Le Rat et la sécurité routière


Selon l'ONISR, le mois de juillet de cette année aurait enregistré une sorte de record du nombre de tués sur la route avec (seulement) 304 morts durant le mois. Il faut remonter à 1954 pour connaître un chiffre aussi bas.

Il n'y a pas si longtemps, France Inter proposait, une fois encore, une émission sur la sécurité routière et, plutôt, contre la vitesse accusée de mille maux. Au cours de cette émission, seule la parole bien pensante était entendue. Tout le monde était d'accord pour affirmer, rappeler, asséner la bonne parole et fustiger les "chauffards", les mauvais automobilistes, les voitures trop puissantes, les grosses berlines allemandes, les soiffards, les andouilles, les beaufs, les débiles qui aiment leur voiture.
Nul doute que ces propos, ces mise en garde, ont porté leurs fruits. Paf ! Plein de morts en moins pour le mois de juillet. 40 morts en moins en juillet 2014 par rapport à juillet 2013. Un résultat que l'on n'hésite pas à qualifier d'historique. On ne peut que se réjouir de cela tant il est triste que l'on puisse mourir bêtement sur les routes de France. Du côté des autorités, on est content mais on cherche à comprendre ce qui a conduit à cette baisse de la mortalité.

Puisqu'il n'est pas permis de discuter de la manière de conduire et de la vitesse, je ne vais pas dire ce que j'en pense. Un peu tout de même parce qu'il y a une question qui ne manque pas d'arriver dès lors que l'on parle du sujet pour dire que l'ennemi, c'est la vitesse. A chaque fois, à la radio, lorsque l'antenne est ouverte aux auditeurs, il y a au moins une personne pour faire du mauvais esprit et pour demander que l'on lui explique comment et pourquoi on n'enregistre pas tant de morts surnuméraires en, par exemple, Allemagne où certaines portions d'autoroute ne sont pas sujettes à des limitations de vitesse.
Il y a quelques mois de cela, j'apprends que, en Grande-Bretagne, on a désactivé tout un tas de radars et que l'on est même allé jusqu'à relever la vitesse autorisée sur autoroute. Pour autant, et avouez que c'est bizarroïde en diable, pas plus de morts. Chez nous, le débat est fermé. Il y a le discours officiel, il y a les associations de victimes de la route, et il y a les annonces de nouvelles limitations de vitesse. Jamais on ne parle de l'état du réseau routier, de l'infrastructure, des "points noirs".

La sécurité routière
Ce que je trouve un tantinet étrange, c'est que l'information du nombre de morts record pour juillet 2014 n'a pas été tellement repris. C'est comme si ça ennuyait les gens de la sécurité routière que l'on soit moins mort sur la route. On devrait se réjouir de ces chiffres, on devrait les analyser, comprendre ce qu'il s'est passé et en tirer les enseignements qui s'imposent. Si ça se trouve, c'est juste la faute à pas de chance, la faute au hasard. Si ça se trouve, on ne peut pas savoir pourquoi il y a eu moins de morts.
Et moi, des pistes, j'en aurais plein. Par exemple, si on empêchait les gens de prendre leur voiture, sûr qu'il y aurait bien moins de morts. On pourrait très bien relever tellement le prix des carburants que l'on n'aurait quasiment pas les moyens de faire des kilomètres sans y réfléchir à deux fois. On pourrait aussi tellement pousser à fond le contrôle technique obligatoire pour que l'on n'ait plus les moyens d'avoir un véhicule. On pourrait obliger les constructeurs à ne produire que des véhicules incapables de dépasser, disons, les 30 km/h. Mais aussi et surtout, on pourrait détruire toutes les routes et les remplacer par des mauvais chemins bien garnis en nids de poule.

Commentaires

1. Le samedi 16 août 2014, 19:40 par Liaan

Michel :
Vous voulez faire monter les propos irresponsables et autres commentaires farfelus à 30.000 rapidement ? Le propos de ce jour est tout-à-fait le genre de billet qu'il faut.

2. Le samedi 16 août 2014, 19:47 par Inspecteur Latulipe

La baisse des tués en juillet 2014 est tout simplement due au mauvais temps, juillet a été pourri question météo.

3. Le samedi 16 août 2014, 19:53 par A. Brutty

Va t-on continuer à accepter ces inepties sans réagir ? Certes un mort sur la route est toujours un mort de trop. mais comment laisser la parole à ces associations d'aigris contre l'automobile, s'appuyant sur de pseudo experts proférant de la fausse science ("un abaissement de la vitesse à 80km/h réduirait le nombre de morts de 450"). Ces affirmations proférées avec un aplomb déconcertant discréditent leur combat malsain. On observe chaque jour que la majorité des accidents graves sont liés à l'alcool, à la drogue, aux médicaments, au téléphone portable... et puis il y a évidemment les inévitables impondérables (inexpérience, inattention, mauvaise signalisation, mauvaise réaction...). Bien sûr si on limitait la vitesse à 0 km/h on aurait zéro morts. Là c'est scientifique !

