La Peste elle se lance dans l'industrie brassicole


A la bonne vôtre

Commentaires

1. Le dimanche 22 octobre 2017, 12:15 par Liaan

Ce dessin a dû vous donner soif, Michel.
À la votre !
Paf, j'ai collé Arielle au poteau, mes poteaux !

2. Le dimanche 22 octobre 2017, 12:52 par arielle

@Liaan : Rires ! ;-)

3. Le dimanche 22 octobre 2017, 15:42 par Sax/Cat

Du latin brassica=chou ?

4. Le dimanche 22 octobre 2017, 16:17 par Liaan

@Sax/Cat : On reconnait bien là les lecteurs assidus des aventures d'Astérix le Gaulois, pour ainsi parfaire leur culture latine.

5. Le dimanche 22 octobre 2017, 16:55 par Sax/Cat

@Liaan :
Mais à y bien réfléchir, c'est complémentaire, la bière et le chou sont deux générateurs de gaz.

6. Le dimanche 22 octobre 2017, 18:12 par Liaan

@Sax/Cat : Bien vu !

"Je pisse, je pète... Eau et gaz à tous les étages..." (Serge Gainsbourg)

7. Le dimanche 22 octobre 2017, 18:37 par Le prof Turbled

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais pas un site un tantinet touristique de ce beau pays n'échappe à sa brasserie locale. Et à chaque patelin, sa déclinaison houblonnière inspirée des spécialités locales: à la châtaigne en Ardèche, aux tripoux en Aveyron, aux clopinettes en Limousin, au chouchen en Bretagne, au ragondin en Vendée, aux cailloux dans le Lot, au TNT en Corse, etc...etc...On a rien contre, hein, mais souvent il faut se mettre à trois pour déguster ces attrapes-touristes: Un qui boit la boisson fermentée, et deux qui font la grimace!
Nota: une dérogation à ce commentaire négatif est accordée à l'Alsace et au Ch'nord, pour les raisons évidentes que tous les soiffards sévissant sur ce blog comprendrons.

8. Le dimanche 22 octobre 2017, 19:50 par Tournesol

@Le prof Turbled : pas faux.
Mais je trouve plutôt sympa ce florilège de petits producteurs,quand ils se contentent de faire de la bière,sans y rajouter l’ccessoire idiot.

9. Le dimanche 22 octobre 2017, 20:32 par fifi

Je me suis aperçu de ça, il y en a de plus en plus, c'est un artisanat qui doit brasser du pognon pour fleurir ainsi.