Etagères à épices

"Qu'est-ce que vous êtes en train de faire ? Vous faites des photos ?" Une belle preuve de vivacité d'esprit chez cette brave dame. Effectivement, je suis avec un appareil photo à la main et je le porte à plusieurs reprises à hauteur d'œil avant de presser le bouton du déclencheur du gras de l'index. Elle est affolée, la pauvre dame ! Elle veut savoir ce que je vais faire de ces photos et si je veux les mettre sur Internet. Disons-le tout net, ça semble la catastropher au plus haut point, cette sale affaire. Moi, faux-cul comme c'est pas permis, je lui garantis que ces photos ne sortiront pas de l'appareil et que, mieux encore, je ne les regarderai même pas à titre privé. Je lui apprends tout de même, au passage, que j'ai demandé l'autorisation de photographier à quelqu'un du personnel qui m'y a autorisé de bonne grâce, m'y invitant même. Du coup quoi ? Elle craint quoi, la dame ? Que ces images portent atteinte à son établissement ? Qu'elles soient vendues et qu'elles servent à des fins peu avouables ? Je ne me suis pas trop occupé d'elle et j'ai fini de photographier ce qui m'attirait. Non mais ! Et pour la peine, je ne vais même pas leur faire de la pub. Et toc !

Boissons épicées

Haut de page