Drogué contre drogué

La première salle de shoot va ouvrir à Paris. A Paris et toujours rien à Azerat ! C'est toujours les mêmes qui ont tout et les autres qui n'ont rien. C'est dégueulasse. A Azerat aussi on veut notre salle de shoot. Il n'y a pas de raison. Les toxicomanes d'ici valent bien ceux de là-bas. Pas de raison pour que les héroïnomanes azeracois soient ostracisés de la sorte, carrément ignorés par les pouvoirs publics.
Et vous, où que vous habitiez, réclamez-vous vous aussi une salle de shoot à proximité ?

Les sportifs sont des cons

Haut de page