Boutique, dédicace et dessin de side-car


Dès demain matin, Marc Balland, Patrick François et moi-même tenterons de dédicacer notre dernier ouvrage, le Sablier, à la boutique de l'association Ha ! Ha ! Ha ! Editions, au 40 bis de l'avenue de la 4eRépublique, à Thenon, en Dordogne. Qu'est-ce que le Sablier ? C'est un merveilleux livre de 120 pages avec du texte et des illustrations. Si vous avez la chance d'avoir eu le Palmier[1] entre les mains, vous pouvez vous faire une petite idée de ce que c'est. Sinon, tant pis pour vous. Bien sûr, ce livre a été réalisé dans un but mercantile et les auteurs comptent bien s'enrichir par delà les limites imposées par la décence la plus élémentaire. Pour les aider à le faire, vous pouvez vous délester de la somme de 12 euros (plus les frais de port) auprès de la Boutique en ligne. Si vous venez jusqu'à la boutique "en dur", vous n'aurez pas à payer les frais de port. Si vous avez à payer pour votre déplacement (frais de carburant, titre de transport ou autre), l'association Ha ! Ha ! Ha ! tient à préciser qu'elle ne les remboursera que sur présentation d'un certificat médical dûment contresigné par une autorité préfectorale ou par : M. Castaner — place Beau Veau — Paris.

Sud-Ouest 11 octobre 2019


Pour terminer sur une note joyeuse, un dessin de notre employé chargé d'assurer les livraisons partout en France et sur la planète réalisé sur le vif récemment.

Note

[1] toujours disponible sur la boutique

Commentaires

1. Le vendredi 11 octobre 2019, 09:00 par Liaan

J'aime les articles de la PQR (Presse Quotidienne Régionale, si je ne me goure pas) comme ici, Sud-Ouest. J'y retrouve une audace sans pareille dans la rédaction des articles, tout comme dans Ouest-France, que je feuillette de temps en temps. Et les photographies ! De l'humain, toujours de l'humain. Lors du reportage sur un peintre qui fait une exposition, point de présentation d'œuvres de l'artiste, mais surtout des photos d'individus, de temps en temps une image de l'artiste, mais plutôt celles des gens qui sont venus à l'expo. Les lecteurs sont contents d'être dans le journal, qui ne le serait pas ? Mais en attendant, ces photographies alimentent un fichier généraliste qui pourra servir éventuellement dans telle ou telle affaire. Nous sommes tous fichés !
- Ah ! Ah! Ah !* Ce jour là, vous étiez à cette exposition ! Le journal ne ment pas, l'on vous voit sur cette photo !
Comment ça, je serais parano ?

La critique du dessin du jour :
Ça, un side-car ? D'après le point de vue pris par l'artiste dans ce dessin, on peut y voir un tricycle plutôt qu'un side-car. La roue d'un side-car est très rarement sur le même axe que celle de la roue arrière de la moto; sur un tricycle, oui.
Je vois donc dans ce dessin un tricycle muni de deux caisses, une de chaque côté.
Comment ça, je suis de mauvaise foi ?

(*) ''Placement de produit effectué.
Merci d'envoyer votre chèque à l'adresse habituelle.''

2. Le vendredi 11 octobre 2019, 09:21 par Le Prof Turbled

À huit mains! Par trois zauteurs!
Phénomènal, prodigieux...
Sûrement des ressortissants de Tchernobyl. À moins qu'il ne s'agisse d'un terme de métier.
Bonne chance à ce Sablier, sur la route du succès.

3. Le vendredi 11 octobre 2019, 09:27 par Tournesol

Bravo! Je risque de venir compter les mains!!!

4. Le vendredi 11 octobre 2019, 10:19 par Liaan

@Le Prof Turbled : Un des grands intérêts de la presse régionale : elle fait le bonheur des rédacteurs du Canard Enchaîné dans le Boulevard des Perles. Merci Prof d'avoir remarqué cette perle journalistique de grande qualité.

5. Le vendredi 11 octobre 2019, 10:59 par Le Prof Turbled

@Liaan : À moins que nos écrivains ne soient (volontairement) pas tout à fait descendus de l'Arbre ;-))

6. Le vendredi 11 octobre 2019, 11:05 par Horacio Nelson-Monfort

@Tournesol : Y sont pas manchots, ces gars là !!!

