Le scandale des médicaments frelatés

Hier, on causait de la contrefaçon des médicaments, dans le poste. Il s'agissait d'une émission globalement assez inutile, à mon avis. On mettait en garde les auditeurs quant aux risques à confier sa santé à de la pharmacopée de bas étage produite dans des laboratoires douteux par des personnes sans scrupules aucun âpres au gain facile. C'était dans l'émission de Nicolas Demorand, "un jour dans le monde".
On nous relatait des faits instructifs et affligeants. Par exemple, le cas de cette personne morte, au Canada, d'avoir voulu se soigner en avalant des médicaments contenant de l'uranium ou celui de ces pilules de Viagra colorées à la peinture pour bâtiment Ou encore, ces médicaments composés de mort au rat. On nous disait combien le phénomène des médicaments contrefaits touchait les pays pauvres et ceux où la protection sociale était défaillante ou trop onéreuse pour les gens pauvres. On dénonçait aussi les médicaments vendus à la sauvette sur Internet.

Médicaments contrefaits
Si, sur le fond, je suis bien d'accord pour dénoncer le scandale de ces personnes qui n'hésitent pas à tuer d'autres personnes juste pour engranger du fric, si je suis d'accord pour dire que ces personnes sont des gros salopards, si je suis d'accord pour pleurer le malheur des populations à qui on vend de la pharmacie frelatée, falsifiée, empoisonnée, je ne peux pas m'empêcher de penser que certaines de ces victimes sont d'une rare bêtise. Comment peut-on raisonnablement penser que l'on peut acheter ses médicaments moins chers sur un site bien douteux qui vend tout et n'importe quoi à des prix exotiques ? Il faut tout de même être un peu con pour croire que l'on peut acheter sa chimio comme ça, en cliquant sur un bouton et en payant avec sa carte bancaire sans que l'on ait à présenter la moindre ordonnance. Non ?

Haut de page