Allemande, Républicaine et Démocratique


Petit à petit, la MZ se prépare doucement à être en mesure de rouler. Après divers démontages et nettoyages, après quelques réglages sommaires, elle démarre facilement. Parce que je ne suis pas mécanicien et parce que je ne considère pas que la remise en route de ce petit vélomoteur soit primordial et prioritaire, ça n'avance pas vite. Pour le moment, j'en suis à l'étape du nettoyage du réservoir. Remarquez, j'en ai un autre, de réservoir de MZ. Je pourrais l'installer pour procéder à quelque essai routier. Il faut que je creuse la question et que je remette la main sur l'autre réservoir.
En attendant que je me décide, je vous propose aujourd'hui une publicité qui a peut-être conduit le premier acheteur de la MZ en ma possession à l'acheter. Cette MZ date de 1973, la publicité de 1972. C'est cohérent. Et c'est sûr que c'est une publicité qui donne une furieuse envie d'acquérir une semblable machine !

Robuste, la MZ !

Commentaires

1. Le lundi 8 juin 2015, 08:45 par Liaan

Whaôô ! Les gisquettes de ces années 1970 !
Tout nous revient, les fringues, ces combinaisons dont raffolait Emma Peel dans le feuilleton "Chapeaux melon et bottes de cuir", le casque Jet, les gants noirs...
On doit être un peu fétichiste, nous les motards...
Et cette souris qui se cambre...
Il faut dire aussi que sa machine est aussi craquante : grande époque du réservoir avec la marque MZ dans une "turbine", les soufflets de fourche, le garde-boue avant avec les tringles, l'ensemble pris en photo avec un grand angle...
Que de beauté réunit sur cette page d'annonce.
Très daté 1970 (Pas trop de texte, l'essentiel est dit, la police de caractère et la disposition des pavés de texte), mais très esthétique ! Cette annonce mérite d'être dans Graphis, une revue luxueuse sur les arts graphiques de l'époque.
Bref, tout l'ensemble "a de la gueule".
Y'a pas à dire, on savait faire de beaux trucs à ce moment là, il faut dire que l'on sortait de la misère de l'après guerre et de l'influence sournoise des culs serrés. 1968 était passé par là.

2. Le lundi 8 juin 2015, 09:11 par Liaan

Pour avoir une idée du capharnaüm chez Michel, cette phrase en dit long : << Il faut que { ... } et que je remette la main sur l'autre réservoir. >>.
Un réservoir de 125TS, tout de même, nom d'une clé de douze, ça n'est pas l'aiguille dans la meule de foin, eh bien, chez Michel, si !

3. Le lundi 8 juin 2015, 09:16 par

C'était combien les "frais de port" en cette époque d'avant Chronopost ?

4. Le lundi 8 juin 2015, 09:16 par Tournesol

Naon,moi ce que j'ai vu c'est le prix!2400f Meme a l'époque c'était donné .Lors d'un voyage en RDA ,contrôle frontière,une Vopo monte dans le bus scolaire,mitraillette au poing,gueulant:Kontrol!Mon prof d'allemand:mademoiselle,vous avez le charme plutôt agressif.Bilan:4h de contrôle ,papiers de tout le monde,tous les bagages ouverts,étalés sur le parking,après tu veux plus aller qu'en Angleterre!

5. Le lundi 8 juin 2015, 09:21 par Tournesol

Mais bravo Michel,c'est palpitant comme un feuilleton.La cle de contact sur la 125 était esthètique une fois en place mais fort mal pratique à trimballer.Et sur la 250? Y'en a au moins un qui sait!

6. Le lundi 8 juin 2015, 09:32 par michel

@Liaan : Vous rigolez mais j'ai tout de même déjà mis la main sur le réservoir de CZ ! Je progresse. En fait, je lui verrais bien un réservoir plus rondouillard, à la MZ.
@Tournesol : Choisis ton camp, Kamarad !
@Tournesol : J'ai souvenir que c'est un peu le même "clou" qui sert de clé de contact, sur la 250. Je me trompe ?