7. Le vendredi 11 octobre 2019, 11:50 par arielle

Ah, ha, oh ! Moi j'ai vu une photo où deux zigues faisaient les travaux et une autre de l'inauguration ! Pas de loyer comme nous à la galerie cooooollllll. Peut-être un jour une expo de vos photos ? N'oubliez pas de vendre des cartes postales, il y a des jours, les meilleurs, où c'est bien tout ce qu'on vend à Antibes ;-)
Bonne chance pour demain !

8. Le vendredi 11 octobre 2019, 13:36 par Tournesol

Puisque personne ne l’a faite, je me lance: il s’agissait de mains occultes....

9. Le vendredi 11 octobre 2019, 13:42 par Liaan

@arielle : Les cartes postales, vous avez tout à fait raison.
Lors des ventes-dédicaces, je rencontre des personnes qui désirent uniquement des cartes postales, c'est souvent à-pas-cher, ça tient pas de place, ça sert de marque-page, ça se collectionne, etc. C'est un bon plan trop souvent ignoré.

10. Le vendredi 11 octobre 2019, 14:02 par Allan Quatermain

J’interviens au nom des deux mains mystère.
J’ai longtemps espéré que la chose passerait inaperçue.
Hélas, un journaliste curieux a découvert le pot aux roses : l’un des trois possède quatre mains, comme les amis de Rahan, le fils des âges farouches.
C’est grâce à cette singularité que la boutique a pu ouvrir en respectant les délais, à défaut des lecteurs éventuels des oeuvres lamentables qu’elle propose.

11. Le vendredi 11 octobre 2019, 14:06 par Jeune

@Allan Quatermain : J'avais vaguement eu l'idée de venir vous rencontrer incognito demain dans la journée mais puisque vous nous alertez sur le caractère "lamentable" des œuvres proposées, je vais sans doute plutôt rester sur Bergerac où je suis actuellement.

12. Le vendredi 11 octobre 2019, 14:26 par Allan Quatermain

@Jeune : Je vous y encourage, surtout que ça fait du chemin...
Et que , apparemment, les frais de déplacement ne sont pas remboursés.

13. Le vendredi 11 octobre 2019, 17:15 par Sax/Cat

Je vous que vous avez pensé aux jeunes de 50 ans, mais qu'avez vous prévu pour les vieux de plus de 60 ans qui n'ont pas eu la chance d'avoir 50 ans au moment de la sortie du sablier ?

On peut toujours se consoler
La portugaise

14. Le vendredi 11 octobre 2019, 18:23 par Surcouf

@Sax/Cat : Décidément, avec la méduse de Saint-Malo, on reste ensablé...

15. Le vendredi 11 octobre 2019, 20:49 par Vischnou Lappé-Débravh

J'ai personnellement supervisé l'écriture de ce Sablier par télépathie depuis le Nirvana où je me fais tartir grave, avec mes quatre mains pleines de doix, une seule suffisant à contenter Shiva. Cela me fut assez facile d'imposer mes idées, les récipiendaires de cette veille intellectuelle n'offrant que peu de résistance cognitive à mes brillants traits d'esprit. J'ai également influencé le pigiste de Sud-Ouest pour qu'il fasse discrètement allusion à cet apport d'inspiration spirituelle, que le monde n'aille pas s'imaginer que ce chef-d’œuvre puisse être dû à de simples humains.

16. Le vendredi 11 octobre 2019, 21:14 par Shiva-Ti Shiva-Tipa

@Vischnou Lappé-Débravh : erreur ! Les machiavéliques auteurs ayant finement détecté cette intrusion cérébrale, ont volontairement laissé travailler votre esprit, tandis qu'ils en profitaient pour écouter des rediffusions de qu'il est doux de ne rien faire quand tout s'agite autour de vous, une anti émission etc.

17. Le vendredi 11 octobre 2019, 21:34 par Al-Manach'Vaires-Meaux

@Vischnou Lappé-Débravh : Si ce bouquin est réalisé avec l'aide de forces obscures, mieux vaut qu'il ne soit pas écrit par un pied occulte.

18. Le samedi 12 octobre 2019, 00:49 par fifi

Enfin, de la lecture saine en perspective.