Deux photos

C'est mon petit frère qui m'a prêté des objectifs. Ce sont des objectifs pour Pentax, de vieux objectifs pour les vieux Pentax, ceux qui avaient une monture en 42mm à vis. On ne va pas trop s'appesantir sur ce sujet mais, juste histoire de dire, il faut savoir que la monture dite "42 à vis" a été une sorte de standard, il fut un temps. On la retrouvait sur tout un tas de boîtiers allemands mais aussi sur les Zenit de l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques. De ce que j'en sais, cette monture n'est plus utilisée par l'industrie photographique. Ça n'empêche pas que les objectifs existent encore et ça n'empêche pas que l'on peut les utiliser sur les actuels boîtiers numériques en passant par une bague d'adaptation. Et il se trouve qu'une bague d'adaptation, j'en ai une, achetée il y a peu pour une somme relativement ridicule.
La vraie question est : " A quoi bon chercher à utiliser des objectifs obsolètes sur des appareils récents ? ". La seule réponse que je peux donner n'excuse rien. Je veux juste m'amuser à le faire. Et c'est tout et ce n'est pas glorieux. Parmi les nombreux objectifs empruntés à mon frère, il y a un 300mm Takumar. C'est un gros téléobjectif bien lourd avec une vraie bague de mise au point et une autre pour fixer l'ouverture du diaphragme. La construction est solide et l'objectif a fière allure. Il est bien réalisé, bien assemblé. Mais que vaut-il donc ? Peut-on faire des photographies utilisables avec ce vieux téléobjectif ? J'ai essayé.

Pour réaliser ce test, j'ai placé l'appareil sur un pied stable. J'ai fait la mise au point en mode LiveView (sur l'écran de l'appareil photo et non par le viseur) et en activant l'affichage grossi dix fois (par rapport à la taille d'affichage normale de l'écran). J'ai utilisé le retardateur pour déclencher en limitant le risque de bougé. Pour le sujet, j'ai juste ouvert la fenêtre et pointé le toit de la maison d'en-face. Voilà ce que cela donne. Pour mieux se rendre compte, j'ai placé le détail à taille réelle.

Takumar 300mm
Je m'attendais à bien pire. A mon avis, le résultat est tout à fait suffisant pour des images destinées à être affichées sur un écran. Bien sûr, je n'ai pas pratiqué de réglage de netteté ou d'autre chose.
Mais alors, je ne me suis pas arrêté là. Puisqu'il y a un doubleur de focale Vivitar dans la besace, je le mets au cul de l'objectif. Cela nous donne donc un 600mm. Au passage, on perd deux diaphragmes. Parce que je n'ai pas voulu toucher le réglage de l'objectif, j'ai descendu la vitesse du boîtier. Je fais la mise au point comme précédent et je déclenche toujours avec le retardateur. Cela nous donne l'image suivante.

300mm Takumar et doubleur Vivitar
Et que conclure de tout cela ? Il me semble que cet objectif peut fournir des images correctes. Je pense qu'il ne doit pas être simple de l'utiliser sans pied et sans aide à la mise au point. J'essaierai à l'occasion. Avec le doubleur, l'image devient tout de suite plus molle. Pour autant, ce n'est pas catastrophique. Bien sûr, nous sommes sans aucun doute très très loin de ce que donnerait un 300mm f:4 Canon actuel. Le prix n'est pas du tout le même non plus !

Sur la photo qui suit, l'objectif utilisé est le plus grand.

Spotmatic Asahi Pentax

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://blog.michel-loiseau.fr/?trackback/3151

Haut de page