7. Le lundi 8 juin 2015, 09:52 par Liaan

@Tournesol : C'est effectivement la même clef. Chez Béhême, pour les série 2 et aussi les premières séries 5, on avait aussi droit au "clou". Tradition teutonne, que ce soit à l'est ou à l'ouest.
Cela déforme un peu les poches, mais quel motocycliste n'a pas les poches déformées par les clef à bougie, et autres ustensiles divers et variés ?
@michel : Je crois que sur les Jawa/Cz, on avait aussi droit à un gros "clou" dans ces années 1960/1970, non ?
Cela devait être dû au climat continental : par moins quinze degrés à l'extérieur, une simple clef plate aurait été délicate à manipuler avec de gros gants...

8. Le lundi 8 juin 2015, 10:11 par michel

@Liaan : Il me semble bien que la CZ de mon frangin avait ce genre de clou également. Autrefois, il n'y avait aucune clé de contact sur les motos. Juste un interrupteur pour établir le contact. Ça fonctionnait très bien ainsi. Sur les Harley-Davidson, il y avait ce gros interrupteur sur le réservoir, sous le compteur. Bien pratique aussi.

9. Le lundi 8 juin 2015, 10:32 par MITO-MITO

@Liaan : mais quel motocycliste n'a pas les poches déformées par les clef à bougie, et autres ustensiles divers et variés ?

Les utilisateurs de motocyclettes japonaises, non ?

10. Le lundi 8 juin 2015, 10:34 par michel

@MITO-MITO : C'est vrai que sur certaines de ces motocyclettes, il faut tout un atelier pour pouvoir accéder aux bougies d'allumage.

11. Le lundi 8 juin 2015, 10:45 par Liaan

@michel :
@MITO-MITO :
J'allais le dire.
La seule solution pour le (malheureux) possesseur de ce genre de piège, en cas de panne, était de contacter son concessionnaire. Désormais, avec la vogue des téléphones cellulaires et autres GSM, smartphones, etc. la situation est plus claire. Je me suis laissé dire que dans des manuels pour certaines motos japoniaises, pour changer une ampoule, il fallait contacter son concessionnaire. Concessionnaire qui est souvent là pour vendre ces motos, mais lorsqu'il s'agit de les faire réparer, on se retrouve devant un mur d'incompréhension. Et c'est très vite cher ( Vincent Pourcent Moto ).

12. Le lundi 8 juin 2015, 10:54 par Liaan

@Liaan : Faut tout de même reconnaître que la fiabilité des mécaniques actuelles, sous la pression des consommateurs, s'est sacrément améliorée à notre époque. (si bien que l'on parle d'obsolescence programmée, avec des pièces non essentielles à la sécurité directe (quoique), des éléments qui lâchent et ne sont pas réparables).
Nous avons moins le risque de tomber sur un mauvais numéro, comme on le disait dans les années 1950/1960 (les motos ou les autos du lundi !).

13. Le lundi 8 juin 2015, 11:11 par MITO-MITO

@michel :
@Liaan :
Ce ne me paraît pas scandaleux d'avoir besoin d'un atelier complet pour une révision constructeur tous les 12000 km (ou une fois par an)… Cher, sûrement, mais pas plus à la longue que les pannes récurrentes qui immobilisent si fréquemment les motos communistes, britanniques ou italiennes… quant aux teutonnes de l'ouest (et je sais de quoi je parle), heureusement qu'elles sont plutôt fiables, les concessionnaires sont souvent pires que les japs et les tarifs pièces et main d'oeuvre juste… stratosphériques !
Changer une ampoule… ce n'est bientôt même plus envisageable, Xénon et LED imposeront de changer les optiques complètes, comme en automobile… et en concession uniquement pour une raison -officiellement- écologique, assurer le recyclage ! Ce n'est pas de l'obsolescence programmée, c'est pire !

14. Le lundi 8 juin 2015, 11:16 par michel

@MITO-MITO : Autrefois, on faisait la vidange, on tendait la chaîne ou on la remplaçait, on réparait ses chambres à air, on remplaçait ses ampoules ou ses vis "platinées" et autres bougies et ne me racontez pas que ça revenait aussi cher qu'une révision complète en concession.

