Le charme désuet des vide-greniers


Un vide-greniers. Vous y allez en traînant les pieds. Vous laissez vagabonder un œil torve sur les rebuts et quasi déchets des étals. Une carafe ébréchée, un crucifix incomplet, une poire à lavement. Vous vous arrêtez sur un carton de vieux papiers.

Parmi quelques incunables et palimpsestes millénaristes autant qu'illisibles ; vous trouvez des feuillets manuscrits de quelques auteurs autrefois célèbres. Victor Hugo, Alexandre Dumas, Ronsard ou Montaigne. Vous continuez à farfouiller et vous tombez enfin sur le trésor inespéré. Une authentique carte postale des années 50 (le cachet n'est pas lisible dans sa totalité) représentant une belle Land Rover.
Elle est à vendre vingt centimes d'euro et vous la marchandez à quinze. Vous venez de réaliser l'affaire du siècle et vous êtes heureux. Le bonheur tient à peu, en définitive.

CPland-vignes.jpg

Commentaires

1. Le mercredi 24 octobre 2012, 13:36 par shanti

Je suis tout à fait d'accord avec vous, le bonheur tient à peu de chose.
Ce genre de sentiment m'arrive assez souvent, et je peux me répéter toute une journée "oh que j'suis contente !" :o)

2. Le mercredi 24 octobre 2012, 14:25 par michel

@shanti : Quel bonheur que de connaître le bonheur.

3. Le mercredi 24 octobre 2012, 18:40 par shanti

@michel :
Yes it is !
Ce qui fait le bonheur c'est je pense le fait que cela ne soit pas permanent !
C'est comme toute chose, on apprécie lorsqu'il y a manque, sinon on ne discerne plus !

4. Le mercredi 24 octobre 2012, 18:57 par michel

@shanti : Le bonheur, c'est un peu une saloperie. On en devient vite accro et il en faut toujours plus pour assouvir ses envies.
Au contraire, avec le malheur, pas d'accoutumance.
Si l'on pense, comme moi, que l'addiction conduit au malheur, alors le bonheur conduit au malheur tandis que le malheur conduit au bonheur. C'est logique et irréfutable, tout comme l'éléphant.

5. Le mercredi 24 octobre 2012, 19:37 par shanti

@michel :
Ouais c'est encore un de vos raisonnements tirés vers le bas.
Il n'y a pas besoin de tout noircir systématiquement.
En plus je trouve que vous êtes de bien mauvaise foi en décrétant qu'avec le malheur, pas d'accoutumance. Je sais qu'il existe des personnes qui se complaisent uniquement dans le malheur.
Si je vous dis que le bonheur, cet état de joie, lorsqu'il se produit, est tout à fait agréable, non recherché, que c'est un cadeau de la vie que de savoir apprécier des petites choses toutes simples, vous allez penser que je suis une illuminée, et bien soit !!!
Mais j'ai conscience que c'est un bien précieux et que malheureusement peu de gens en ont hérité.

6. Le jeudi 25 octobre 2012, 13:22 par nono

Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite. Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite. Il va filer

7. Le jeudi 25 octobre 2012, 13:32 par nono

...a défaut de bonheur, merci pour le « palimpseste » dont j’ignorais jusqu’à ce jour le sens

8. Le jeudi 25 octobre 2012, 13:34 par Sax/Cat

Au vu de la photo, le vigneron faisait de la vigne haute :-)

9. Le jeudi 25 octobre 2012, 13:44 par Inspecteur Latulipe

Une carte postale ayant pour origine Bordeaux, postée de Saint Quelque-chose (St.Avold ?) en Moselle, c'est curieux...Encore une étrange affaire ! Voir avec le dossier sur le feuilleton du mardi...

10. Le jeudi 25 octobre 2012, 13:58 par michel

@Inspecteur Latulipe : Effectivement. Affaire bien étrange. Je m'étonne aussi de la date approximative du cachet de la Poste. Bizarre, bizarre, cette affaire.

11. Le jeudi 25 octobre 2012, 14:20 par Georges

Oui mais le café de la poste faisant le foie, ça ne m'étonne pas venant de la part d'un vigneron ;=)

12. Le jeudi 25 octobre 2012, 15:02 par michel

@Georges : Hips !

13. Le jeudi 25 octobre 2012, 18:07 par arielle

Eh, éh, ils ne sont pas bêtes les garçons ici ;-)))))

14. Le jeudi 25 octobre 2012, 18:51 par michel

@arielle : Vous, ce n'est pas la peine de faire la maligne.

15. Le jeudi 25 octobre 2012, 18:58 par arielle

@michel : Ben justement pas très fute-fute l'arielle sans la gent masculine !

16. Le jeudi 25 octobre 2012, 19:05 par michel

@arielle : Rien ne dit que la gent masculine ait compris la chose.