Dernière moto de septembre

Sans déconner, j'avais mieux à faire que ça. Vraiment. Par exemple, j'aurais dû avancer dans le boulot en cours. Mais là, ce qu'il s'est passé, c'est que j'ai fait un premier dessin et que ça m'a conduit à en faire un deuxième puis un troisième, celui que voilà aujourd'hui. L'idée, c'est que le dessin, ça marche pas tous les jours comme on voudrait et que ça, ça ne s'explique pas trop. Enfin, du moins, moi je ne l'explique pas. Faut faire avec. Alors quand il y a une journée où vous produisez trois dessins dans la foulée dès les environs de potron-minet, faut pas laisser passer.
Et alors, le troisième dessin, c'est une moto. Oui, je vous entends rouscailler. Les motos, ça commence à bien faire, on en a déjà vu et revu. On frise l'indigestion. C'est possible mais deux choses en passant : je fais ce que je veux et si vous êtes pas contents, vous pouvez aller voir ailleurs.

Coup de turbo

Une saillie verbale ?

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Répondez et vous serez entendu.

Haut de page