15. Le lundi 8 juin 2015, 11:21 par Liaan

Oui, dans le temps, on réparait sa motocyclette avec sa bite et son couteau, et un bout de fil de fer, quand même, alors que maintenant une carte de plastique suffit : la carte bleue.

16. Le lundi 8 juin 2015, 11:26 par michel

@Liaan : Au début des années 90, j'ai été amené à démonter la boîte de vitesse du trimoteur Peugeot en bord de départementale après la casse d'une pièce du kick. J'ai pris les outils et mon temps, j'ai trouvé une boîte de conserve rouillée dans le fossé pour récupérer un peu d'huile de boîte, j'ai tout démonté, viré ce qui était cassé puis remonté ce qui fonctionnait. Le problème, c'est qu'il y avait un gros trou là où sortait normalement le kick. Avec l'Opinel, j'ai taillé un bouchon dans un bout de branche qui ne demandait rien à personne et j'ai pu repartir en démarrant à la poussette.
Je n'avais pas de carte bancaire, pas de téléphone portable. Je me suis débrouillé.

17. Le lundi 8 juin 2015, 11:47 par MITO-MITO

@michel : Autrefois... on chassait l'auroch à pied dans la plaine et la moto ne coûtait rien… c'était le bon temps, n'est-ce pas ?

18. Le lundi 8 juin 2015, 11:49 par MITO-MITO

@Liaan : La bite et le couteau… une expression à prendre avec circonspection...

19. Le lundi 8 juin 2015, 11:50 par michel

@MITO-MITO : Un auroch à pied ? Comme les escargots ? Vous me permettrez de nourrir quelque inquiétude fondée quant à votre santé.

20. Le lundi 8 juin 2015, 12:05 par Liaan

@michel : Bah ! Ce sont les aigris et les en-manque-d'arguments qui renvoient dos-à-dos les pro-nucléaires et les tenants de la bougie, les pro-concorde et les restés au char à bœuf. On ne trouve plus de milieu.
Ça me souvient des pékins qui, si tu disais que tu n'aimes pas les motos japoniaises, ils te demandaient : et les motos françaises, t'en trouvez où ?
Faibles argumenteurs qui doivent continuer à siroter tranquillement leur pernod au Bar des Sports et du Commerce.

21. Le lundi 8 juin 2015, 12:13 par MITO-MITO

@michel :
Pirouette sur faute de frappe, un peu facile non !
Sachant ma santé comparable à la votre, je vous sais gré de vous en inquiéter, merci.

22. Le lundi 8 juin 2015, 12:18 par michel

@MITO-MITO : Pirouette ? Point ! Non ! Je m'étonnais juste que l'on chassait l'auroch comme l'escargot, pédestrement. A la réflexion, je reconnais qu'il s'agit d'animaux à cornes et que, par conséquent, c'est crédible.

23. Le lundi 8 juin 2015, 12:28 par MITO-MITO

@Liaan : Ce sont les aigris et les en-manque-d'arguments
J'adore ce type de sentence, on ne sait jamais où ça mène (ce sont les juifs..., ce sont les arabes…, ce sont les blancs… ce sont les noirs…), vous devriez moins fréquenter le Bar des Sports et du Commerce., il y a là comme un début d'influence ;-)

24. Le lundi 8 juin 2015, 12:30 par michel

@MITO-MITO : Les pires, ce sont les juifs arabes homosexuels néo-nazis.

25. Le lundi 8 juin 2015, 12:35 par MITO-MITO

@michel :
Pédestrement oui, comme l'escargot, mais en courant plus vite en cas d'échec de la première tentative d'immobiliser l'animal… L'autre différence est que les cornes de l'auroch ne se rétractent pas au contact, si elles peuvent provisoirement disparaître, ce n'est pas dans son propre corps.

