Commarque

C'est selon moi l'un des châteaux les plus intéressants du département de la Dordogne. Perché sur sa falaise du Périgord Noir à quelques kilomètres des Eyzies-de-Tayac-Sireuil, en surplomb de la vallée de la Beune, l'ensemble que constitue le château avec sa chapelle et ses habitations date du 12e siècle. Le lieu était occupé bien avant et ceci depuis le néolithique au moins. Dire aujourd'hui ce qu'était la vie à Commarque durant le Moyen Âge est difficile pour moi qui n'aie pas les compétences requises. Pour autant, bien des indices laissent à penser que les lieux devaient accueillir une population assez importante. Au pied des falaises, de part et d'autre de la Beune, on trouve des traces d'habitat troglodytique ou d'abris sous roche. Des constructions vraisemblablement en bois qui devaient sans doute abriter un petit monde de paysans, cultivateurs et éleveurs, d'artisans, aussi. Pour qu'un château ait été dressé ici, pour qu'un autre château ait été construit en face, le château de Laussel, il faut que cette vallée de la Grande Beune ait été une route de passage et on imagine que l'on y commerçait, s'y restaurait, s'y arrêtait. De la route qui a pu exister, on ne voit plus grand chose mais l'idée de suivre un cours d'eau n'est sans doute pas idiot dès lors que l'on voyage.
J'ai connu le château de Commarque à l'époque où il était encore à l'état de quasi abandon. A l'époque, je ne sais plus par quelle route, j'y arrivais par le haut et découvrait le donjon et, en contrebas, la chapelle en ruine. Le tout était largement envahi par les ronciers et si l'accès était possible il l'était sous la responsabilité de chacun. Pour s'y rendre aujourd'hui, il faut accepter de laisser sa voiture à plusieurs centaines de mètres et de descendre vers la vallée à pied, sous le couvert des bois, en empruntant un sentier. Et c'est là l'un des points forts de ce site. En laissant les véhicules loin du château, on préserve le site. L'accès aux abords est libre et gratuit. On peut longer les falaises, découvrir les traces des habitations troglodytiques, profiter du calme, des chants d'oiseaux, de l'apaisante course de la Beune, de la végétation fleurie. Contre huit euros, on peut visiter les aménagements de l'ensemble castral et les expositions mises en place dans les salles restaurées des corps de logis.
Cette fois-ci, je n'ai pas fait la visite mais j'y retournerai et j'essaierai d'y revenir lorsqu'il fera beau. J'ai tenté de faire quelques photos mais vraiment, la lumière n'était pas belle. J'ai tout de même essayé de faire un panoramique que je vous propose pour vous donner l'idée d'aller découvrir les lieux par vous-même.

Château de Commarque
Site officiel du château de Commarque

Haut de page