Je suis inquiet. Ce qu'il m'arrive depuis quelques jours est de nature à faire naître un trouble désagréable chez moi. Alors que je m'étais habitué à avoir un cerveau vide, je m'aperçois que je fais des rêves idiots dont je me souviens et, pire encore, que j'ai des idées de dessins totalement farfelus. Cette dernière idée de dessin farfelu que j'ai en tête m'obsède au point que je pense le finir un jour. Pour le moment, je mets mes idées sur le papier. L'idée qui conduira sans doute à la réalisation de ce dessin ne manque pas de me faire me poser des questions. D'où peut-elle bien venir ?
Je suppose qu'elle est arrivée par association d'idées, par juxtaposition de choses lues ou entendues. Au départ, ce n'est même pas vraiment une idée. Plutôt une envie de faire quelque chose avec quelques éléments que j'aimerais associer pour faire un dessin. Je ne sais vraiment pas ce qu'il peut en sortir. Et puis, ça commence à se préciser. D'un coup, je me dis que je pourrais faire ceci et puis cela. Je suis au boulot et j'attrape un bout de papier qui traîne pour griffonner quelques fragments d'idées. Ça commence à prendre forme. Ce soir, j'ai pris un autre bout de papier et j'ai recommencé à travailler sur cette idée. Il me manque encore des éléments mais il me semble qu'ils vont arriver. Bizarre. Je vous montrerai cela un de ces quatres.

Aujourd'hui, j'ai joué à un jeu auquel je n'avais pas joué depuis longtemps, au boulot. Il s'agit de faire fonctionner une adresseuse. C'est une grosse imprimante à jet d'encre qui permet d'écrire des adresses sur des enveloppes (ou sur autre chose) à une vitesse phénoménale. On peut atteindre les 6000 enveloppes à l'heure. Enfin, lorsque ça fonctionne correctement, bien entendu. Cette adresseuse, pour tout vous dire, je ne l'avais pas touchée depuis bien trois ans. Elle fonctionne avec un logiciel qui demande à être activé pour pouvoir l'utiliser sur une durée de plus de 30 jours. Le PC sur lequel il était installé a eu un problème de Windows. J'ai essayé de réparer le système d'exploitation et puis ça m'a lassé. J'ai formaté le disque et tout réinstallé. Le souci, c'est qu'il faut réinstaller le logiciel complètement tous les mois si on souhaite l'utiliser. Ce n'est pas très pratique.
L'adresseuse, donc, était complètement déréglée. Les buses des cartouches d'encre étaient sèches et j'ai passé une bonne partie de la matinée à remettre tout cela en marche. En début d'après-midi, j'ai commencé à faire les adressages. Ça n'a pas trop mal marché et en moins de temps que je le craignais, les 2500 enveloppes étaient prêtes à partir pour l'affranchissement.