26. Le lundi 8 juin 2015, 12:57 par Tournesol

Lu dans moto mag que certaines marques gardaient une fréquence de révision à 6000 km,pour compenser auprès des concessionnaires la diminution de leurs marges de ventes sur bécanes neuves.Bon certes y'a plus de chaînes a maillon sauteur, on vend des kits chaîne .mais j'arrive maintenant à faire 8000 km avec un pneu arrière et sur les derniers 50 000 km parcourus,pas une crevaison.du mieux,du pire,du nouveau!

27. Le lundi 8 juin 2015, 13:01 par Tournesol

J'avais pas acheté de moto neuve depuis dix ans mais chez nos amis amerlauds on vous vend la bécane avec deux ans d'assurance:dépannage et prise en charge de votre véhicule ,c'est dans le prix de vente!

28. Le lundi 8 juin 2015, 13:14 par Liaan

@MITO-MITO : Alors la, vous me sciez les pattes !
Que j'ose critiquer les personnages qui ne sortent que des lieux communs, et aussitôt, on me sort que je serais prêt à critiquer les juifs, parce qu'ils sont juifs, les arabes, parce qu'ils sont arabes, les noirs, etc. ? Qu'est-ce que c'est que ce délire ? (ce ne serait pas ce qu'on appelle le "point Gold-Wing" qui mène systématiquement toute conversation vers Adolphe ?).
J'essayais de parler de ces "forcenés du progrès" qui veulent nous faire avaler toutes sortes de couleuvres sous prétexte que c'est plus moderne, que l'ancien temps a vécu, etc. Surtout en comparant immédiatement et sans nuance un truc "moderne" et l'autre qui date de l'âge de pierre... Le nucléaire ou la bougie, le Concorde ou le char à bœuf... (d'ailleurs, on a vu ce que donne le nucléaire et le Concorde). Non, il existe un juste milieu entre le progrès et l'excès de progrès, excès qui nous mène trop rapidement vers plus de consommation. L'exemple des chaînes de distribution sur les moteurs en est un : il y avait des chaînes en métal (qu'il faut retendre, bien sûr), et on les a remplacées par des courroies de distribution (qu'il faut renouveler tous les 4-5 ans, sous peine de casse). Donc obligation, que le moteur qui en est pourvu, de passer par la case "remplacement", que le moteur fasse 10.000 km ou 20km, il y a "l'usure par le temps qui passe" : le vieillissement. Une brave chaîne de distribution comme sur un moteur de 4L faisait plus d'usage. Et tutti quanti.
Souvent, le progrès aveugle nous apporte son lot de trucs à consommer à tire-larigot.
Une motocyclette ancienne sera toujours réparable, alors qu'une moto "moderne", on sera emmerdé un jour ou l'autre, et elle ne pourra que passer par la case musée statique ou la casse et ne plus revoir la route. Je me suis laissé dire que pour les voitures de 15-20 ans, on ne pourra plus trouver aussi facilement de pièces détachées pour les faire durer. Histoire d'éliminer toutes ces "vieilleries", même si elles sont en superbe état de fonctionnement.

29. Le lundi 8 juin 2015, 13:21 par Tournesol

@Liaan : voui,mais dans les pays sous développés ou ils sont pas sous dev du cerveau,des tas de bricolo trouvent des astuces pour fabriquer des pièces .Comme dit un cops"la contrainte crée le génie -où tu meurs" :-))

30. Le lundi 8 juin 2015, 13:23 par Liaan

@Tournesol : On crève moins les peuneus sur la route car :
- il n'y a plus de chevaux, donc plus de clous de fer à cheval baladeurs,
- il circule tellement de populo sur les routes que tout objet disparait rapidement (hérissons compris).
Et si clou il y a, vous n'avez que peu de risque pour le rencontrer, un autre usager de la route s'en est chargé.
Lorsque j'effectuais mon boulot de facteur motorisé, la crevaison d'un peuneu est moins rare : il faut voir les chemins empierrés rencontrés sur le trajet.

31. Le lundi 8 juin 2015, 13:28 par Liaan

Et avec tout ces considérations sur le progrès aveugle, on oublie cette belle nana qui monte cette belle motocyclette vélomotorisée de la grande époque où on était jeune et con à la fois, je m'appelais Jacky à ce moment là...

