanti : Oui.

22. Le vendredi 15 janvier 2016, 22:48 par fifi

@fifi : Ou, inversement.