On brade notre culture !

On apprend la nouvelle depuis à peu près tous les médias sérieux. Les Chinois rachètent les fleurons de l'industrie alimentaire française, les parangons de la gastronomie hexagonale, que sont Cochonou© et Justin Bridou©.

Le saucisson sec est une institution française. Au même titre que le béret basque et le litron de rouge. Voilà que les Chinois viennent nous ôter le cochon de la bouche. C'est scandaleux et je pèse mes mots.

Pardon. Une info de dernière minute. Oui ? Ah bon ? Vous êtes sûr ? Ah ? Mince. Bon, d'accord, je rectifie.
Bien... Breum... Bon...

Donc, je reprends. Les saucissons secs Cochonou© ou Justin Bridou©, ces saloperies immondes propriétés du groupe américain Smithfield Foods, exemples de la mal-bouffe et ennemies de la haute gastronomie française se font racheter par les Chinois de Shuanghui International Holdings. Bon vent et bon débarras.

cochonou-chinois.jpg

Une saillie verbale ?

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Répondez et vous serez entendu.

Haut de page