Médecine dure


Commentaires

1. Le mercredi 27 juin 2018, 07:42 par Tournesol

Clivassent régal,dès l’age De 12 ans?Mais que boit on avant?

2. Le mercredi 27 juin 2018, 07:43 par Tournesol

Chivas régal,désolé.

3. Le mercredi 27 juin 2018, 07:48 par Tournesol

Vous étiez enrhumé hier?

4. Le mercredi 27 juin 2018, 07:49 par Michel

@Tournesol : On se demande bien ce que vous avez bu vous.
@Tournesol : C'est pas faux.

5. Le mercredi 27 juin 2018, 08:39 par Tournesol

@Michel : j’ai été élevé au lait de chèvre!

6. Le mercredi 27 juin 2018, 08:44 par Michel

@Tournesol : Moi au lait Guigoz©

7. Le mercredi 27 juin 2018, 08:58 par Le prof Turbled

@Michel :
Moi pareil. Force est de reconnaître, après soixante ans d'observation, que les individus nourris au Guigoz (registred mark) ne sont pas bien plus malins que les autres.

Cet élixir dont vous ornez la page du jour jouissait jadis d'une excellente réputation. Quand j'étais loufiat, les amateurs de Black&White s'en gargarisaient l'évocation avec des trémolos dans la voix, même si bien peu en avaient bu, vu le tarif. Aujourd'hui, n'importe quel pingouin peut s'en procurer au supermarché, ce qui casse le mythe.
Mérite t-il toujours sa réputation?

8. Le mercredi 27 juin 2018, 10:12 par Tournesol

A l’epoque Ou j’etais étudiant,pour mes amis whiskyphiles( perso je suis passé du lait de chèvre au rhum) J’achetais du Johnny Walker ou du black and white.Tous me vantaient le Chivas.Un soir- Ou plutôt un matin - De fin de boum j’ai récupéré une bouteille de chivas vide.Je l’ai remplie de mon whisky domestique du moment et tous mes amis ont apprécié la différence,me félicitant pour mon bon goût.Alors?

9. Le mercredi 27 juin 2018, 10:17 par Le prof Turbled

@Tournesol :
Excellent! D'autres ont fait la même chose avec du Bordeaux "mid-size" transvasé dans une bouteille de Pomerol, ou équivalent. L'idée qu'on se fait des choses remplace aisément leur réalité, pour moins cher. Si on est un brin snobinard, on se fait avoir à tous les coups.

10. Le mercredi 27 juin 2018, 10:30 par Michel

@Tournesol & @Le prof Turbled : L'inverse fonctionnerait de la même manière. Un grand cru ou un excellent whisky mis dans des bouteilles vulgaires n'épateraient pas nécessairement les goûteurs.
Parmi les boissons que j'aimerais un jour goûter, il y a, par exemple, la Romanée Conti. Il y a fort peu de chances pour que cela survienne un jour mais rien ne dit que je le trouverais si bon que ce que l'on en dit et, très certainement, si le vin était servi "à l'aveugle" je ne serais pas en mesure de le reconnaître ou même d'imaginer que ça puisse être ça.
Le snobisme fonctionne dans les deux sens. Il y a ceux qui prétendent que le caviar, c'est mauvais alors qu'ils n'en ont jamais dégusté, d'autres qui disent que les grands vins, c'est de l'escroquerie, d'autres que les whisky, ça vient tout du même tonneau. Moi, je sais que toutes les pommes de terre n'ont pas le même intérêt et que les sardines à l'huile, ça peut être meilleur que le homard si on a justement envie de sardines et pas de homard.
Pour la question du Chivas, ce n'est pas un mauvais whisky. Il est rond, assez parfumé et doux, il a tout pour satisfaire le plus grand monde. Ceci dit, ça m'étonnerait que je ne fasse pas la différence entre un whisky bas de gamme et un whisky de bonne tenue.

