2cv rapide


Commentaires

1. Le mercredi 14 novembre 2018, 06:57 par arielle

AH ! Voilà un bon début pour l'histoire de la Deuche. Rires.

2. Le mercredi 14 novembre 2018, 07:08 par Le prof Turbled

Un hommage au 2CV cross? Une histoire de la Deuche illustrée? Alors ce dessin évoque la décadence des années 80, avec le tuning à outrance, et la création de centaines de repoussoirs à clients.
Mais c'est une Deuche, et on l'aime!

3. Le mercredi 14 novembre 2018, 07:24 par Tournesol

Oué,une 2 CV avec des joues de hamster et des pneus qui doivent peser plus lourd que la carrosserie !
Personne ne fait subir a une Clio ou autre C3 les outrages que l’on faisait subir aux 2CV,4L et autres COX.La génération actuelle est moins inventive ou la législation plus punitive?

4. Le mercredi 14 novembre 2018, 07:43 par Le prof Turbled

@Tournesol :
La législation, cher ami! La législation, et son contrôle technique castrateur.
Et à quoi bon gréer "course" des véhicules déjà trop performants pour le 80 km/h légal? Et dotés d'une tenue de route déjà très correcte, assistés de l'ABS, ESP, DSP, etc...Sans même évoquer la désintérêt des jeunes pour l'automobile, devenue (enfin?) un objet servant simplement à se déplacer, sans affect ni passion particuliers.

5. Le mercredi 14 novembre 2018, 07:53 par Sax/Cat

@Le prof Turbled :
Je ne sais pas le genre de jeunes que vous fréquentez, mais je peux vous assurer que dans ma campagne il circule encore pas mal d'engin avec pneus taille basse, bas de caisse éclairée, becquet arrière et autres accessoires autant onéreux que ridicules.
(sans parler de la sono de boîte de nuit)

6. Le mercredi 14 novembre 2018, 08:02 par Michel

@arielle : « La Deuche à toutes les sauces »
Un livre de recettes ?
@Le prof Turbled : Dans les années 80, on parlait plus de "custom" que de "tuning".
@Tournesol : On continue plus que jamais à le faire subir aux Harley-Davidson, tout n'est pas perdu !
@Le prof Turbled : Peut-être aussi les formes des automobiles actuelles ne se prêtent pas autant aux modifications ?
@Sax/Cat : Par chez nous, il y a eu aussi mais ça s'est bien calmé. La mode semble être passée.

7. Le mercredi 14 novembre 2018, 08:13 par Le prof Turbled

@Sax/Cat :
Voui, il y en a bien quelques uns, mais rien à voir avec les années de ma jeunesse (snif). De plus, tout ça coûte cher, et les jeunes connectés ont d'autres priorités. Comme on continue à mal les payer...Et pour finir, il y a le contexte "autophobique". Comment ne pas être influencé, quand on grandit dans cette ambiance?
@Michel : Custom, c'est juste...mais ça n'a pas l'air fondamentalement différent, comme doctrine.

8. Le mercredi 14 novembre 2018, 08:24 par Michel

@Le prof Turbled : « contexte "autophobique" »
Pas trop à Périgueux lors des Vintage Days.
Il y a une énorme différence entre le "custom" des années 80 et le "tuning" des années 2000. Dans le temps, c'était la plupart du temps du "fait maison" influencé par une culture étasunienne. Le "tuning" hérite de cela, de cette culture américaine, mais assaisonnée à la sauce européenne et est assez différent du custom en cela que l'on va plus chercher la performance pure et que l'on va acheter des éléments chez des préparateurs. Il y a, à mon sens, moins d'humour dans le tuning.
Quoi qu'il en soit, dans les années 60 et 70, il y avait déjà des efforts de personnalisation des automobiles. On trouvait des bandes autocollantes à placer sur le haut du pare-brise, des bavettes, des "Robri", des longues portées ou des anti-brouillards, des petits chiens qui bougeaient la tête en roulant à mettre sur la plage arrière, des couvre-sièges au crochet, des embouts de pot d'échappement chromés et bien d'autres merveilles. Margerin a bien dessiné tout cela.

