Pédestrement va le piéton

Pour aujourd'hui, j'avais plus ou moins une idée de sujet d'actualité dont je désirais parler et puis, j'ai été embêté par un souci mécanique.

Ça, pour un désagrément, c'est un désagrément. Je m'en serais bien passé, pour tout vous dire. Je vous raconte.
L'autre jour, je prends ma voiture. Je roule, il ne fait pas bien chaud et je remarque que l'aiguille de l'indicateur de température du moteur ne monte pas. Du coup, je n'ai pas de chauffage. Je me dis qu'il fait froid et que c'est "normal". Ça m'étonne tout de même. Et puis, enfin, l'aiguille bouge et grimpe. Le problème, c'est qu'elle grimpe bien haut et que je n'ai toujours pas de chauffage. Le ventilateur se met en marche et l'aiguille tombe presque au minimum. Comme ça à deux reprises. Je n'aime pas ça.
Aujourd'hui, je décide de regarder d'un peu plus près ce qui peut être à l'origine de ce problème. J'ai un espoir, celui que ce soit le thermostat qui soit bloqué. Je prends quelques clés et je dépose le thermostat. Je constate qu'il semble en bon état mais je le teste. Je rentre chez moi, je mets de l'eau à chauffer dans une casserole et j'y plonge la pièce. Peu avant le point d'ébullition de l'eau, le thermostat s'ouvre. Je le sors, le passe sous l'eau froide, il se ferme. Je le replonge dans l'eau chaude, il s'ouvre. Il fonctionne. Chouette !
Sauf que si ce n'est pas lui qui est en cause, c'est qu'il y a toutes les chances pour que ce soit le joint de culasse qui a lâché. Comme ça, sans raison et sans prévenir. C'est ballot. C'est ennuyeux. Pour en avoir le cœur net, je fais le plein de liquide de refroidissement, je démarre et je regarde ce qu'il se passe. Le circuit de refroidissement se met aussitôt sous pression et le liquide sort par le bouchon de radiateur de bon cœur. La chose est entendue, c'est bien le joint de culasse ou, pire encore, la culasse elle-même.
C'est qu'un véhicule, moi, j'en ai un peu besoin pour aller au boulot. Mon frangin me propose un prêt de véhicule, je consulte les petites annonces pour voir ce qu'il y aurait à acheter autour de chez moi, un copain me propose aussi de me prêter sa voiture et un autre copain que je consulte pour son analyse de la situation me parle du fourgon d'une de ses connaissances qui est à vendre. Bon.
Ce fourgon, normalement, je le vois jeudi prochain. Je verrai. Pour la 405, je pense que ça peut valoir le coup de la réparer. Elle n'a pas énormément de kilomètres et, si je ne l'aime pas beaucoup, elle a un côté pratique et économique. Un fourgon, j'en cherche un depuis bien longtemps. C'est l'occasion. L'un dans l'autre et parce qu'il faut positiver, ce n'est pas si grave que ça, cette affaire. Je vais enfin trouver le moyen de me débarrasser de quelques euros et je vais pouvoir envisager sérieusement de bazarder tout ce que j'ai dans ma maison (et la maison elle-même, pourquoi pas ?) pour vivre dans un fourgon en parcourant les highways de l'ouest azeracois ! La grande aventure se présente à moi et je ne vais pas la laisser filer.
Mais tout de même, je trouve que tout cela est un peu chiant. Déjà, je n'aime pas faire de la mécanique sous la pluie lorsqu'il fait froid. Ce n'est pas plaisant. Et puis, j'avais plus ou moins envisagé d'occuper autrement ma journée. Demain, je vais savoir comment je me rendrai au boulot pour la semaine qui vient. Si tout se passe correctement, j'aurai peut-être un véhicule avant la fin de la semaine prochaine.

Une saillie verbale ?

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Répondez et vous serez entendu.

Haut de page