Sur un bout de papier

Aujourd'hui, parce que je n'ai pas grand chose de très intéressant à faire au boulot, j'ai usé de la mine de crayon pour un dessin automatique.

Le dessin automatique, dans mon esprit, c'est partir d'un bout de papier blanc, sans aucune idée préconçue, et de laisser faire la main au fur et à mesure que les idées naissent des traits précédents en s'efforçant d'éviter au maximum sur ce qui a déjà été fait. Autrefois, il y a bien longtemps, j'étais capable de perdre des heures à remplir complètement une feuille de papier. J'ai vieilli, je suis devenu encore plus fainéant, moins patient et peut-être aussi plus critique.
Il n'empêche que c'est un exercice amusant qui me fait dire que quelqu'un qui aime dessiner ne devrait pas pouvoir s'ennuyer pour peu qu'il ait à sa disposition du papier et un crayon. Ce qui est intéressant, c'est aussi ce que je ne peux pas vous montrer et qui est le cheminement qui conduit d'un premier trait à un dessin comme celui-ci. Au départ, je pars souvent d'une forme simpliste et c'est à partir d'elle que la première idée de ce que j'en peux faire arrive. Ce peut-être aussi bien un "rond", un "triangle" ou une forme patatoïde, peu importe.

police

Une saillie verbale ?

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Répondez et vous serez entendu.

Haut de page