4. Le samedi 16 août 2014, 19:57 par Prudence Petitpas

@A. Brutty : La vitesse est cause d'accident et cause de gravité des accidents. Quelques kilomètres/heure de moins peuvent faire la différence entre la vie et la mort, entre la bonne santé et le handicap à vie. Statistiquement d'ailleurs ces kilomètres/heure de moins feront cette différence. Les récriminations des défenseurs de la vitesse ne pèsent pas lourd face à la souffrance que représente la mort sur la route.

5. Le samedi 16 août 2014, 20:05 par R. Bidochon

Je croirai à une vraie politique de sécurité routière quand contrôles et répressions s'attaqueront "AUSSI" sérieusement et systématiquement à tous ceux qui, les PL comme les VL, ne respectent plus les stops, roulent tout feux éteints ou en veilleuses par brouillard ou par mauvaise visibilité, ne respectent pas les distances de sécurité, doublent ou changent de direction sans clignotant, roulent avec des feux avant comme arrière défectueux, entrent sur voix rapides sans respecter le céder le passage et sans clignotant, éblouissent en feux de brouillard de nuit, jettent impunément leurs mégots et détritus par la fenêtre etc...il est vrai qu'il est plus facile de planquer des radars automatique ou de traquer bien planquer à la jumelle les excès de vitesse de 0 à 5 km/heure. Il est déplorable de constater qu'il est plus grave aujourd'hui de dépasser légèrement la vitesse autorisée que de cambrioler pavillons et appartements, braquer un commerce, d'arracher les colliers des dames, de s'enrichir immensément avec la drogue ou de frauder au prestation familiales, sécurité sociale etc. Pourtant il y a la pour l'état des milliards d'euros potentiel. Enfin le changement n'est pas pour demain et nous tous, délinquants de la route restons vigilants, les radars sont bien la et leur nombre va encore augmenter.

6. Le samedi 16 août 2014, 20:08 par A. Brutty

Ils veulent nous limiter à 8okm/h !
Les accidents de la route sont de plus en plus la conséquence de l’endormissement ou de l’inattention provoquées par le caractère soporifique de la vitesse trop basse imposée par des limitations de vitesse inadaptées. Les utilisateurs des véhicules ralentis et les autres usagers de la route (motards, piétons,..) qui seront accidentés par ces véhicules subiront ainsi des risques de mourir plus élevés à cause de la baisse à 80km/h. Il est plus facile de transformer des conducteurs en cobayes de la limitation de vitesse que de s’attaquer aux principales causes d’accidents routiers: endormissement et inattention, alcoolémie, routes mal équipées, manœuvres inadéquates, vitesse inadaptée (ce n’est pas la même chose que le dépassement de la limite de vitesse autoritaire 80 ou 90km/h). Ou qu'améliorer la situation économique qui sera aggravée par cette limitation qui ralentit l'activité donc accroît indirectement la mortalité générale par baisse des moyens. Dans les médias a lieu une campagne d’intimidation et de culpabilisation des motards et automobilistes pour les décourager de manifester et se révolter contre les pouvoirs et lobbys qui veulent les tondre ou les éliminer. A la télévision viennent d’avoir lieu des tromperies faisant croire, à tort, que la baisse des accidents mortels a été accélérée par l’apparition des radars automatiques et des manipulations faisant croire que les limitations de vitesse sont plus basses sur les autoroutes allemandes qu’en France (en réalité sur la plupart des autoroutes allemandes hors travaux une vitesse est conseillée mais pas imposée, on devrait s’en inspirer en France, car avec un trafic double sur les autoroutes allemandes il y a environ 5% de moins de tués au km que sur les nôtres). Que les utilisateurs de véhicules motorisés n’aient pas peur d’eux! En ne réagissant pas ils encouragent des idées totalitaires, liberticides et mortifères, qui les écraseront et deviendront de plus en plus coûteuses à endiguer. C’est en réagissant rapidement contre l’arbitraire que l’on évitera cette tentation de la dictature.

7. Le samedi 16 août 2014, 20:34 par Liaan

Ah ! La vitesse, cela fait causer.
Comme vous vous référez, Michel, au Bigaro, voici un énième article du Parichien libéré en cliquant ici, il y a nombres de commentaires aussi ringards.
Comme le disait Gaston dans sa Fiat 509, tout en cueillant une fleur depuis son auto : "La vitesse, c'est dépassé".

