C'est pas aigu non plus

Ni le temps ni l'envie de me creuser la tête pour le billet d'aujourd'hui. Alors, je vais faire du recyclage avec une photo que j'ai prise récemment.

Dans l'univers de Tintin, le personnage le plus amusant n'est pas le petit reporter. Il est sérieux, Tintin. Presque trop. Presque ennuyeux. Dans les premières aventures, l'humour n'a pas beaucoup sa place. Je suppose que Hergé aura ressenti le besoin de faire entrer un peu de comique dans les aventures de son personnage. Ces comparses sont parfois cocasses, souvent ridicules. On pense bien sûr au capitaine Haddock, affreux pochard qui apparaît dans "le crabe aux pinces d'or", à Tryphon Tournesol qui arrive dans le "Trésor de Rackam le Rouge", à la Castafiore qui profite du "Sceptre d'Ottokar" pour faire son entrée en scène ou encore à Séraphin Lampion, le catastrophique assureur qui entre dans la vie de Tintin dans "L'affaire Tournesol". Mais les Dupondt sont sans doute ceux qui sont les plus bêtes et les plus amusants. Ils sont là depuis "Tintin au Congo"[1].
Les Dupondt sont ridicules, sont bêtes, sont policiers, sont gaffeurs. Ils se ressemblent mais ne sont pas frères. Ils ne servent pas souvent l'intrigue mais savent trouver leur place pour nous faire rire. Il est presque certain que Hergé se sera inspiré des Chapraudt d'un célèbre feuilleton hebdomadaire pour créer ses personnages. Ce n'est toutefois pas une certitude inébranlable.

Dupont

Note

[1] Mais pas dans la première édition

Une saillie verbale ?

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Répondez et vous serez entendu.

Haut de page