Il s'en faut de peu

Ce soir, j'avais une idée de dessin. En attendant que mon repas soit préparé, j'ai commencé à la poser sur du papier. Après, j'ai mangé et, maintenant, je pense que je ne le terminerais pas aujourd'hui.

L'idée vaut ce qu'elle vaut. Elle n'est pas "géniale" mais elle me plaît assez pour que je me fasse une promesse, celle de la porter sur papier dans des délais relativement raisonnables.
Et pourquoi, me demanderez-vous sans doute, et pourquoi ne finis-tu pas ton dessin pour pouvoir nous le montrer ? Vous continuerez votre concert de jérémiades fatigantes et usantes en me disant combien vous aimez voir mes fabuleux dessins à nuls autres pareils ? Je serai flatté et je rougirai de contentement imbu mais je tiendrai bon, résisterai à vos injonctions et resterai droit dans mes bottes, fidèle à ma décision, aussi cruelle puisse-t-elle sembler ou paraître.
Donc, non, il n'y a pas de dessin aujourd'hui et je vais vous dire pourquoi. D'abord, parce que le crayonné que j'ai commencé ne me plaît pas vraiment. Il demande à être travaillé et j'ai la flemme de le faire. Aussi, ensuite, parce que pour vous montrer ce dessin, il faudrait dans un premier temps que je le termine puis que je démarre un ordinateur et un scanner, que je lance deux logiciels consécutivement et que je passe plusieurs minutes à mettre tout ça en forme pour une publication. Reconnaissez que ça fait tout de même beaucoup pour un lundi soir.
Je préfère vous avertir tout de suite, le dessin ne sera pas fait non plus pour demain.

Un commentaire à ajouter ?

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Répondez et vous serez entendu.

Haut de page