C'est en forgeant...


Aujourd'hui, je suis allé faire des photos chez un copain ferronnier et forgeron dans le Lot.

Vous prenez un bout d'acier. Vous le plongez dans le charbon et vous attendez qu'il prenne une belle couleur. Vous le sortez du feu et de votre meilleur marteau, vous lui tapez dessus comme une brute. Vous remettez le métal dans le feu et vous recommencez jusqu'à ce que vous parveniez à obtenir ce que vous cherchiez à obtenir. C'est un métier.
Je n'aurais pas choisi ce métier si j'avais eu un métier à choisir. D'abord, c'est bruyant. Ensuite, ça semble fatigant. Et puis c'est salissant, aussi ! Ceci dit, vous pouvez faire de jolies choses. Des volutes, des pointes, des torsades. Faut savoir faire, bien sûr ! Mais ça s'apprend, il y a des formations et tout ce qu'il faut. Par exemple, ça semble être un métier dans lequel on se refile des trucs et des astuces. Il y a une concurrence loyale et de bon aloi, on va dire, entre forgerons.
Thierry, il a décidé d'en faire son métier. Il va s'établir à son compte d'ici quelque temps. Il envisage de réaliser des rambardes, des pergola, des objets de décoration intérieure ou extérieure. Il est assez bon, je pense. Il va encore s'améliorer, c'est sûr, mais il a des idées, il a du goût. Et surtout, il a l'envie de faire. Faut vous dire que le métal, il aime ça, Thierry. Depuis des années, il fait des statues avec des matériaux et des objets de récupération qu'il soude et met en forme pour arriver à créer des bestioles inquiétantes et amusantes.

atelier

De toutes les photos que j'ai faites aujourd'hui, certaines sont réussies et d'autres le sont moins quand elles ne sont pas tout simplement ratées. Il m'est arrivé un truc amusant. A un moment, Thierry allait utiliser son marteau-pilon (il est plutôt bien outillé) et il m'a donné des bouchons d'oreille. Je les ai mis et du coup, je n'entendais plus les sons émis par l'appareil photo. Je ne me suis pas aperçu qu'il ne cherchait pas à faire la mise au point. L'objectif était réglé pour une utilisation en mode manuel. C'est ballot et ces photos sont floues. Heureusement, à la faveur d'un changement d'objectif, j'ai pu faire une nouvelle série.
Ces photos, il faut maintenant que je les travaille un peu pour qu'elles puissent trouver leur place sur le site de Thierry qui est actuellement en préparation. Je vous en reparlerai sans doute.

Commentaires

1. Le mercredi 18 août 2010, 22:43 par zaréelle

Une pergola, des pergolas ?
Beau métier que celui-là, bonne chance à lui !

2. Le mercredi 18 août 2010, 22:54 par michel

Oui, je ne sais pas trop pour l'orthographe. Je ne sais pas si c'est un pergola (des pergolas) ou une pergola (des pergole). Dans tous les cas, il y a faute, ça c'est certain. Je l'assume.

3. Le mercredi 18 août 2010, 23:01 par clafy

Belle photo !

4. Le mercredi 18 août 2010, 23:02 par michel

Merci

5. Le mercredi 18 août 2010, 23:09 par Lib

Mon papa a encore exactement le même étau .. de maréchal ferrant , je suppose .. puisqu'on avait des mulets , à l' écurie .. Il va encore s'améliorer, c'est sûr, mais il a des idées

Il les vend combien , ces idées ? Vous pourriez y faire votre marché , non ? ;o)

6. Le mercredi 18 août 2010, 23:59 par michel

Il me semble que les mulets n'étaient pas tous à l'écurie, chez vous, mon bon Lib.

7. Le jeudi 19 août 2010, 00:06 par Lib

La perche était trop belle , hum , mon bon Michel ! .. ;o)

8. Le jeudi 19 août 2010, 00:20 par chantal

Apparemment ça serait une pergola, des pergoles ! A côté de chez moi il y a également un ferronnier, enfin ils sont deux je crois, ils font de beaux ouvrages et bossent parfois pour les "Monuments historiques". Dur métier en effet, lorsqu'il fait une chaleur torride l'été (ce qui est loin d'être le cas cette année) ça doit-être très pénible ! Merci pour cette belle photo aux couleurs si chaudes :-)

9. Le jeudi 19 août 2010, 11:08 par Fred

En tout cas, il se débrouille bien Thierry et je pense qu'il ira loin. Kenavo!

10. Le samedi 21 août 2010, 22:27 par Alain guitariste

sacé talent , de la récup pour créer des sculptures incomensurablement fantastiques ca demarche est une dés définitions de l'art sacré Thierry !