8. Le samedi 16 août 2014, 20:39 par Liaan

@R. Bidochon : Il m'a semblé voir que La Peine était contre les radars et en général contre "la répression routière" qui est "liberticide".
Ah, Nom de d... !

9. Le samedi 16 août 2014, 20:47 par Dim Martin

Rien à voir avec la répression ou les radars, mais avec la crise, moins de gens peuvent partir en vacances, du coup c'est autant d'automobilistes en moins sur les routes. et bien que le carburant soit en baisse, il demeure trop cher pour une famille dont l'un des parents est au chômage. si la prévention routière avait vraiment un effet, elle l'aurait depuis bien longtemps... parlons des vrais causes à cela, et pas de pseudo raisons utopiques.

10. Le samedi 16 août 2014, 21:04 par Lasagne

On va bientôt tous se retrouver à cheval et encore ils seraient capables de mettre des radars pour les chevaux.

11. Le samedi 16 août 2014, 21:08 par Paulot

Les spécialistes de la sécurité routière ont oublié que l'automobile a fait des progrès en matière de sécurité passive et active sur les voitures. Bientôt si cela continue la vitesse maxi sera 50km/h sur les routes et 30 en ville, les autoroutes ayant été reconverties en parc- fourrière pour les automobiles confisquées au délinquants ayant oser rouler 1km/h plus vite que la réglementation.

12. Le samedi 16 août 2014, 21:12 par Papy

@Paulot : Ça reste à demontrer que la sécurité est accrue, car autrefois quand une voiture frappait elle se déformait moins, la tôle s'appelait tôle, pas papier à cigarettes ,et puis en cas d'accident on était pas empêtré dans cette maudite ceinture qui vous empêche de sortir. Bon ok pour les pneus qui ont fait du progrès, on crève moins qu'avant, mais je me sens mieux en securité dans une aronde, ou traction ou bien d'autre que dans certaines caisses actuelles en papier mâché.

13. Le samedi 16 août 2014, 21:16 par Pierrot

@Papy : C'est vrai que c'était mieux avant : 16.545 morts en 1972. 3.300 morts aujourd'hui. Les bonnes vieilles voitures de l'époque, indestructibles, qui faisaient subir toute l'énergie du choc à ses occupants, c'est pas comme ces bagnoles d'aujourd'hui qui ne valent rien et qui se déforment ! Mais je suis bon conducteur moi, Monsieur, j'ai la palme sécurité routière sur ma calandre, jamais eu d'accidents, et comme l'a dit Sartre, l'enfer c'est les autres ! Avec de tels discours et raisonnements, la grande faucheuse a encore de quoi récolter quelques vies sur nos routes.

14. Le samedi 16 août 2014, 21:17 par René

moi je vais rouler en tracteur !

15. Le samedi 16 août 2014, 21:18 par Gérondeau

C'est le réseau routier qu'il faut incriminer , autoroutes à 2 fois 2 voies , tracé des routes secondaires inchangé depuis la dernière guerre , allez voir en Allemagne , en Espagne vous aurez compris....