9. Le mercredi 14 novembre 2018, 08:26 par Tournesol

@Michel : oui,mais ce qu’on fait subir aux Harley,c’est un passe temps de vieux,et de vieux riche.Votre dessin «  place aux vieux » en est l’exact reflet.
Bon,les rares jeunes que je fréquente préfèrent pirater internet que trafiquer leurs véhicules,bah,bah,bah,autres temps,autres moeurs.

10. Le mercredi 14 novembre 2018, 08:29 par Michel

@Tournesol : Tsss… Voyez tous ces jeunes qui font des merveilles avec leurs motos, qui forment l'acier, étirent les tubes, polissent les surfaces.

11. Le mercredi 14 novembre 2018, 09:42 par Liaan

Comme le dit Michel, Frank Margerin a bien décrit tous ces courants autour de la bagnole, et avec talent. Que ce soit dans Métal Hurlant ou dans Nitro.
@Michel : Les robri, c'était plutôt les années 1950, voir 1960. Mais le mouvement des pièces chromées s'éteint avec les 404, Renault 4, etc.
Par contre, le bandeau pare-soleil avec le nom d'un apéritif ou d'une boîte de nuit, c'est très 1970, ainsi que les anti-brouillards.
En parlant de mode éphémère, il y a eu les auto-collants GT le long du bas de caisse (pour faire comme sur les Mustang Shelby)
Puis dans les années 1980, ce fut l'arrière des autos qui était recouvert d'une bande de plastique rouge rétro-réfléchissante, avec le nom du modèle (Golf, etc.) : on s'approchait du tuning.
Le contrôle technique mit le holà sur tous ces délires (changement de moteur pour un plus puissant (si, si !), pneus à taille basse, kit polyester, etc. modifiant en profondeur les caractéristiques des bagnoles) Les constructeurs automobile ont ensuite suivi ces modes, et proposent ces "laideurs" de série (exemple typique : les feux transparents avec des ampoules orange pour les clignotants, que l'on retrouve même sur les 2 roues)

Ceci dit, le dessin représentant la 2 pattes avec des jantes très très larges est typique des années 1970 (j'en dessinais dès 1971/1972)

12. Le mercredi 14 novembre 2018, 09:52 par arielle

@Michel : Et pourquoi pas ? ;-)

13. Le mercredi 14 novembre 2018, 10:10 par Tournesol

Bon,je vais racheter Freeway magazine :-))

14. Le mercredi 14 novembre 2018, 10:10 par Liaan

La 2CV à toutes les sauces, le boulot a déjà été fait par les particuliers (voir les journaux sur la Deudeuche lors des reportages sur les rassemblement de 2 pattes) Grâce à la magie de la carte grise de collection, d'aucuns se sont permis de beaux délires. Mais rappelons que le mouvement n'est pas nouveau, lors des rassemblements Citroën, par exemple Chartres 1975, nombreuses étaient les deux-chevaux modifiées, avec des autos remarquables. Je crois même qu'à cette époque, les cigarettes Gitanes avaient organisé un concours qui eut beaucoup de succès avec les Allemands.
Mais, il y a un mais : on parle de projets pour la carte grise de collection, qui imposeraient la stricte conformité de la bagnole en sortie d'usine, ou avec des modifications d'époque...

En parlant de 2CV, j'ai aperçu sur l'étalage des magazines auto dans un kiosque, une revue de voitures pouêt-pouêt* qui mettait en couverture la 2CV! La deux-pattes devenant une icône, c'est désormais un signe extérieur de richesse. Curieux destin pour une voiture populaire.

(*) voitures pouêt-pouêt : automobiles de luxes réservées aux lascars ayant beaucoup de pognon.

