Tentative de feuilleton collaboratif du mardi en BD — 49,9


Feuilleton collaboratif du mardi

Commentaires

1. Le mardi 20 mars 2018, 08:39 par Imprimerie Cicéro

Bonjour
Dans le cadre de la mise sous presse de la tentative de feuilleton collaboratif en bande dessinée, nous sommes ennuyés par l'apparition de cette page numérotée 49,9. Où situez vous une page munie d'un nombre suivi d'une décimale. Certes, je comprends bien que cette page se situe entre la page 49 et la page 50, mais dans un livre ? Nous avions la page 49 au dos de laquelle on trouve en général la page 50. Bien. Mais si l'on y trouve la page 49,9 au dos, la page 50 (prenant donc la place de la 51) se retrouve placée sur celle de droite. Et ainsi de suite. Il s'agit donc d'une révolution dans la pagination : les pages paires à droite, et les impaires à gauche ! Gutemberg lui même risque de ne plus s'y retrouver...
Une solution existe. Elle consiste à dissocier la numérotation des planches de la numérotation des feuilles. Je pense que nous allons procéder à l'impression avec ces nouvelles données...
Nous tenions à vous le faire savoir.
Très cordialement
Imprimerie Cicéro

2. Le mardi 20 mars 2018, 08:43 par Tournesol

Oué!Coucou Liaan,après le retour d’Ulysse,le retour du feuilleton. Vous évoquez les rites de bizutage dns cette page.Ce n’est pas ce que l’humanité a inventé de plus glorieux.

3. Le mardi 20 mars 2018, 08:50 par Tournesol

@Imprimerie Cicéro : mais non,mais rassurez vous, cette page est numérotée en cm3.C’est un signe d’allégeance au NCF ( Neg’ita Club de France).

4. Le mardi 20 mars 2018, 08:56 par Pigeot Bébé 3V

Merci de m'avoir propulsé au premier plan, au lieu des sempiternels Malagutti et autres Flandria.

5. Le mardi 20 mars 2018, 09:19 par Imprimerie Cicéro

@Tournesol :
Une page numérotée en centimètres-cubes :
j'aurais bientôt tout vu dans ce métier.
Pour les feuilles, on parlait de grammage, alors, après tout, hein...
Il va falloir que j'explique cette astuce aux libraires. Après tout, il mesurent bien le volume des livres en fonction des cartons reçus lors des rentrées littéraires, par rapport à la place disponible dans les boutiques, ils ne seront pas trop dépaysés.

6. Le mardi 20 mars 2018, 09:42 par Adhémar Pamamob

Pas mal! J'aime bien les clones de Mardon Branlo, qui jouent à La fureur de vivre (oui, c'était James Dîne, mais je préfère l'autre). Le Galette MC est aussi une trouvaille régionaliste de fort bon aloi. La signalisation routière de mon enfance, le Pigeot Rallye, changez rien. Ah si...pourquoi un Kübelwagen?

7. Le mardi 20 mars 2018, 09:43 par Liaan

@Tournesol : Après la page 49, je n'ai pas pu résister à l'envie de dessiner une page 49,9.
Avec en plus, un bel avantage, et non des moindres :
repousser la rencontre avec les gendarmes. Ha ha ha !

8. Le mardi 20 mars 2018, 09:44 par Michel

@Adhémar Pamamob : Ce n'est pas un Kübelwagen mais un Iltis.

9. Le mardi 20 mars 2018, 10:17 par MITO-MITO

@Michel : DKW Munga, même si la plupart du temps les rétros sont ronds.

10. Le mardi 20 mars 2018, 10:20 par Michel

@MITO-MITO : Effectivement.

11. Le mardi 20 mars 2018, 11:12 par Liaan

Test

12. Le mardi 20 mars 2018, 11:15 par Liaan

Je viens d'effectuer un test car je ne pouvais avoir accès au derniers commentaires annoncés dans la page d'accueil...
@MITO-MITO : Bien vu.

13. Le mardi 20 mars 2018, 11:46 par Adhémar Pamamob

@Michel :
Hé, qu'est ce que vous faites du poil à gratter que je rajoute toujours à la suite d'un compliment? Vous pensez vraiment que je suis un type à confondre un Kübelwagen avec un Iltis ou une kelkonke voiture-panzer?

14. Le mardi 20 mars 2018, 11:49 par Liaan

Pour information :
- DKW Munga : voir ici
- ILTIS VW : voir

15. Le mardi 20 mars 2018, 11:51 par Michel

@Adhémar Pamamob : C'est à la fois un problème lié à la communication sur Internet qui ne permet pas facilement de faire passer le ton de l'humour et un problème lié à moi qui ai tendance à prendre les gens pour des cons. Pardon, donc.

