Samedi, un bout de dessin

Puisque je l'ai dit hier, vendredi, aujourd'hui, samedi, je vous montre un dessin. Un dessin pas terminé.

Elle est où, l'idée ? Est-elle là ? Non. Est-elle plutôt ici ? Pas plus. Où peut-elle donc se cacher ? Je la cherche. Je ne sais pas ce que je vais faire alors j'essaie. Ce sera un personnage, c'est sûr, mais que va-t-il donc faire ? Qui va-t-il donc être ? J'essaie. Je trace quelques traits, je les gomme, je recommence. Avec un chapeau ? Pourquoi pas. Je fais une tête avec un chapeau. Oui ? Et alors ? J'en fais quoi de cette tête chapeautée ? Je gomme. J'essaie autre chose. Un visage émacié. Bof. Je gomme. Je change de tactique. Je commence par dessiner un gros ventre rond. Je m'arrête là. Que vais-je faire de ce ventre ? Je gomme. Une idée ! Il me faut une idée. Soyons simple. Que dois-je illustrer, après tout ? Rien de bien précis mais tout de même, il y a un petit quelque chose qui pourrait faire l'affaire. Ce n'est pas reluisant mais on peut sans doute s'amuser à faire quelque chose avec. C'est parti, je dessine, les idées arrivent. Le dessin est terminé. Il est à l'état de crayonné. Je l'encrerai demain.
Ce soir, je vous montre un détail de ce dessin. A vous de trouver ce que c'est.

ares

Une saillie verbale ?

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Répondez et vous serez entendu.

Haut de page