15. Le mercredi 14 novembre 2018, 10:52 par Maurizio la grammatica

Et une moto 2cv, pour les vieux, ça irait ?
(À faire traduire par Rocky Siffredo ou quelqu'un de sa famille)

16. Le mercredi 14 novembre 2018, 11:03 par Liaan

@Tournesol : Bravo, vous êtes cité sur le bandeau rouge !
Vaut-il mieux être cité sur le bandeau rouge du blog que bloqué par la bande de la cité rouge ?

Freeway : j'achetais les premiers numéros de ce mag, du temps des couvertures de Coyote, mais je ne me le procure plus que de temps en temps : j'ai toujours l'impression de déjà-vu pour toutes ces Hachley-Devilson modifiées, toutes ces machines ne sont pas d'heureuses transformations, souvent sujettes aux modes actuelles.
L'heureux temps du magazine US Easy-Rider est malheureusement passé (dans les années 1990, on le trouvait même en français)

17. Le mercredi 14 novembre 2018, 11:06 par Le prof Siffredi

@Maurizio la grammatica : Facilo!
Ma, c'est oune jolie impostoure, ma quand même oune joli travail dé coustomisationne d'oune Triumph révêtoue d'oune tenoue dé Déchévaux charlestoné. Y sont bons, ces gars là!
J'ai vu bien mieux dans les rassemblements Citroën, venu d'Italie, par exemple, un trike utilisant vraiment la mécanique et des éléments de 2CV.

18. Le mercredi 14 novembre 2018, 11:06 par Michel

@Liaan : Easyriders en français, j'ai eu l'occasion d'en lire quelques uns. Un beau ramassis de propos racistes et xénophobes, des traductions évasives de textes parus dans l'édition américaine, une mauvaise qualité d'impression et des articles inconsistants. Ça ne m'étonne qu'à moitié que vous regrettiez cela.

19. Le mercredi 14 novembre 2018, 11:10 par Michel

@Maurizio la grammatica : C'est rien moche ! Horrible.

20. Le mercredi 14 novembre 2018, 11:23 par Le prof Turbled

@Michel :
Ah mon bon Michel! Bien sûr que je connais tout ça, et toutes ces nuances, puisque je suis tombé dedans il y a bien longtemps. Le "do it yourself" des années 80 trouve surtout sa justification dans l'absence de produits ad hoc dans le commerce. Cela rend dégourdi, la pénurie. C'est vrai aussi que Chromes et Flammes (beurk) encourageait bien les novices à sortir la disqueuse et le Sintofer (re-beurk) dans ses pages d'initiation à la customisation. Combien d'Aronde, combien de 203 finirent "top chopée", sinistrées, massacrées par ces apprentis carrossiers de la dernière heure? Aïe aïe aïe...
Exactement comme quand, dans les 70's, faute de kits polini et consorts, je limais les transferts des cylindres de mes mobylettes. Re-aïe aïe aïe!

21. Le mercredi 14 novembre 2018, 11:25 par Rocky Siffredo

@Michel :
Tou peux la trouver moche, ma la qualité dou boulot est là.

22. Le mercredi 14 novembre 2018, 11:40 par Maurizio la grammatica

@Michel : Il faut bien des choses horribles pour qu'on en trouve d'autres belles.
Ça permet d'étalonner le comparateur.

23. Le mercredi 14 novembre 2018, 16:08 par Liaan

@Michel : Je crois qu'il y a eu la tentative désastreuse, vers 1984/1985, de sortir un magazine pillant sans vergogne et très mal Easy-Rider. Effectivement, c'était un sacré torchon (je ne me souviens plus de son titre exact)
Par contre, les éditions Pisano (je crois) qui éditent Easy-Rider aux USA ont produit une édition en français vers 1991/1992 jusqu'à 2000/2001, ce n'était qu'une traduction littérale de la revue originale, les publicité restaient en langue américaine, la maquette était inchangée.
Est-ce que vous ne confondez pas les deux revues ?