16. Le mardi 20 mars 2018, 11:53 par Liaan

@Adhémar Pamamob : Ah, c'est que l'on est devenus chatouilleux, sur ce blog. À la moindre bêtise sortie, on se retrouve rapidement avec du sucre dans le réservoir, ou une patate enfoncée dans le tube de fuite du pot d'échappement...

17. Le mardi 20 mars 2018, 11:57 par Adhémar Pamamob

@Michel :
Vous êtes pardonné, d'autant que je reste désespérément un con de première classe. Et puis, si c'était mieux dessiné, on ne serait pas là à faire les malins. Le réalisme du véhicule nous enlèverait toute velléité de chipotage.

18. Le mardi 20 mars 2018, 12:06 par Adhémar Pamamob

@Liaan :
Vous faites bien d'évoquer ces sabotages d'antan. ça c'est bien perdu, ces couenneries stupides, et ce n'est pas dommage. Mon paternel avait subi cette vacherie, avec du sucre dans le réservoir de la Starlett. Plus couramment, on vous ôtait l'antiparasite de la mob, juste un peu pour que ça merdoie, mais pas trop pour qu'on ne le voie pas. Ce genre d'âneries peu vous emmener aux urgences, si vous tombez en rade en plein dépassement. Z'étaient pas bien futés, les "rigolos" du "bon temps".
Hé, bravo pour l'ambiance de la BD du jour.

19. Le mardi 20 mars 2018, 12:11 par Adhémar Pamamob

Ce genre d'âneries peut vous emmener aux urgences

Sorry...

20. Le mardi 20 mars 2018, 13:12 par fifi

@Liaan : J'ai fait beaucoup très mieux, enrouler un hareng saur sur la sortie d'échappement de la Quatrelle d'un collègue, bien fixée avec du fil de fer en métal non transparent - pas comme le grillage, le seul métal où on voit à travers.

21. Le mardi 20 mars 2018, 13:13 par Liaan

@Adhémar Pamamob :
Sapotache :
- Un bête trait de crayon graphite le long de la porcelaine de la bougie reliant le haut à la base métallique...
- Moins méchant : démonter le pot d'une vieille bleue (du temps que ces pots étaient démontables) et mettre un cadavre de poisson à l'intérieur. Odeur garantie.
- Pour les automobiles : mettre un œuf dur, sans sa coquille, dans le réservoir d'essence : l'œuf flotte entre deux essences (entre 2 eaux) et se trouve aspiré, lors des accélérations brutales, vers la canalisation et bouche l'arrivée du carburant. Le moteur cafouille et reprend de sa superbe lorsque vous arrêtez de jouer du champignon, c'est vicieux. Un peu comme l'effet d'un carbu qui givre, l'hiver. Sur les 2CV en particulier, si vous n'avez pas mis le cache-calandre, par moins quatre-cinq degrés...
Y'en a des trucs pour que le mécano s'arrache les tifs en cherchant le pourquoi du comment.

22. Le mardi 20 mars 2018, 13:14 par Liaan

@fifi : Pot d'échappement et poisson :
Pour les couenneries, les grands esprits se rencontrent...

23. Le mardi 20 mars 2018, 20:44 par Adhémar Pamamob

Totalement hors-sujet, mais il est curieux que personne n'ait mentionné la citation racoleuse dont Michel a orné la page d'accueil.
Attends! Si ça se trouve elle est là depuis trois mois, et je l'avais même pô vue.

Comme le propos est assez nuancé, pas sûr que le cœur de cible soit atteint.

24. Le mardi 20 mars 2018, 20:50 par fifi

@Liaan : Les plâtriers n'étaient pas mal, ils avaient un truc du tonnerre: lorsqu'ils avaient un chantier où, les clients étaient susceptibles d'être de mauvais payeurs, ils scellaient dans le plafond à un endroit bien défini et facile à repérer un œuf frais, celui-ci, avec la chaleur du plâtre qui tirait ,fermentait. Si les plâtriers n'étaient pas payés, ils venaient voir le client, ils parlementaient, puis glissaient dans la conversation :
- " Sinon, le chantier, ça va, rien n'a bougé, il n'y a pas de fissure ", puis, demandant au client d'aller voir la pièce, ils passaient la main sur les murs, au plafond et, avec une fine aiguille, ils perçaient la couche mince de plâtre qui planquait l'œuf et la coquille. Après, une odeur de pourri se dégageait dans la pièce et impossible de découvrir d'où elle venait .