11. Le mercredi 27 juin 2018, 11:03 par arielle

Oui, à la mode quand j'étais jeune ! Du Chivas sinon rien ! Peuchère que des snobinards et puis mettre du coca dans le Chivas ça ne les gênait pas... En boite c'était du coca avec du mauvais whisky, j'ai donc découvert, sur le tard que certains de ces breuvages pouvaient être exquis. En Irlande, j'ai bu du whiskey qui avait des allures de tord-boyaux :-)
Du guigoz ? c'est une assemblée de djeuns ici ! Suite au lait maternelle, ce fut du lait "Gloria" en boîte de conserve. Rires.

12. Le mercredi 27 juin 2018, 11:45 par Liaan

Sobrement, en plus de l'excellent Nég'ita, j'apprécie le Jack's et le Four Roses (le Four Roses est arrivé après la lecture d'un roman de je ne me rappelle plus de qui l'a écrit et dont j'ai oublié le titre - il y avait le mot visage ou le mot tête dedans -, sacré Nég'ita, ça bouffe les neurones. Dans cet ouvrage, un type buvait du Four Roses et le breuvage le transformait en mieux... Les honorables lecteurs du blog vont tout de suite trouver et le titre, et l'auteur. Comme quoi, la littérature, c'est vraiment dangereux)
Bon, ce n'est pas du whisky, mais du bourbon. Je préfère nettement le bourbon, c'est plus ambré, l'odeur me semble plus capiteuse.

13. Le mercredi 27 juin 2018, 11:59 par Michel

@Liaan : Le Jack Daniel's, j'aime plutôt bien mais je le prends pour ce qu'il est. C'est une boisson un peu "canaille", pas bégueule. Par contre, je n'ai jamais trouvé de bourbon qui me satisfasse. Je les trouve toujours trop douçâtres et sans grand intérêt.
Je n'ai pas trouvé le titre du bouquin.

14. Le mercredi 27 juin 2018, 12:01 par nono

En matière de dégustation de vin ou de ouisqui, je dis que le meilleur c’est celui qu’on aime et peu importe le flacon.

Je ne me souviens plus ce que contenait mes biberons, je sais juste que j’ai échappé au talc Morhange (celui qui fait mal au c…)

15. Le mercredi 27 juin 2018, 12:03 par Michel

@nono : C'est pas faux. Ça dépend aussi des moments, des personnes avec qui on boit, des mets qui accompagnent.
PS. Je vais vous répondre !

16. Le mercredi 27 juin 2018, 13:39 par Liaan

Le titre du bouquin le revient :
Marcel Aymé, La Belle Image.
Il semble me souvenir que le personnage buvait du Four Roses.

En parlant littérature, que ce soit des San Antonio (des débuts, avant 1950) ou d'autres Chandler, le héros boit du Rye... J'avoue ne jamais avoir cherché ce que c'était que ce rye. Un type de whisky amerloque ?

17. Le mercredi 27 juin 2018, 13:41 par Liaan

@Liaan : Rye : une plante pour faire de l'alcool.

18. Le mercredi 27 juin 2018, 14:20 par Michel

@Liaan : Pour moi, le rye est fait à partir ou contient du seigle. Ceux que j'ai goûtés m'ont semblé trop secs et pas très bons.

19. Le mercredi 27 juin 2018, 14:42 par fifi

@Liaan : Four Roses = 6 roses ! ?
Comme disait mon pote Momo :
Cirrhose, c'est la moitié de douze.

20. Le mercredi 27 juin 2018, 14:55 par fifi

Je ne me souviens plus de se que nous buvions "en boîte", ce dont je me rappelle, c'est que nous nous réunissions pour nous payer une bouteille, plutôt que de se prendre un verre au bar où c'était le coup de massue, le résultat était toujours le même, je finissais assommé.
Je savais reconnaître ce qui était bon, mais à l'époque, les finances m'empêchaient souvent de goûter aux délices de ces nectars, et puis, lorsqu'on est pro de l'autodestruction, peut importe le flacon ...

21. Le mercredi 27 juin 2018, 14:58 par fifi

@Michel :
- " Jolie bouteille , sacrée bouteille ... "
C'est très con, avec l'étiquette, on ne peut pas voir si elle est à moitié pleine ou
à moitié vide .