Sur Paris, quartier de l'Opéra, dans les années 1970 et 1980, il y avait la boutique Brentano's où l'on trouvait les revues US du moment (Easy-Rider, Iron-Horse ou, ce qui n'a rien à voir : Mad. Bref, tout ce qui était ricain)

24. Le mercredi 14 novembre 2018, 16:21 par Liaan

@Le prof Turbled : Ha ha !
Chromes & Flammes !
Quelle revue désastreuse. Dire que j'y ai passé une BD en deux planches à l'intérieur (signée Duck) et c'est pour eux que j'avais entamé Mellow Drive (c'est pour cela qu'il est signé B.Vélo. & Duck)
À cette époque existait Auto-Verte, dans laquelle on trouvait des articles sur le custom (avec les dessins de Patrice Meslet) Puis est arrivé l'excellent Nitro.
(pour la petite histoire, Chromes & Flammes avaient pompé, pour un numéro, le graphisme de Nitro !)
Dans les années 1985/1986 arrivent en kiosque les revues customs pour deux roues, style Mob-Chop pour la plus connue. Délires sur les 103 à guidons torsadés !

25. Le mercredi 14 novembre 2018, 17:01 par Michel

@Liaan : C'est malin, maintenant j'ai comme un doute. Pourtant, il me semble me souvenir que c'était bien la version française de Easyriders qui m'était tombée dans les mains et que j'y avais lu des attaques contre les noirs et les motos japonaises.

26. Le mercredi 14 novembre 2018, 17:48 par Lyann

@Michel :
Pas de problèmes! S'ils attaquaient les motos japonouilles, c'est bien celui-là dont je faisais mes choux gras. ;-)))
Je renonce a évoquer un possible ersatz de 1984-85.

27. Le mercredi 14 novembre 2018, 18:49 par Liaan

@Lyann :
Bonsoir cher Lyann.
Il faut que je plonge dans mes archives de ces années-là. Je dois encore posséder ce numéro infect, piratage des journaux bikers américains. Il me semble qu'ils avaient même osé piller les dessins de David Mann (ou David Man ?), dessinateur attitré d'Easy-Rider, décédé vers 1985/1986.

28. Le mercredi 14 novembre 2018, 20:08 par Le prof Turbled

@Liaan :
Vous fatiguez pas, va. Tout ça n'a guère d'importance aujourd'hui. Vous n'êtes pas le maréchal pétain , et même si ces revues étaient telles que décrites par Michel, nous savons bien que ce n'est pas cet aspect de leur contenu qui vous poussait à les lire. Peut-être y avait-il des des gonzesses dépoilées sur ces bécanes ricaines?

29. Le mercredi 14 novembre 2018, 20:23 par Liaan

@Le prof Turbled :
y avait-il des des gonzesses dépoilées sur ces bécanes ricaines?
Oh que oui !
Si bien que ces revues étaient vendues sous un emballage plastique !
(vieux réflexe de pudibonderie US, sans doute)

Je repense à un dessin de Cabu d'il y a longtemps, s'étonnant du fait que les vitrines des sex-shop soient couvertes de papier noir, pendant que les pharmacies présentent des posters de jeunes femmes qui n'ont pas vraiment froid dans leur devantures.

30. Le mercredi 14 novembre 2018, 21:17 par fifi

@Liaan : Je ne sais plus qui chantait : " J'aime bien les garagistes, ils ont de beaux calendriers " .

31. Le jeudi 15 novembre 2018, 08:05 par Sax/Cat

@fifi :
Premier indice : ça doit être un homme. L'enquête avance à grands pas.

32. Le jeudi 15 novembre 2018, 08:31 par Sax/Cat

Apparemment la mode n'est pas passée
https://www.buzzwebzine.fr/calendri...

33. Le jeudi 15 novembre 2018, 11:49 par fifi

@Sax/Cat : A choisir, pas facile, laquelle des deux est la plus aisée à chevaucher ! Avis aux connaisseurs car je n'en sais strictement rien .

34. Le jeudi 15 novembre 2018, 12:05 par Le prof Turbled

@Sax/Cat :
Deux remarques:
-Pas de mannequin noir? Bizarre sur une moto Confédérate.
-Remarquez comme toutes les (vilaines) motos sont bien sur la béquille!