Du bon usage de la brouette


J'ai déjà abordé ce sujet[1], et j'y reviens avec une nouvelle image faite, là aussi, à l'Abbaye Nouvelle, dans le Lot, lors de la Fête des Plantes qui s'y tient chaque année. Je m'étais amusé de railler Trump qui s'était auto proclamé "génie" en montrant qu'il y avait plus génial que lui.
Les jeunes que l'on peut voir installés dans les brouettes sont des bénévoles qui proposent aux visiteurs de conduire leurs achats, plants, arbres, fleurs et autres, jusqu'aux parking improvisés dans des prés à l'écart du petit village. Lorsque le client se fait rare, ils savent utiliser les brouettes à bon escient pour discuter de tout et de rien et profiter du temps qui passe et de la chaleur du soleil. Et moi, je trouve cela bien agréable de voir ces jeunes prendre du bon temps. Ça me fait plaisir de voir ces jeunes heureux, insouciants des petits ou grands tracas de notre monde. Ça me met de bonne humeur, ça me provoquerait presque un accès d'optimisme, je me mettrais presque à croire que l'humanité pourrait avoir un avenir heureux et pacifique.
Alors que certains vieux cons se plaisent à critiquer la jeunesse qui, selon eux, ne saurait pas, ne vaudrait pas grand chose, irait à vau-l'eau et serait la preuve vivante de la déliquescence du monde, je vois là tout au contraire une preuve d'intelligence. Après, je les comprends un peu, ces vieux là. Ils savent bien qu'ils ne sont plus jeunes et que, pire encore, ils l'ont été. Ça, ça doit être rude à supporter, c'est bien certain.

Bénévoles de la fête des plantes

Note

[1] En début d'année 2018 avec une photo en noir et blanc et à propos de génie

Commentaires

1. Le vendredi 8 juin 2018, 09:31 par Tournesol

Tu fus jeune? A présent tu sais mieux être jeune ( Nietzsche,dans un moment d’optimisme)
Dans «  les nuées » déjà,Aristophane critiquait la jeunesse qui ne respectait ni les vieux,ni les anciens usages,il y a 2500 ans.... Ce qui ,paradoxalement,prouve que les jeunes existent depuis très longtemps !

2. Le vendredi 8 juin 2018, 09:32 par Liaan

Propos d'un vieux croûton devant cette image photographique.
Ces jeunes ont déjà bien compris le sens de la vie, et sont déjà vieux.
Je m'explique.
Que voyons nous sur cet instantané ? Cinq brouettes, dont une seule est utilisé pour son usage, c-à-d. qu'une seule personne sur six travaille. Ce schéma se retrouvait dans pas mal de travaux réalisés en France.

Ou alors, je me goure complètement. Il s'agirait d'un jeu similaire aux chaises musicales. On nommera ça les brouettes musicales. Dans ce document, nous n'avons malheureusement pas le son, car, à cet instant du jeu, Il ne restait que quatre brouettes pour cinq personnes.

3. Le vendredi 8 juin 2018, 09:38 par Tournesol

@Liaan : ah ben oui mais non! Le travail des jeunes ,leur vrai travail ,leur seul travail c’est d’assurer la reproduction de l’espèce. Or,j’en vois bien deux qui essayent...

4. Le vendredi 8 juin 2018, 09:52 par Liaan

@Tournesol : Ce sont des travaux pratiques entre deux nanas. Principe de précaution.

<rien-à-voir, mais qui me permet de placer un produit>
Je vois que dans l'album des Rolling Stones, Black and Blue de 1976, l'un des titres est Hey Negrita...

5. Le vendredi 8 juin 2018, 09:57 par Clara Lorgane et Rocky Siffredo

Ah, la brouette japonaise!

6. Le vendredi 8 juin 2018, 09:59 par Le prof Turbled

@Liaan :
Un type, même s'il n'aime pas les Honda, mais qui écoute les Stones, n'est peut être pas totalement irrécupérable.