22. Le mercredi 27 juin 2018, 15:00 par fifi

Se soigner par les plantes avec le raisin et le tabac.

23. Le mercredi 27 juin 2018, 16:22 par Sax/Cat

@Michel :
Moi au single malt

24. Le mercredi 27 juin 2018, 16:27 par Sax/Cat

@Michel :
Le caviar, j'en ai goûté, bof. Je ferai des économies.
@fifi :
Il vous faudrait réviser votre anglais, surtout les chiffres
@Michel :
Dans "la part des anges", Ken Loach met en bouteilles un whisky à 1M£ le tonneau dans des bouteilles d'eau minérale. Apparemment, il reste aussi bon et cher.

25. Le mercredi 27 juin 2018, 17:11 par Le prof Turbled

@Liaan :
Pour San Antonio comme pour Chandler, dont les héros sont des "Hommes", soyez sûr que Rye est un terme générique signifiant alcool fort. Une boisson d'homme. Un peu dans le même genre, ils utilisent aussi la formule "un coup de raide", qui veut bien dire ce qu'elle dit.
Sinon, c'est un putain de Whisky ersatz nord-amerloque à base de seigle.

26. Le mercredi 27 juin 2018, 17:25 par Liaan

@Sax/Cat : Lorsque vous dites à Fifi Il vous faudrait réviser votre anglais, surtout les chiffres, aviez vous bien saisi son astuce Four Roses = cirrhose....
Cela me fait songer à un bar qui s'appelait "aux 6 roses"

27. Le mercredi 27 juin 2018, 17:33 par Sax/Cat

@Liaan :
Oui j'avais compris l'astuce, sauf que 4 roses ne peut pas se traduire par 6 roses, ou alors il faut me donner l'adresse de votre fleuriste.

28. Le mercredi 27 juin 2018, 18:17 par arielle

merde je me suis trompée de jour !!! Non j'ai rien bu ;-)
Piqué sur FB, je ne résiste pas et puis ça reste dans le thème ;-)
PIERRE DESPROGES...
- Je ne bois jamais à outrance, je ne sais même pas où c'est.
- L’ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne.
- Je n'ai jamais abusé de l'alcool, il a toujours été consentant.
- Si vous parlez à Dieu, vous êtes croyant... S'il vous répond, vous êtes schizophrène.
- 5 fruits et légumes par jour, ils me font marrer... Moi, à la troisième pastèque, je cale.
- L’alcool tue, mais combien sont nés grâce à lui ?
- Un jour j'irai vivre en Théorie, car en Théorie tout se passe bien.
- La médecine du travail est la preuve que le travail est bien une maladie !
- Le lundi, je suis comme Robinson Crusoé, j'attends Vendredi.
- Dieu a donné un cerveau et un sexe à l'homme mais pas assez de sang pour irriguer les deux à la fois.
- La lampe torche. Le PQ aussi.
- La pression, il vaut mieux la boire que la subir.
- Jésus changeait l'eau en vin, et tu t'étonnes que 12 mecs le suivaient partout !
- Si la violence ne résout pas ton problème, c'est que tu ne frappes pas assez fort.
- Travailler n'a jamais tué personne mais pourquoi prendre le risque ?

29. Le mercredi 27 juin 2018, 18:37 par Le prof Turbled

@arielle : @arielle :
Hé bé...Revenez plus souvent!
Il disait aussi "contre le cancer, mangez du crabe!". C'est pas parce-qu'il était de chez moi, hein, mais qu'est-ce qu'il était bon.

30. Le mercredi 27 juin 2018, 20:51 par Tournesol

Le crabe,c’est délicieux,y compris avec une sauce au whisky:-))

31. Le jeudi 28 juin 2018, 00:17 par fifi

@arielle : C'est super de nous remettre les pendules à l'heure avec l'excellent Pierre Desproges.
J'ai bien aimé : " La lampe torche " d'autres auraient ajouté : " cette pile est bien venue . "