32. Le lundi 8 juin 2015, 13:30 par Liaan

@Liaan : Qui a dit que j'ai vieilli et que je n'ai pas changé de nom ?

33. Le lundi 8 juin 2015, 13:32 par Tournesol

Liban:euh quand même,a Marseille dans les années 70 y'av ait plus trop de chemins empierrés et pas trop ce canassons non plus.La je roule en Dordogne ou il reste en effet des routes cromagnonnesques,mais les pneus tiennent !

34. Le lundi 8 juin 2015, 14:17 par Lib

On en ferait bien un tour , hein ? .. de la pilotesse ..

35. Le lundi 8 juin 2015, 14:18 par

@michel :
Et pour peu qu'il soit borgne an plus ...

36. Le lundi 8 juin 2015, 14:18 par

en plus, bien sûr

37. Le lundi 8 juin 2015, 14:31 par Liaan

@Tournesol : L'air dans les peuneus, dans les années 1960, était plus tenté par l'évasion que dans les années 2010, peut-être.
C'était un air, disons, plus volatil.

Ou alors, l'air est tellement chargé des particules des moteurs diesel qu'il est plus épais, et ne passe plus dans les micro-fissures des peuneus ?

Allez savoir.

38. Le lundi 8 juin 2015, 14:38 par Tournesol

Mais la nana,c'est une vraie?On dirait un dessin d'Aslan !je crains qu'elle ai plus mal vieilli que la moto.En tous cas,la moto on a le droit de la retaper!

39. Le lundi 8 juin 2015, 14:42 par Liaan

@Tournesol : On peut faire de la bonne soupe dans un vieux pot !
(Ça, c'est un propos misogyne de première !).
Désolé.

40. Le lundi 8 juin 2015, 15:06 par Liaan

Hier, dans un vide grenier, j'ai failli acheter une petite plaque, dans le genre que l'on trouve à l'arrière des vans : CHEVAUX.
Elle eut été accompagnée de la mention "attention", je l'aurais bien mise à l'arrière de la MZ.

41. Le lundi 8 juin 2015, 17:32 par shanti

Et c'est sûr que c'est une publicité qui donne une furieuse envie d'acquérir une semblable machine !
Vous voyez bien que finalement, vous êtes de grands rêveurs, vous les hommes :)

42. Le lundi 8 juin 2015, 18:04 par arielle

@shanti : Hum, ce n'est pas du domaine du rêve là Shanti :-)

43. Le lundi 8 juin 2015, 18:07 par arielle

ET une bonne paire de godillot ? Non ?
Je vous ai lu tous les jours là-haut dans ma montagne... Et après on dit que les filles sont inutilement bavardes :-)

44. Le lundi 8 juin 2015, 18:11 par Tournesol

@arielle : Bonne Nouvelle,on se féminise!:-))

45. Le lundi 8 juin 2015, 21:07 par Tournesol

@Liaan : à propos de jeune et con(beau ,beau,beau et con a la fois ) cette citation attribuée à Clemenceau :"untel,c'est un con ,mais il n'en a ni le charme,ni la profondeur"moi,j'entends ça une fois j'oublie jamais.

46. Le lundi 8 juin 2015, 21:56 par Liaan

@Tournesol : Il me semble que Clémenceau avait aussi dit d'un personnage (un militaire, sans doute) :
‹‹ il a des couilles au cul, celui-là, mais ce ne sont souvent pas les siennes... ››

47. Le lundi 8 juin 2015, 22:05 par Tournesol

@Liaan : woue:Lyautey:"enfin un militaire qui a des couilles au cul,dommage que ce ne soient pas les siennes"Et à propos de Fallieres,mort en pleine action:"il se voulut César,et il finit Pompée "sa copine d'ailleurs fut surnommée "la pompe funèbre":-)

