Duo en tri

Je ne les avais pas vus depuis plusieurs années. Ils m'ont appelé il y a quelques jours pour me demander s'ils pouvaient passer par Azerat ce 5 juillet. J'ai dit oui, ça me faisait plaisir de les revoir. Par contre, il allait falloir que je fasse un peu de rangement et que je passe l'aspirateur. Mon aspirateur, c'est un modèle un peu luxueux (comprendre "un peu cher") que j'ai acheté en arrivant ici et que je n'use pas beaucoup. C'est un modèle sans sac. L'intérêt, c'est qu'il n'y a pas de sac à changer. L'inconvénient, c'est qu'il y a un réservoir à vider. Signe que je n'avais pas utilisé l'appareil depuis un certain temps, j'ai rempli le réservoir à deux reprises. J'ai profité de l'opération pour faire disparaître les plus vieilles toiles d'araignée qui étaient noires de poussière. Après, j'ai même lavé les sols dans la cuisine et la "salle de bain chiottes". Ça en avait bien besoin, je dois le reconnaître.
J'ai poussé des affaires, j'ai tenté de faire un peu plus de surface utilisable, j'ai fait du ménage sur la table et c'était déjà mieux. Dans l'après-midi d'hier, Laura m'appelle pour m'annoncer que, en fin de compte, ils arrivaient dans la soirée plutôt que le lendemain. Bon, d'accord. Je file à Thenon acheter quelques bricoles à bouffer et d'autres à boire. Il fait chaud et je bosse sur des boulots en cours jusqu'à environ 17 heures. Ils arrivent à 19h30. Ils ne roulent pas vite. Ils s'en font une fierté. Chacun son truc mais, tout de même, mettre près de cinq heures pour aller de Châteauroux à Azerat, ce n'est pas rapide. Ils ont mis pas loin de quatre heures pour faire Paris Châteauroux. Ce ne sont pas des gens pressés. Il faut préciser qu'ils aiment bien s'arrêter pour aller marcher dans l'eau ou pour faire une pause à l'ombre. Je sens que je n'aimerais pas voyager avec eux.
Donc, ils arrivent avec leurs bagages, un pack de bières, deux bouteilles de vin et des trucs à manger. On commence par s'attaquer à la bière chaude, de la Carlsberg. C'est pas que ce soit génial, la bière chaude mais il n'y a pas mieux ici. Oui, parce que je n'ai plus de réfrigérateur depuis déjà quelque temps. Il faut que je me décide à en acheter un. C'est tout de même un peu pratique. Bref. On boit de la bière et on en reboit. Au fil des cannettes, je me fous de plus en plus que la bière soit chaude. Et on décide qu'il faudrait manger quelque chose. Ils m'ont amené des chipolatas. J'ai du riz. On mangera du riz avec des saucisses et aussi un peu de tomates et de fromage. Pour faire passer, on s'enfile les deux bouteilles de vin. Ça fait un peu beaucoup, je ne le conteste pas. A 1 heure du matin, nous décidons qu'il est l'heure d'aller se coucher. Plus jeunes, nous aurions discuté en buvant de la bière jusqu'au petit matin mais maintenant que nous sommes des quinquagénaires fatigués, nous tenons moins le coup. Ceci dit, si moi j'étais partant pour continuer la soirée plus avant, je n'avais pas près de dix heures de bagnole (non climatisée) dans les guiboles. Faut être juste dans ses critiques.

Enfin je vous raconte ma vie mais ce n'est pas tant ça le sujet de ce billet. Le vrai sujet c'est qu'en tentant de ranger un peu, de cacher la misère et le bordel dans les coins, je suis tombé sur un dessin que j'avais oublié et que je n'ai pas publié sur le blog. J'ai été étonné de découvrir ce dessin. Je sais bien que c'est moi qui l'ai fait mais, comme je n'en avais aucun souvenir, c'est comme si je le voyais pour la première fois. Objectivement, je l'ai trouvé bien, ce dessin. Je ne m'explique pas pourquoi j'ai été amené à l'oublier. Il date de l'an dernier. Je n'en sais pas plus. Début 2018 ou fin d'année ? Mystère.
En le redécouvrant, je me suis dit qu'il serait bien dommage de ne pas vous en faire profiter. Ce n'est pas à tous les coups que je suis satisfait d'un dessin. Là, je trouve qu'il y a de l'idée, que ça raconte un peu une histoire et que le dessin n'est pas si mauvais. Si ça se trouve, vous ne l'aimerez pas plus que ça mais je sais aussi que vous vous en foutrez plus probablement. Ce n'est pas grave. Ce qui m'importe, dans le fond, c'est bien que j'aime ce dessin. J'aime aussi la surprise de l'avoir découvert. C'est vraiment comme s'il était d'un autre dessinateur et que je le voyais pour la première fois.
Aujourd'hui, ils annoncent encore de grosses chaleurs sur la Dordogne. Je commence à en avoir un peu marre de cette canicule. Une baisse de température est prévue pour bientôt.

A deux, c'est mieux

Une saillie verbale ?

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Répondez et vous serez entendu.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://blog.michel-loiseau.fr/?trackback/4423

Haut de page