Musée, bière, dessin et autres choses

Si j'étais Irlandais, je fêterais la saint Patrick en buvant des pintes de bière noire. Il se trouve que je n'en ai pas et que je n'ai pas l'intention de sortir de chez moi.

C'est l'une des choses que j'aimerais faire avant de mourir. Aller en Irlande pour la saint Patrick et boire plein de pintes de Guinness (ou de Murphy's ou d'autre chose). J'ai comme l'impression que je ne le ferai jamais. Jamais avant mon trépas et, encore plus sûrement, jamais après. Pourquoi ? Pour plein de raisons idiotes. La première est que je suis très casanier. Tant que l'Irlande ne fera pas le premier pas en venant à moi, je resterai campé sur mes positions. A la rigueur, je suis d'accord pour prévoir la date du 17 mars et acheter quelques bières pour les consommer chez moi. Cette année, j'ai été pris de court. Je me suis rendu compte que nous étions le 17 mars vers le milieu du 17 mars. Tant pis. Une autre raison est que je ne maîtrise pas du tout la langue anglaise parlée. La langue anglaise écrite pas beaucoup mieux, il faut dire. Une autre raison encore est que je suis radin et que je répugne à l'idée de dépenser une somme conséquente d'euros pour aller sur une lointaine île juste pour boire de la bière. La dernière raison est que j'ai un peu peur de fêter une saint Patrick en Irlande. Peur de trop boire, peur d'être bourré et de ne plus retrouver le chemin de l'hôtel. Je n'irai sans doute jamais en Irlande et je le regrette.
Hier, avec ma mère et l'un de mes frères, nous sommes allés visiter le Musée d'Art et d'Archéologie du Périgord, à Périgueux. C'est que depuis le 25 janvier et jusqu'au 31 mars, sept artistes du collectif périgourdin des Mauvaises Graines ont pris possession des lieux pour présenter son cabinet des curiosités. Ces sept artistes jouent avec les codes du musée, avec les collections présentées. Ce n'était pas mal mais pas vraiment au niveau de mes attentes. Reste que la visite du musée est assez intéressante. Après, nous sommes allés faire des courses à l'hypermarché. C'est autre chose mais c'est pas mal non plus (quoi que plus cher).
Hier, j'ai eu l'idée que je pourrais me faire des lasagnes. Alors, j'ai acheté de quoi me préparer des lasagnes. Je savais que j'avais des lasagnes (les feuilles de pâte, quoi) chez moi mais j'avais un petit doute quant à leur fraîcheur. Alors, j'en ai acheté d'autres. Et j'ai bien fait ! S'il est exact que j'avais des feuilles de lasagnes, j'ai été surpris de lire sur l'emballage qu'elles étaient vieilles, pour certaines, de plus de dix ans et que, c'est intéressant, elles avaient été bouffées par quelque chose que j'imagine être des mites alimentaires. J'ai fait une photo de la chose pour l'immortaliser. Je suppose qu'il n'y a pas de risque particulier à les manger mais je vais tout de même m'abstenir de le faire.

Bloc de lasagnes bouffées aux mites

Ce matin, j'ai lu le prochain épisode du feuilleton fourni par notre ami Liaan qui semble désirer que le feuilleton continue encore. Je m'étais imaginé qu'après mon épisode dernier, les bonnes volontés allaient s'être éteintes. J'avais donc commencé à songer à un épisode de fin. Je peux remiser mes idées. Conformément à mes règles du jeu, il y aura donc, au minimum, encore deux épisodes.

En cherchant ce que j'allais pouvoir faire pour le blog aujourd'hui, j'ai attrapé une feuille de papier A4 que j'ai pliée en deux. J'ai commencé à dessiner quelque chose et puis je me suis pris au jeu. A un moment, j'ai posé le crayon et me suis dit que ça irait bien pour aujourd'hui. Maintenant, en attendant d'aller cuisiner mes lasagnes, je vais bouquiner un peu et je vous souhaite une bonne saint Patrick.

Engin bizarre

Une saillie verbale ?

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Répondez et vous serez entendu.

Haut de page