16. Le samedi 16 août 2014, 21:20 par S.Crow

Bientôt on se déplacera en trottinette

17. Le dimanche 17 août 2014, 07:13 par Liaan

Les Français et la Bagnole.
Vous prenez la vitesse comme sujet, et aussitôt, levée de boucliers en France. Ce n'est pas la vitesse qui tue, on nous vend des bagnoles qui peuvent rouler à des 160/180 et on voudrait que l'on roule maintenant à 80 sur les routes secondaires, que l'on parle de limiter, encore, la vitesse sur autoroute, gnnngnnn... Ça râle sévère.
Faut pas toucher, en France, à ce mythe de la vitesse. Pourtant, il y a de ça facilement 20 ans, ou plus, je ne sais plus, on a limité la vitesse à 50 km/h en agglomération. Ça a gueulé, ceci, cela, puis on s'y est fait. Amusez vous à rouler à 60 km/h en ville, et voyez combien cela parait élevé désormais, même si vous pensez que c'était auparavant la vitesse maximale autorisée en agglomération... Cela va un peu vite pour pouvoir s'arrêter si un gosse ou un cycliste débouche. Perso, je comprends les limitations dans certains quartiers à 30 km/h, et je pense que les bonnes gens le comprennent désormais. Fini la Bagnole triomphante en ville.
Sur la route ? Amusez vous à rouler à 80 km/h sur les routes à 90. Bon d'accord, vous vous faites doubler sans arrêt (à 90 aussi, vous vous faites doubler sans arrêt), mais y voyez vous une différence ? Vous êtes plus détendus, et vous n'arrivez pas beaucoup plus tard que si vous aviez roulé à 90.
L'heureux temps où l'on avait pas de limitations de vitesse ? Oui, mais il y avait plus de 15.000 morts par an, et l'accident n'arrivait pas qu'aux autres. Et depuis ces années 1970, les automobiles ont fait des progrès comme "autos tamponneuses" : cellules plus résistantes aux chocs, le port de la ceinture, les air-bags, bref, plein de dispositifs de sécurité. Les progrès sur les pneumatiques, sur les freins, la traction avant généralisée ont amélioré la qualité de la conduite pour les "ceusses qui ne sont pas pilote". Et la route s'est aussi améliorée, on a redressé des virages, élargit certaines portions de voie, supprimé les arbres, etc.
Et l'on a fait de la répression :
Plus le droit de conduire bourré. Ça a carrément fait baisser les cartons, il me semble, même si un type qui est bourré le sent, et qu'il conduise prudemment, y'en a plein d'autres qui ne se sentent "plus pisser" et se prennent pour Fangio et leur 4CV, une Gordini. Ça s'est vu. Et hop, on s'enroule autour du lampadaire, perte de contrôle disent les journaux.
Les radars. Bin, il fallait en mettre puisque ce n'est que par le portefeuille que l'on puisse raisonner ces "Latin-drivers" que nous sommes. Et que l'on me dise pas que l'on doit conduire avec les yeux sur le tachymètre, on sait à quelle vitesse on roule, si on s'estime soi-disant "bon conducteur", ne serait-ce qu'au bruit du moteur et du rapport engagé.
Quant à l'article du Bigaro dont vous faites mention, Michel, il concerne la Grande-Bretagne, où les conducteurs sont plus "fair-play" que nous autres, gros beaufs qui confondons grosse quéquette et grand vroum-vroum.

18. Le dimanche 17 août 2014, 10:22 par Inspecteur Latulipe

La mauvaise foi de certains "pro-vitesse" me laisse pantois.

19. Le dimanche 17 août 2014, 14:40 par Sax/Cat

J'ose espérer que la plupart des ces commentaires sont à prendre au moins au 3° degré ...

20. Le dimanche 17 août 2014, 14:47 par Sax/Cat

Juste un exemple.

Je me sens beaucoup plus à l'aise entre Langon et Toulouse, quasiment totalement en 2x2 voies, qu'entre Narbonne et Béziers, tout en 2x3 voies avec des dérâtés qui doublent sans prévenir, des camions qui se suivent parechoc contre parechoc ...

21. Le dimanche 17 août 2014, 15:12 par Liaan l'intégriste du véhicule ancien

Il n'y a pas si longtemps que cela (années 1948/1955), il n'y avait pas de matérialisation des voies par bandes jaunes sitôt que la route était plus large, puis il y a eu les routes à 3 voies avec des lignes discontinues. C'était vraiment des pistes "d'autodrames", ces routes à trois voies (je me demande même si il n'y a pas eu des accidents avec des cinglés qui ont doublé en troisième position ( je vous laisse imaginer).
Il existe encore des routes à 3 voies, mais distribuées alternativement 2 voies / 1 voie.

22. Le dimanche 17 août 2014, 19:29 par fifi

Yaka fokon, tout ça c'est du bla blabla, c'est vrai que plus on roule vite - plus on meurt vite, si on roule moins vite, il y a moins de morts, donc plus de chômeurs. Non, ce qu'il faudrait faire, c'est supprimer les panneaux de limitations de vitesses, de directions, marquages au sol, les feux tricolores, ça relancerait le marché de l'automobile, et, laisser les carcasses sur le bord de la route. Une autre solution pour supprimer les infractions du à la vitesse, ce serait de relier les radars avec des lance-missiles. AH, ça les calm' rait ces sauvages.

23. Le dimanche 17 août 2014, 19:38 par fifi

Et personne pour féliciter le joli dessin de Michel !

24. Le dimanche 17 août 2014, 19:45 par fifi

@Liaan : Les dessins du gendarme qui arrête les vieux ( je crois que c'est Reiser), où, pour finir le gendarme crève les quatre pneus avec son flingue en disant :" ça va pour cette fois, circulez."

25. Le dimanche 17 août 2014, 20:08 par Liaan

@fifi : Si Si ! Je vais féliciter le joli dessin de Michel qui a dessiné une bagnole mal en point qui ressemble (volontairement ?) quelque part à une Renault. Je ne pense as que cette dernière passerait le contrôle technique actuel, mais aurait rendu de sacrés services et rendu jaloux pas mal de monde, fin 1945.
J'ai cherché une explication au n° d'immatriculation "L14", et je n'ai rien trouvé qu'une référence à un appareil photo Nikon Coolpix L14/L15, ou à un avion américain des années 1940. (Mais je crois que Michel n'aime pas Nikon, ou c'est peut-être le contraire, Michel n'aime pas Canon, enfin, je sais plus...).