Les mobylettes des Pétaroux à la noix sont de retour à la Cassagne

Beaucoup d'inscrits, cette années pour la troisième édition des Pétaroux à la Noix de la Cassagne. Beaucoup d'inscrits et encore plus de badauds venus se souvenir de leur folle jeunesse pour certains, venus simplement passer une bonne journée pour beaucoup d'autres. Beaucoup plus de cyclomoteurs pour cette édition avec certains que l'on a déjà vu et, forcément, de nouveaux. Pour la première fois, une bourse d'échanges étaient organisées et permettaient aux amateurs et collectionneurs de chiner la pièce rare ou simplement manquante.
Les cyclomoteurs étaient tellement nombreux qu'il a été difficile de faire des photos tellement elles étaient rangées serré les unes contre les autres. Ce n'est pas grave. L'important est bien que le rendez-vous de la Cassagne est désormais à n'en pas douter une date inscrite sur tous les agendas des amoureux de ces petits engins motorisés, un incontournable pour nombre de personnes.
Au programme, une promenade qui emmenait toute la troupe pour une virée de 70 kilomètres qui devait passer par Chasteaux. Un repas était servi sous un grand chapiteau tandis que l'on pouvait se restaurer grâce à un stand qui déversait frites et diverses mets à déguster debout. La buvette était chargée de rafraîchir le public tandis que des animations le distrayait. Le beau temps faisait que les visiteurs étaient nombreux à passer par le vide-grenier organisé comme chaque année en contrebas de l'église.
Et quelques premières photos parmi celles prises aujourd'hui.

rencontre de cylindres

Honda SS50

Peugeot Rallye

Mobylette un peu rouillée

Haut de page