Tout là-haut au plus près des étoiles

Moi qui ai tendance à ne croire que ce qui est vrai, j'accorde le plus haut crédit aux textes bibliques parce qu'ils sont la pensée de dieu. Et dieu, c'est pas rien. Venez pas me dire le contraire. J'ai beau me dire athée, j'ai le plus grand respect pour lui. Ou pour elle, l'affaire n'a pas été nettement tranchée. D'ailleurs, ne devrions-nous pas écrire "dieu·e" pour ne pas risquer d'erreur ? Je lance l'idée, vous la rattrapez si vous voulez. Elle est libre de droit, je la donne à l'humanité (journal compris).
La science, la vérité scientifique, c'est bien beau, ça fait des avancées et ça peut nous aider à la compréhension de toutes choses, mais il faut reconnaître qu'elle a bien du mal à trouver une preuve de l'existence ou de l'inexistence de dieu. Peut-être bien que l'idée de dieu est hors de portée de la science, hors de son domaine de compétence. Peut-être aussi que les scientifiques considèrent qu'ils ont mieux à faire que de perdre du temps à suer sur cette question pourtant fondamentale.
Enfin ! On ne me dira pas que tant d'hommes, tant de civilisations, auraient inventé cette idée de dieu juste pour passer le temps et pour avoir quelque chose à raconter le soir au coin du feu (à partir du moment où il a été "inventé"). On peut être athée et respecter l'idée de dieu et s'émerveiller de toutes ses réalisations comme, par exemple, l'univers et tout le reste. Le reste englobe tout un tas de trucs que l'on sait même pas si ça existe comme les trous de ver, les failles spatio-temporelles, les spaghettis creux et les planètes cubiques. C'est pas parce que l'on n'a pas trouvé, que l'on n'a pas vu, que ça n'existe pas. Mais moi, je ne suis pas scientifique. Je peux pas trop me prononcer en leur nom.
Bref, tout ça c'est pour vous dire que j'ai trouvé une photo d'avion qui n'a pas été publiée sur ce blog et que je saute sur l'occasion qui m'est offerte pour le faire. Ce que je me dis, c'est que jamais je ne monterai dans un appareil de ce genre. Si vraiment dieu avait voulu que je vole, il m'aurait pourvu d'ailes. Et puis, peut-être bien qu'un jour j'irai beaucoup plus haut que ce coucou peut m'amener, tout là-haut aux côtés de ce dieu qui, on le dit, est dans le ciel.

Boeing-Stearman

Une saillie verbale ?

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Répondez et vous serez entendu.

Haut de page