C'est la faute au vent

Il en faut peu pour me mettre de méchante humeur.

Je ne supporte pas le vent. Je pense n'avoir jamais aimé le vent. Aujourd'hui, il pleut et il vente, sur Azerat. Il n'en faut pas plus pour que je sois d'une humeur assassine. Je n'ai rien fait de la journée, rien de ce que je voulais faire, du moins. J'ai fait un peu de ménage, j'ai lavé le sol de la cuisine et de la salle-de-bains, mais je n'ai pas pu dessiner. Sans nul doute, c'est la faute du vent. Je déteste le vent, le bruit qu'il produit, les volets qu'il fait claquer contre les murs, le vrombissement qu'il génère dans le conduit de cheminée. Je hais le vent. Plus que la pluie qui ne m'ennuie pas tant que ça, dans le fond.
Tout à l'heure, j'ai pris la voiture pour aller faire quelques courses au Shopi de Thenon. J'y ai rencontré une copine de Terrasson que je n'avais pas vue depuis pas loin de dix ans. Ça m'a fait plaisir de la revoir. Nous nous sommes fait la bise et nous avons rapidement pris des nouvelles l'un de l'autre. Je ne l'avais pas vue depuis longtemps et ça m'a étonné de voir qu'elle avait vieilli. J'ai dû en faire de même, selon toute vraisemblance.
Je vais encore continuer d'user du papier et de la mine de crayon en pure perte, ce soir. Je sens que rien de valable ne sortira de tout cela. Vivement que le vent cesse.

Une saillie verbale ?

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Répondez et vous serez entendu.

Haut de page