25. Le mercredi 21 mars 2018, 07:00 par Liaan

@fifi : Truc rigolo (vécu) sur ma MZ.
Après quelques kilomètres de route, je m'arrête et sens comme une odeur de brûlé très caractéristique, du genre d'un circuit électrique qui crame...
Explication : un morceau d'adhésif transparent d'une marque très connue était collé sur l'extrémité du pot d'échappement. Invisible et imparable, le pot chauffe doucement et une odeur de surchauffe électrique angoisse le motocycliste. Ce sont des gosses qui s'étaient amusés.

26. Le mercredi 21 mars 2018, 08:11 par Le prof Turbled

@Liaan :
En même temps, une odeur de friteuse dans le sillage d'une MZ, ça n'a rien de bien étonnant! ;-)))
Toutes ces taquineries datent, et à l'occasion des années de lycée de mes deux fistons, j'ai pu constater une "évolution" dans les mœurs et techniques des petits vandales.
Peu au fait de la chose technique, cette nouvelle génération à l'imagination atrophiée s'est employée, avec beaucoup de constance et de régularité, à tordre ou voler les rétroviseurs, voler les cabochons divers, et même jusqu'au kick. Bref, voler et dégrader les scooters et les cyclos du garage à vélos. Au bout du compte (six ans) la facture commençait à être salée, au point que je montais les rétros, le kick et les leviers au frein-filet, et même en rajoutant des vis pointeau là ou c'était possible. Sans grand succès, je dois dire.

27. Le mercredi 21 mars 2018, 08:22 par Tournesol

Celles ne citant rien?
Celles qui ne citent rien?

28. Le mercredi 21 mars 2018, 08:48 par Liaan

@Le prof Turbled : En parlant de vol d'accessoires. Une jolie petite histoire.
À une époque, j'effectuais mon parcours pour la gare en cibyclette, vers 8H30/9H00 (je ne commençais mon taf que vers 10H00) Je garais mon fier destrier au garage à vélo de la dite-gare. Un cyclo Peugeot (102 ?) était déjà garé, j'avais repéré que c'était une charmante souris qui roulait avec, qui prenait le même train. Cette charmante demoiselle prenait aussi au retour "mon" train, vers 19H45/20H00, donc horaires décalés comme moi. Un jour, j'ai remarqué qu'il lui manquait l'antiparasite, au cyclo. Je me suis dit : malin, pour empêcher le vol du véhicule, la petite nana l'ôtait chaque matin. Que nenni : un quidam lui avait enlevé, sans doute pour pouvoir faucher le cyclo la nuit venue. Je pensais à ce truc et le lendemain, ou peu de temps après, j'avais emporté avec moi un antiparasite. Au retour du boulot, nous étions dans le même train, la gisquette veut reprendre son cyclo et s'aperçoit que l'antiparasite a encore disparu. Faisant mon malin, je lui sort un antiparasite pour la dépanner, en lui expliquant. Elle aurait pu me prendre pour le voleur voulant faire connaissance, mais non. Brave demoiselle, elle n'y a pas vu malice. Et, se connaissant, nous partions les jours suivants ensemble, elle avec son beau cyclo, moi m'accrochant sur son épaule, filant comme le vent avec ma belle bicyclette. Nous ne vécurent pas ensemble, et nous n'avons pas eu de nombreux enfants, mais c'était rigolo de voyager ensemble dans le train et d'échanger des banalités. J'étais à l'époque télexiste et elle, coiffeuse. C'était dans les années 1987/1988. Jeune et beau, j'vous dit.

29. Le mercredi 21 mars 2018, 09:15 par Le prof Turbled

@Liaan :
Ma! Qué romantiquo, cé Liaan!

Té, pour occuper ma retraite, mes collègues m'ont offert...un Peugeot 102 à retaper! Celui avec des roues de 14", plutôt réservé aux filles.

30. Le mercredi 21 mars 2018, 09:17 par Le prof Turbled

@Tournesol :
Hey! J'ai observé que la citation change souvent, et je pensais à celle adressée aux kons extrêmement adroits.

31. Le mercredi 21 mars 2018, 11:22 par Tournesol

@Le prof Turbled : d’ailleurs,elle est revenue ce jour.

32. Le mercredi 21 mars 2018, 13:50 par arielle

Fatche de con, fan de chichourle j'ai sauté le feuilleton .... :-)

33. Le mercredi 21 mars 2018, 14:11 par Liaan

@arielle : Vorace !
Quatre beaux petits jeunes hommes, vous aviez faim...
(rires)

34. Le mercredi 21 mars 2018, 16:30 par arielle

rires !!!!

35. Le mercredi 21 mars 2018, 23:00 par fifi

@Liaan : Je vous voyez mal avec une coiffeuse, toujours à couper les ch'veux en quatre.