48. Le lundi 8 juin 2015, 22:10 par Liaan

Ce blog va devenir un repaire de citations.
Cela me fait penser à Audiard qui pêchait souvent ses formules au bistrot. Et JM.Gouriot en a fait plusieurs bouquins, de ces citations de comptoirs, que c'en est un plaisir que de les lire.
Les images sont souvent belles. Le génie français n'est pas mort.
On trouve parfois des "personnages" dans le monde des motards qui en sortent d'excellentes. Je pense à Jivarot, qui vit en ce moment en Auvergne, C'est par lui que j'ai appris le surnom du VéloSolex : le fly-tox !
Dans le club MZ au tout début des année 1990, il y avait "Le Baron" qui nous racontait de ces histoires très imagées, je me souviens d'une fois, où un couple sur une MZ, la dame en passagère était disons forte, que Le Baron disait : on dirait que la moto à des sacoches en peau de fesse, la classe...

49. Le lundi 8 juin 2015, 22:13 par Liaan

@Tournesol : Tout à fait !
(Je me suis gouré pour l'auteur, merci d'avoir rectifié).

50. Le lundi 8 juin 2015, 22:20 par Tournesol

@Liaan : non,non,l'auteur c'est bien Clemenceau,le militaire c'est Lyautey,on ne sait pas a qui étaient les c..lles (Ya des Dames sur ce. Blog)

51. Le lundi 8 juin 2015, 22:41 par Tournesol

L'important c'est que ce soit drôle,Ou que ce soit vecteur d'émotion .tout le monde ne sait pas dessiner.une dernière,de Paul Valery"si un Oiseau savait dire ce qu'il chante,pourquoi il chante et comment il chante,il ne chanterait pas."

52. Le lundi 8 juin 2015, 23:15 par Tournesol

Puisque le sommeil me fuit et que tout a l'heure j'ai lu des choses sur les motos japonaises ,il faut quand même que je dise qui la moto qui m'a le plus fait braire fut une 1200 VEnture de chez Yam.Michel a dit que son frère en a eu une.La mienne,c'était du velours quand elle roulait,du nan nan mais fallait arriver à la démarrer et c'était jamais gagné ,surtout à chaud.Et pour la manœuvrer a l 'arrêt quelle galère .

53. Le lundi 8 juin 2015, 23:19 par Tournesol

Ah en plus elle freinait pas-la vérité m'oblige à dire qu'elle fut fabriquée avant l'invention des freins,c'est pas possible autrement .

54. Le mardi 9 juin 2015, 00:21 par fifi

@Liaan : " La bite et le couteau ": était une expression qui, je crois, vient du bâtiment ou du milieu agricole pour désigner le gars qui arrive au boulot sans ses outils ( mètre, crayons, etc ), il a juste son couteau pour casser la croûte.

55. Le mardi 9 juin 2015, 06:18 par Tournesol

Croyez le ou pas,mais vous pouvez vérifier sur le net,y'a un Gus qui organise,pour 280€ des stages"bite et couteau"en Périgord noir.Pour ce prix,le matériel n'est pas fourni!!

56. Le mardi 9 juin 2015, 08:23 par tournesol

@fifi : mais ay que vous avez raison au depart ça veut dire etre là pour manger et baiser,pis ça a glissé (oups)vers:etre debrouillard.L'expression tourangelle:etre outille comme une putain sans cul est plus explicite,et plus consensuelle,les dames peuvent s'en servir

