Tous derrière et lui devant

Il n'y avait jamais de beau temps dans ce pauvre paysage. Il n'y avait jamais de printemps, ni derrière ni devant.

Ça n'a pas grand rapport avec le dessin et j'affirme que je n'y ai pas du tout pensé en le faisant. Et puis, là, ce soir, alors qu'il pleut comme vache qui pisse et que j'ai dessiné et encré deux dessins bovins, je pense à Paul Fort et à Georges Brassens.

cheval

Une saillie verbale ?

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Répondez et vous serez entendu.

Haut de page