Direct from DDR

L'autre jour, j'ai testé une association contre nature. J'ai vissé un objectif Nikon sur un boîtier Canon. Parce que je suis un sale provocateur qui ne recule devant rien, je n'hésite pas à déclarer que l'exercice m'a amusé. Pour parfaire la provocation, je me suis amusé à faire quelques photos en pleine ouverture (f:1,4) et au maximum de la sensibilité proposée par le boîtier (3200 ISO). Et tout cela pour quoi ? Pour pas grand chose. Mais au moins, me demanderez-vous à cet instant précis du discours, la photo est-elle bonne ? Non. Elle ne l'est pas. Certainement pas. Est-ce si important ? Probablement pas ! Et puis, qu'est-ce qu'une bonne photo ? Hein ? Je vous le demande un peu. De toutes façons, c'est moi le chef, ici. Je fais ce que je veux comme je veux. Vous n'allez tout de même pas commencer à me casser les pieds avec des exigences de qualité ou de je ne sais pas quoi encore.
Donc, aujourd'hui, vous devrez vous contenter de cette image.

MZ 125 TS

Haut de page