7. Le vendredi 8 juin 2018, 10:15 par Le prof Turbled

Pas d'accord avec le Blogmaister! Prendre du bon temps, c'est une chose, mais ne pas se soucier des affaires du monde où l'on vit, et dont on dépend, en est une autre. On peut très bien faire les deux.
"insouciants des petits ou grands tracas de notre monde" dit-il. Pas d'accord! Déjà, y a plein de vieux qui répondent à cette description. Et le jeune, sous une nonchalance de façade, n'en est pas moins un acteur du monde qui l'entoure, et dont les neurones ne font pas tous de la chaise longue, malgré les apparences. Plus vif que nous, plus apte à en digérer les évolutions, cet ado "no futur" deviendra vite fait identique à ses prédécesseurs adultes dès que la pression le mettra face aux réalités de la vie.
Hélas, ai-je envie de dire, tant ces années là passent vite.

8. Le vendredi 8 juin 2018, 10:30 par waldo7624

Eh ben je croyais qu’aujourd’hui c’était la journée de la mer, des océans ou je ne sais quelle connerie histoire de se donner bonne conscience vis-à-vis des poissons, mais non : c’est la fête des vieux !

9. Le vendredi 8 juin 2018, 10:31 par Liaan

@Le prof Turbled :
dès que la pression le mettra face aux réalités de la vie.
Mais je ne sais si ces jeunes connaîtront bien les petits bistrots où le demi-pression est le plaisir journalier, plaisir sans cesse renouvelé des accrocs du comptoir. À notre époque, on parle de mettre les rades au patrimoine de l'Unesco. C'est donc que les cafés-bars sont bien en voie de disparition.
Les jeunes d'aujourd'hui, anciens de demain, verront-ils les bistrots hors de leur côté musée ?

10. Le vendredi 8 juin 2018, 11:24 par Jean de La Foutaise

Les vioques, avec ce qui leur reste de pognon après le ratissage jupitérien les visant davantage, s’en vont quérir quelques végétaux et arbustes qui souvent leur survivront.
Ainsi, la jeunesse pourra bientôt cueillir quelques fleurs à l’ombre d’arbres par un croulant plantés, et aller au cimetière fleurir la sépulture du jardinier trépassé.
À moins que...
{{Passe encor de bâtir ; mais planter à cet âge !
Disaient trois Jouvenceaux, enfants du voisinage...}}

11. Le vendredi 8 juin 2018, 14:26 par Sax/Cat

@Liaan :
Il y en a une qui se repose, elle a tellement travaillé qu'elle en a déchiré son djinne.

12. Le vendredi 8 juin 2018, 14:27 par Inspecteur Latulipe

Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait...

Comme dirait eul'gars Fifi, plus on vieillit, plus on a de force dans les mains.

13. Le vendredi 8 juin 2018, 15:48 par Tournesol

@Inspecteur Latulipe : Nasdine Hodja était d’avis que malgré l’age ,sa force restait inchangée,pour le prouver il dit à ses amis: vous voyez la grosse pierre,haute comme deux hommes ,qui est à la limite de mon champs,eh bien à 20 ans,je ne pouvais pas la soulever Et maintenant dirent ses amis? Maintenant non plus,c’est bien la preuve que ma force n’a pas changé.

14. Le vendredi 8 juin 2018, 22:58 par fifi

Les vieux : faudrait les piquer à la naissance.

15. Le vendredi 8 juin 2018, 23:05 par fifi

@Tournesol : C'est un vieux qui dit : " tu vois mon gars ce truc qui ne serre pas qu'à pisser, avant, quand j'avais ton âge, il était dur comme du bois, à trente ans, il était dur comme de la pierre et je n'arrivais toujours pas à le plier, à quarante ans, c'était dur comme du fer : impossible de le plier.
A présent que j'ai dépassé 70 ans, j'arrive à le plier avec deux doigts, ce qui veut dire que : plus tu vieillis - plus tu as de force dans les mains.