57. Le mardi 9 juin 2015, 08:29 par Liaan

@Tournesol : 1200 Venture : du paquebot !
Il y a chez les motos, comme les autos, un désir de gigantisme, d'avoir "la plus grosse".
De not'temps, un cyclomoteur, un vélomoteur restait à sa place, il ne cherchait pas à singer les grosses cylindrées. Si bien qu'une 125 Motobécane LT avait le gabarit d'un 50 Malaguti. Dire que l'on voyageait loin, à deux dessus avec les bagages, tente, etc. là-dessus. Il est vrai que l'on avait 17/18 ans et qu'on était svelte et mince comme un sandwich SNCF. La 125TS MZ faisait plus cossue.
Maintenant, c'est du délire, on ne sait plus quelle cylindrée fait une moto : la 125 se donne des airs de 350/500, quant à la 500, c'est tout de suite une 750/1000 cm3 visuellement.
Et l'inflation continue dans les cylindrées : d'antan, 350 cm3, c'était une moyenne cylindrée, 500 une grosse cylindrée, quant aux 750 ou 1000, c'était l'exception. Maintenant vous faites rigoler les bonnes gens avec votre 250 cm3 (moto de nain comme le titre Moto Journal à propos des 350 sportives actuelles, si si, j'ai vu qu'il existait des 350 de sport !). Les cylindrées des motos grimpent, grimpent. Les 1200 cm3 de la Harley la cantonnent dans la catégorie "vintage". Les motos ont désormais des cylindrées de bagnoles, les moteurs sont de plus en plus énormes.
Les bagnoles ne sont pas en reste : j'ai vu la dernière Twingo : grasse comme une petite vache, idem pour les Fiat "500". Lorsque l'on voit de nos jours une Renault 4CV, on a l'impression de voir une Vespa 400 (pour les ceusses qui l'ont connue). Je sais bien que la race humaine a tendance à grandir, mais tout de même. Restons à l'échelle humaine. Chez le concessionnaire Ducati, j'avais vu la Diavel : Énorme pour moi. Je ne parle pas des copies japonaises (je voulais dire jaunes, mais des sensibilités exacerbées vont crier au scandale) des Electra Glide sont devenues pachydermesques. Je me souviens de la finesse de la 535 Virago (qui la faisait prendre pour la 125 du même nom) qui a été remplacée par la 650 Royal Star, qui a pris de l'embonpoint et est devenue laide en plus ! Les motos "grands tourismes" dépassent allègrement les 300 kgs, c'est vraiment trop.
Non, une motocyclette se doit être fine et légère, ou alors, on en fait un side-car (voir la BFG "Odysée", pourquoi pas l'Amazonas ou la Boss V8 ?). Tout le monde n'est pas Popeye ou Brutus.

58. Le mardi 9 juin 2015, 08:48 par Liaan

La publicité que nous présente Michel joue sur ces désirs "d'en avoir une grosse" : la vue à l'objectif grand-angle permet à la 125TS de nous faire croire à une grosse bécane.

59. Le mardi 9 juin 2015, 08:49 par Tournesol

@Liaan : vrai,mais il fallait essayer,je pensais gagner du confort...dans nos belles contrées avec buée et pluie j'ai souvent roule debout pour ne pas être gêné par le pare brise rendu opaque.Suis allé voir des Goldwings:certaines sont équipées d'essuie-glace !j'ai fini par scier le pare brise pis revendre la moto.Un cops ex guzziste a acheté unevictory.450kgs .Apres 3 chutes il l'a échangée contre une scout.200 kg sur de moins!

60. Le mardi 9 juin 2015, 09:36 par Liaan

@Tournesol : Les Victory, non seulement d'être lourdes, sont, pour moi, très laides. Je trouve qu'il y a du Goldorak dans leur carénage et leur ensemble top-case/sacoches. Idem chez certaines Béhême actuelle : on se moquait des MZ parce qu'elles étaient dessinée "à coup de serpe", mais je vois que le cutter est un bon instrument de dessin pour certains.

61. Le mardi 9 juin 2015, 12:07 par Tournesol

Photo flatteuse!J'etais persuade de voir la 250!Maisalors que penser de la cavalière?elle a 10 ans?

62. Le mardi 9 juin 2015, 17:59 par arielle

@Tournesol :Je confirme " motocyclette" est du genre féminin, "logorrhée" aussi ! Y a comme une erreur je trouve ;-)

63. Le mardi 9 juin 2015, 19:24 par Tournesol

@arielle : Ben,non,on se féminise!on apprend à papoter de choses de peu d'importance avec passion et sérieux!Mais non je rigole(j'allais écrire je déconné mais j'ai pas osé ):-)

64. Le mardi 9 juin 2015, 19:40 par arielle

@Tournesol : Rires !