C'est pas du chinois

Journée globalement chinoise, aujourd'hui.

Chinois ? Vous avez dit chinois ? La Chine, pays lointain au fugace parfum d'exotisme mystérieux ! La Chine, ce pays lointain et ses quelques 1,4 milliard d'habitants. La Chine et la muraille de Chine. Voilà un pays qui fait rêver.
Pour moi, la Chine, ce sont les conteneurs pleins de produits à décharger. Il y en avait un ce matin. Un petit. De vingt pieds. Et pas bien rempli non plus. Ça a été l'affaire d'une petite demi heure. Bon, avant de décharger, il a fallu aider le chauffeur du camion à réparer la chariot de sa remorque qui permet de faire reculer le conteneur au cul du camion. Une affaire de mauvais contact dans le boîtier de commande. Sans doute du produit chinois.
Heureusement, j'avais mon Leatherman© sur moi. J'ai pu dévisser les quatre vis du couvercle du boîtier et agir directement sur les contacts. Le conteneur a reculé, nous l'avons ouvert et nous l'avons déchargé.
En début d'après-midi, deuxième rencontre avec la Chine en la présence d'une jeune femme née à Pékin qui vit en France, à Périgueux, et qui souhaite que je l'aide à faire un petit site Internet pour qu'elle présente ses activités. C'est une personne que je connais par ailleurs qui m'a mis en contact avec elle. Il faut dire que si je ne suis pas Chinois, j'ai la réputation de travailler pour rien. Et le fait est que, partant d'un petit coup de main, je me retrouve à devoir faire un site Internet complètement. Oh ! Je vous rassure ! Un petit truc tout simple. Bon.
J'avais donc déjà rencontré cette jeune femme et nous avions commencé à dégrossir le dossier. Le budget ? Le moins cher possible. Si c'est rien, c'est mieux. Je lui trouve un hébergement avec nom de domaine pour un peu moins de 10 euros. Ce n'est pas cher. Pour ce prix, pas de base de données. Faut pas trop en demander non plus.
Tout de même, l'offre propose une adresse e-mail et 10 Go de stockage pour le site. Je décide de faire un truc très simple en html/css basique. Je lui demande de réfléchir à ce qu'elle souhaite voir apparaître sur son site et nous convenons d'un nouveau rendez-vous.
Ce nouveau rendez-vous, c'était aujourd'hui, chez la personne qui nous a fait nous rencontrer. La jeune femme avait travaillé. Pour preuve, elle avait amené un disque dur avec les textes. Seul problème, ils étaient rédigés en chinois. Et moi, le chinois, je ne maîtrise pas. Alors, avec l'aide de Google pour la traduction, je parviens un peu à comprendre l'idée des textes. Il me faut les réécrire, bien sûr.
Sur le fond, nous avons tout de même un peu avancé. La base du site est en place. Pour la suite, on verra plus tard. Pour le moment, il va falloir qu'elle travaille un peu plus sur ce qu'elle veut trouver sur son site. Il y aura une partie en chinois. Là, il ne faudra pas qu'elle me demande de corriger quoi que ce soit.

Une saillie verbale ?

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Répondez et vous serez entendu.

Haut de page